Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs prêts pour une nouvelle campagne

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Peter Regin, vêtu d'un uniforme militaire, signe un chandail pour un jeune partisan pendant une séance d'autographes à la BFC Petawawa, où l'équipe a passé deux jours pour peufiner leurs préparatifs (Photo par Daphny Gebhart-Turcotte/BFC Petawawa).
Par une matinée d’automne à deux heures de route, les Sénateurs d’Ottawa se préparent pour une autre odyssée.


« Mon grade est passé de capitaine à soldat », a déclaré le capitaine Daniel Alfredsson, avec le sourire et portant une tenue de corvée de la tête aux pieds, aujourd’hui à la BFC de Petawawa, où les Sénateurs sont réunis depuis deux jours pour y tenir des activités de renforcement de l’esprit d’équipe. « Nous avons été très bien reçus. Ils ont été exigeants envers nous, mais ce fut plaisant et amusant. »

Alors que l’alignement a été réduit à 23 joueurs après le dernier match préparatoire samedi contre les Rangers de New York, les Sénateurs se sont accordé du temps pour eux en tenant des exercices de style militaire incluant des courses à obstacles, à relais et à rappel. Tôt aujourd’hui, ils étaient vêtus de costumes militaires – très familier sur la base – pour signer des autographes aux amateurs réunis au Silver Dart Arena, où une séance d’entraînement publique a aussi eu lieu.

« Ce fut d’excellentes activités de renforcement de l’esprit d’équipe, a déclaré le centre Jason Spezza. Nous avons fait des choses très amusantes et cela nous change de la routine. C’est bien de voir les gars travailler ensemble. Ce fut une excellente journée en équipe.

« La course à obstacles fut très exigeante, mais amusante à la fois. C'était amusant de voir les gars de s'entraider aux endroits où ils avaient de la difficulté. La simulation d'armes était aussi amusante. »

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, a qualifié la journée de «réelle opportunité de faire quelque chose hors de la patinoire, autre chose que le hockey, et voir une autre facette de la société. Ils veillent à la protection de nos vies (à l’étranger) et ce n'est certainement pas une vie facile.

 « Nous nous sommes vraiment amusés. Il était agréable de voir ce que les soldats ont à parcourir. C'était juste une partie de leurs activités (que nous avons fait), mais nous avons eu un aperçu de la difficulté à laquelle ils sont confrontés, ce qu'ils ont à parcourir et le niveau d’engagement. Je pense que ce fut une belle situation pour nous tous. »

De plus, de dire Alfredsson, il y aura trois jours de plus afin de se préparer pour le match d’ouverture de la saison, vendredi contre les Sabres de Buffalo à la Place Banque Scotia (19 h 30, RIS, Rogers Sportsnet East,104,7 FM Souvenirs garantis).

« Le camp d’entraînement est si court maintenant et il y a tellement de matchs hors-concours dès les premiers jours, dit-il. On ne voit pas la moitié des gars pendant la durée du camp (car ils sont divisés en deux groupes de pratique). Il est bon d'avoir une semaine entre les matchs hors-concours et la saison régulière afin de pouvoir travailler sur certains points et de renforcer l’esprit d’équipe. »

Les Sénateurs sont arrivés au camp d'entraînement après avoir connu une saison pendant laquelle ils ont effectué un retour dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley après une absence d'un an. Ils ont poussé les champions en titre, les Penguins de Pittsburgh, à six matchs avant de s'incliner au premier tour. Maintenant tout le monde est impatient de savoir jusqu’à quel point ils pourront encore aller au cours de la campagne qui s’amorce.

« Je pense que nous sommes tous motivés pour être les meilleurs, et nous forcer afin de voir jusqu’où nous pouvons nous rendre, à quel rang nous pouvons finir au classement, a dit Alfredsson. Nous savons que c'est une bataille qui dure toute la saison régulière et nous voulons simplement nous assurer que nous sommes prêts dès les premiers instants. »

Bloc-notes

Fidèle à son habitude, Clouston ne dévoilera pas l’identité du gardien partant pour le premier affrontement du calendrier avant vendredi matin. Alors que ni Pascal Leclaire ni Brian Elliott n’ont réussi à s’imposer outre mesure pendant le camp d’entraînement pour devenir le numéro un, les deux espèrent naturellement obtenir le signal pour le premier match. « Je me sens bien et je suis prêt s’ils me veulent devant le filet », a dit Leclaire... Les attaquant Chris Neil et Milan Michalek, qui ont tous les deux quitté le match de samedi soir contre les Rangers avec des blessures au bas du corps, n’ont pas pris part à l’entraînement d’aujourd’hui, mais ils ont participé aux exercices d’esprit d’équipe de dimanche. « Ils devraient être en mesure de reprendre l’entraînement demain ou le surlendemain », a dit Clouston.



En voir plus