Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs propagent l'esprit de Noël

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Alors qu’il regarde avec le sourire les petits trésors qui l’entourent, Alex Kovalev a vécu des émotions particulières et il se réjouissait de pouvoir partager un moment privilégié avec eux.


L’attaquant des Sénateurs d’Ottawa, qui a eu des problèmes cardiaques pendant son enfance en Russie, sait très bien ce qu’est la vie dans un hôpital pour enfants. Il sait aussi pourquoi des dizaines d’enfants au Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario (CHEO) attendent avec impatience la visite de leurs héros du hockey chaque année.

« J’ai éprouvé des problèmes de santé à mon enfance et ce fut très difficile », a déclaré Kovalev, qui arborait un sourire chaleureux et des mots réconfortants pour chaque enfant qu’il a rencontré lors de la visite annuelle des Sénateurs au CHEO, mardi après-midi. « Pour eux, nous tentons de les encourager et de mettre un sourire à leur visage afin d’oublier pour un instant leurs épreuves.

« Cela vient par expérience. On sait comment ces enfants se sentent et que certains d’entre eux ne pourront pas passer Noël ou le jour de l’An à la maison. Toutefois, nous pouvons les rendre heureux et les faire sentir qu’ils ne sont pas seuls. Toutes ces personnes qui sont ici (aujourd’hui) sont contentes de les voir et de leur souhaiter Joyeux Noël, question d’apaiser leurs souffrances. »

Des regards amusés et de larges sourires étaient de mise lorsque Spartacat, l’ambassadeur du plaisir des Sénateurs, a fait son entrée à la cafétéria de l’hôpital. Un par un, les joueurs sont arrivés dans la salle, portant chacun un cadeau enveloppé pour mettre sous un arbre décoré. Les enfants ont donné une sérénade aux Sénateurs avec une chanson de Noël sous le thème du hockey, composée spécialement pour l’occasion. Ensuite, ils ont frappé des mains pendant que les recrues de l’équipe ont offert leur interprétation de Jingle Bells.

Un jeune qui a mis le sourire aux lèvres des joueurs des Sénateurs est Jacob-Emmanuel Doyle, qui leur a rappelé une promesse faite l’an dernier, alors qu’il commençait son long chemin vers un rétablissement à la suite d’une hémorragie cérébrale qui l’a confiné à un fauteuil roulant. Le garçon de 15 ans avait dit que s’il parvenait à recommencer à marcher, que l’équipe lui devrait une Coupe Stanley.

« Je m’attends à voir un gros trophée cette année », a déclaré Jacob-Emmanuel, qui peut effectivement marcher aujourd’hui, à l’aide d’une canne seulement.

Le centre Mike Fisher a déclaré que lui et ses coéquipiers tenteront de faire amende honorable.

« Nous avons la tâche la plus facile, a déclaré un Fisher souriant. Il a dû travailler très fort pour surmonter ces épreuves et je suis très heureux qu’il puisse marcher de nouveau. »

La visite annuelle de Noël s’est étendue aussi de l’autre côté de la rivière des Outaouais, alors que le gardien Pascal Leclaire (mp3.file) et le défenseur Alexandre Picard (mp3.file) se sont rendus à l’Hôpital de Gatineau, une visite très appréciée de la part des enfants et de leurs parents.

« Ce fut une journée très agréable pour les enfants », a déclaré Jennifer MacMurdo d’Orléans, dont sa fille de cinq ans, Heather, a déjà subi cinq interventions chirurgicales à cœur ouvert. « Nous avons passé trois semaines ici (pour d’autres problèmes de santé) et cela devient long et épuisant. Donc, c’est une belle journée pour eux. »

Chris Harkness, douze ans de South River, en Ontario, était emballé d’avoir l’occasion de rencontrer Fisher, son joueur préféré des Sénateurs.

« C’est vraiment cool, a-t-il dit. Nous avons seulement parlé de nos noms. »

Le fait de voir les enfants et de connaître leurs difficultés quotidiennes a pour effet de conscientiser davantage un certain nombre de joueurs des Sénateurs, qui participent à cette activité pour la première fois.

« C’est un peu difficile de voir des enfants malades, mais cela nous fait réaliser à quel point nous sommes privilégiés », a déclaré le centre danois Peter Regin. « Je suis content de voir leurs sourires et de pouvoir contribuer à égayer leur journée. »

Cela aussi constitue une source additionnelle d’inspiration et une occasion de mettre les choses en perspective.

Pour eux, nous tentons de les encourager et de mettre un sourire à leur visage afin d’oublier pour un instant leurs épreuves. Cela vient par expérience. On sait comment ces enfants se sentent et que certains d’entre eux ne pourront pas passer Noël ou le jour de l’An à la maison. Toutefois, nous pouvons les rendre heureux et les faire sentir qu’ils ne sont pas seuls. Toutes ces personnes qui sont ici (aujourd’hui) sont contentes de les voir et de leur souhaiter Joyeux Noël, question d’apaiser leurs souffrances. - Alex Kovalev
« Plusieurs de ces enfants demeurent ici pour longtemps et c’est difficile, a déclaré le capitaine Daniel Alfredsson. Mais ils parviennent à passer au travers assez bien et il faut un peu d’humilité pour voir comment ils font face à l’adversité et qu’ils composent avec celle-ci. Et vous parvenez à établir un lien avec eux.

« C’est une bonne expérience pour nous juste par le fait de se présenter, nous pouvons les faire sourire et les rendre joyeux. C’est une journée très appréciée autant pour nous que pour eux. »

Pas surprenant que les Sénateurs ont toujours hâte à cette journée, le mois de décembre venu.

« Nous sommes heureux de venir ici et être en mesure de faire sourire les enfants, a déclaré l’attaquant Chris Neil. Et c’est réciproque. C’est très important pour nous et nous adorons cette activité. Nous voyons de nouveaux visages et d’autres plus familiers.

« C’est très réconfortant pour nous de les voir. »


En voir plus