Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs se méfient de la « trappe »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
On pourrait s’attendre à voir l’adversaire se livrer au fameux système de la « trappe ».


Entre deux duels contre leurs deux principaux rivaux, les Sénateurs d’Ottawa doivent se mesurer ce soir à une formation d’une autre section qui connaît des difficultés par les temps qui courent.

Mais les Sénateurs, qui sont en tête du classement de l’Association de l’Est, s’attendent à un véritable duel contre les Capitals de Washington, qui ont perdu 10 de leurs 12 derniers matchs, dans une rencontre qui sera présentée jeudi soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, A-Channel, 104,7 FM).

« Ils ont des joueurs talentueux », a indiqué le défenseur des Sénateurs Wade Redden après la séance d’entraînement, jeudi. « La saison est encore très jeune et une telle situation (la séquence difficile) peut changer rapidement.

« Nous savons de quoi ils sont capables et il faudra être aux aguets contre eux. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, partage ce même sentiment, indiquant qu’il ne faut pas prendre à la légère une équipe qui compte dans ses rangs un joueur explosif comme Alex Ovechkin, un attaquant talentueux en Michael Nylander et le gardien Olaf Kolzig.

C’est vrai d’autant plus que lors du match de jeudi dernier à la Place Banque Scotia, Ilya Kovalchuk est presque parvenu à voler un point – ou plus – à lui seul pour les Thrashers d’Atlanta. Les Sénateurs avaient limité les Thrashers à six tirs pour se forger une confortable avance de 5-0 après deux périodes, mais le tour du chapeau de Kovalchuk en troisième a donné des sueurs froides à l’équipe locale, mais les Sénateurs ont fini par l’emporter 6-4.

« Nous devons gagner des matchs, peu importe la façon de jouer, a déclaré Paddock. Ovechkin et Nylander peuvent jouer dans n’importe quelle formation du circuit. Vous avez vu ce que Kovalchuk a fait en une seule période la semaine dernière, donc un gars comme Ovechkin peut très bien répéter ce genre d’exploit.

« Cela nous indique clairement que, si nous baissons notre jeu d’environ cinq pour cent, nous pouvons subir un revers. »

Les Sénateurs n’ont pas subi la défaite depuis un bon bout de temps. Depuis le revers de 5-3 à domicile contre les Hurricanes de la Caroline le 11 octobre dernier, les Sénateurs ont établi un record d’équipe avec huit victoires consécutives pour présenter un dossier de 13-1-0, le meilleur début de saison pour une équipe dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey.

Personne ne souhaite voir une telle séquence prendre fin abruptement ce soir contre les Caps. Ces derniers ont remporté leurs trois premiers matchs de la campagne mais depuis,  ils présentent un dossier de 2-9-1.

« Kolzig est un type qui peut voler un match à n’importe quel moment, donc nous devons être prêts pour ce défi, a mentionné le capitaine Daniel Alfredsson. Chaque formation possède maintenant au moins deux bons trios. Donc, si tu ne joues pas avec ardeur ou que tu dors pendant 5 ou 10 minutes, les choses peuvent changer très rapidement.

« Nous savons que nous devons être prêts, et je crois que nous avons fait du bon travail à ce chapitre, jusqu’à présent. J’espère que cela va continuer. »

Ray Emery en sera à son troisième départ cette saison devant la cage des Sénateurs. À sa dernière sortie il y a une semaine, il avait accordé quatre buts en troisième période contre les Thrashers, mais Paddock a déclaré que d’autres joueurs étaient aussi responsables de cette bévue.

« Razor aurait du être meilleur lors de ce match, mais il ne faut pas jeter tout le blâme sur lui, a dit Paddock. Tu parviens à limiter une équipe à six tirs en deux périodes, donc il n’y a aucune raison d’en accorder 14 en troisième.

« L’équipe avait ralenti car elle menait 5-0. »

Cela devrait sonner quelques cloches ce soir.

« C’est très tôt en saison et je ne crois pas que personne n’a encore lancé la serviette, a déclaré Redden. Ils (les Capitals) forment une bonne équipe, malgré leur fiche.

« Je ne crois pas que nous pouvons nous permettre (un relâchement), c’est pourquoi nous connaissons une excellente séquence. Il faut demeurer constant et jouer avec acharnement à tous les soirs. »

En voir plus