Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs paient pour leurs erreurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien des Sénateurs Brian Elliott s'est "battu avec la rondelle" au cours de ses dernières sorties, selon l'entraîneur-chef Cory Clouston (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Leur marge d’erreur n’a jamais été aussi mince.


Malheureusement, les Sénateurs d’Ottawa se sont retrouvés plus souvent qu’à leur tour au mauvais côté de la patinoire au cours de leur périple à l’étranger qui n’a pas encore été profitable. Ils présentent une fiche de 0-2-1 au cours de ce voyage de cinq matchs qui les mèneront à Phoenix samedi soir, pour une confrontation contre les Coyotes au Jobing.com Arena (22 h, non télévisé, Team 1200). Le périple prendra fin dimanche à Anaheim (22 h 30, RIS, Rogers Sportsnet, Team 1200).

S’ils espèrent soutirer quelque chose de ce voyage, l’entraîneur-chef Cory Clouston a déclaré qu’ils devront pratiquer un jeu plus serré. Même s’il a affirmé que les Sénateurs « ont fait de bonnes choses » jeudi soir contre les Kings de Los Angeles, ils se sont tout de même inclinés par la marque de 6-3.

« En ce moment, nos erreurs nous coûtent cher et cela se produit lorsque les gars sont à fleur de peau, a indiqué Clouston aujourd’hui. Lorsque des lancers ne pénètrent pas dans le filet, on ne pense pas aux petits revirements ici et là. Présentement, la rondelle se retrouve dans notre filet, donc ces erreurs ressortent davantage. »

Lorsque les entraîneurs ont analysé la vidéo du match ce matin, ils ont découvert que les Sénateurs avaient limité les Kings à seulement huit occasions de marquer. Mais six d’entre elles se sont avérées payantes en se retrouvant derrière le gardien Brian Elliott et ce fut plus que suffisant pour permettre à L.A. de remporter la victoire.

« (Ils) ont eu seulement quelques chances, a déclaré le centre des Sénateurs Mike Fisher. Il semble qu’à chaque occasion, ils ont été en mesure d’en profiter. »

Tout cela a pour effet d’augmenter la pression sur le gardien Brian Elliott, qui est chargé de la besogne en l’absence de Pascal Leclaire. Ce dernier devrait être à l’écart du jeu jusqu’à Noël environ, alors qu’il se remet d’une fracture à un os de la joue. La frustration était visible sur le visage d’Elliott au son de la sirène annonçant la fin des hostilités au Staples Center, jeudi soir.

« Nous avons eu beaucoup plus d’occasions qu’à l’habitude, a-t-il dit. Je ne suis pas content du match et l’équipe partage ce même sentiment. »

Même si Clouston n’est pas tout à fait prêt à octroyer un départ au gardien rappelé de Binghamton Mike Brodeur, il a admis qu’Elliott « s’est battu avec la rondelle » au cours des récents affrontements et qu’il doit retrouver la forme qu’il avait en début de campagne.

« Nous avons besoin que Brian puisse retrouver son aplomb, a dit Clouston. Nous n’avons pas l’intention de lui lancer le pot, mais il sait qu’il doit se resaisir. Actuellement, il ne semble pas en confiance. Il doit retrouver sa concentration afin qu’il puisse défier les tirs et effectuer les gros arrêts, afin d’aider son équipe.

« Lorsqu’il aura réussi cela, les choses se replaceront pour lui. En ce moment, il ne semble pas tout à fait à l’aise, mais un peu d’adversité va le rendre plus fort. »

Clouston ne doute pas qu’Elliott peut – et va – rebondir.

En ce moment, nos erreurs nous coûtent cher et cela se produit lorsque les gars sont à fleur de peau. Lorsque des lancers ne pénètrent pas dans le filet, on ne pense pas aux petits revirements ici et là. Présentement, la rondelle se retrouve dans notre filet, donc ces erreurs ressortent davantage. - Cory Clouston
« Généralement, il est très bon techniquement, mais il y a de petits défauts dans son jeu, a expliqué Clouston. Toutefois, c’est une longue saison et la plupart des gardiens connaissent des hauts et des bas. Malheureusement, il éprouve des difficultés à ce moment-ci, alors que Pascal est blessé. Il va trouver une façon de changer les choses. »

La valeur d’un gardien de premier plan a été démontrée encore une fois jeudi soir alors que Ilya Bryzgalov, des Coyotes, a tenu les Flames de Calgary en grippe, dans un gain de 2-1 de Phoenix.

« C’est ça le métier de gardien de but dans la LNH, a déclaré Clouston. Vous ne pouvez pas gagner sans cela, car vous faites des erreurs, mais un gardien peut les corriger. Regardez les meilleures équipes et vous verrez qu’ils possèdent tous un gardien qui peut volet une victoire.

« Dans une période difficile, ils ont une tendance à remettre les pendules à l’heure. Ils effectuent un arrêt pour vous et ils couvrent la rondelle pour vous. Avec du sang-froid, ils vous font sentir que les choses sont sous contrôle. Brian doit retrouver cette façon de penser. Il a déjà été dans cet état d’esprit et il doit y revenir. »

Bloc-notes

Le défenseur Alexandre Picard, qui a quitté le match de jeudi avec une blessure non divulguée au haut du corps, est un cas douteux pour le match contre les Coyotes, de dire Clouston... L’attaquant Chris Neil accuse un peu de retard dans le rétablissement de sa blessure au genou droit. « Il devrait encore patienter encore 10 jours, a indiqué Clouston. « C’est un peu plus long que nous l’avions imaginé. » Le match de samedi sera télévisé localement à Phoenix, donc il sera disponible pour les abonnés de NHL Centre Ice et de NHL Game Center (un service en ligne au NHL.com).


En voir plus