Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs ne sous-estiment pas les Sabres

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les Sénateurs d’Ottawa savent bien comment les Sabres de Buffalo doivent se sentir ces jours-ci.


Néanmoins, il est hors de question que les Sénateurs sous-estiment leurs rivaux de la section Nord-Est, qui connaissent des difficultés, lorsque les deux équipes croiseront le fer à la Place Banque Scotia, jeudi soir (19 h 30, RDS, 104,7 FM).

Les Sabres, qui ont été ébranlés par les départs des joueurs autonomes Daniel Brière et Chris Drury au cours de l’été, présentent un dossier de 6-9-1 depuis le début de la campagne, ce qui place la formation dans la cave du classement de la section Nord-Est. De son côté, Ottawa domine avec une fiche de 14-2-0 – la meilleure du circuit.
Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson discute de stratégie avec Chris Neil pendant l'entraînement mercredi, à la Place Banque Scotia.

Ironiquement, la situation était totalement inversée l’an dernier à pareille date, alors que les Sénateurs connaissaient un départ difficile avec une fiche de 6-9-1, tandis que les Sabres trônaient au sommet avec un dossier quasi-parfait de 14-1-1.

Les Sénateurs se méfient des Sabres.

« Nous allons affronter un club désespéré », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza, après l’entraînement de mercredi, à la Place Banque Scotia. « Nous nous souvenons très bien comment nous nous sentions à la même période l’an dernier … Ils pensent uniquement à se sortir de cette impasse et de gagner des matchs.

« C’est une équipe dangereuse. »

Le défenseur Wade Redden ajoute : « Ils (les Sabres) ont perdu des joueurs-clés. Ils connaissent des hauts et des bas. J’ai vu des bons matchs à la télé de leur part et ils ont perdu des matchs serrés. Ils manquent certainement Drury et Brière, mais ils ont de bons jeunes joueurs. Je suis persuadé qu’ils vont travailler fort pour recommencer à gagner. »

L’entraîneur des Sénateurs, John Paddock, compare la mauvaise séquence des Sabres à celle que son équipe a vécu, il y a un an, lorsque les Sénateurs tentaient de se remettre notamment de la perte du défenseur Zdeno Chara. Pour les Sénateurs, le vent a tourné drastiquement pour se rendre jusqu’en finale de la Coupe Stanley.

Paddock voit les Sabres dans la même optique, affirmant « qu’ils seront une équipe à battre » avant la fin de la saison.

« C’est une équipe formidable, c’est certain, dit-il. Peu importe où ils se trouvent en ce moment, la différence sera de quatre points à la fin du match.

« Il faudra appliquer de la pression. »

Les Sénateurs entendent mettre de la pression en conservant la même recette gagnante. Après avoir jonglé avec l’idée de scinder son premier trio plus tôt cette semaine, Paddock a réuni Spezza, Dany Heatley et Daniel Alfredsson lors de l’entraînement de mercredi. Ils seront ensemble contre les Sabres.

« Je crois que c’est la meilleure solution pour faciliter le retour de Jason », a indiqué Paddock à propos de l’absence de Spezza au cours des six derniers matchs en raison d’une blessure à l’aine. « Je me suis demande pourquoi séparer Heatley et Alfredsson? C’est un automatisme de l’insérer (Spezza) avec eux. »

Bien sûr, Spezza ne sera pas en désaccord avec les propos de son entraîneur.

« Nous avons connu du succès ensemble, a-t-il dit. Nous pouvons reprendre là où nous avons laissé et continuer de gagner des matchs. »

Un fait demeure. Autant les Sabres sont assoiffés de victoires, les Sénateurs n’entendent pas faire en sorte d’aider la cause des visiteurs.

« Lorsque tu perds, tu n’es jamais heureux, a déclaré Spezza. Que vous soyez en tête ou en dernière place, le sentiment est le même lorsque vous perdez. »

Martin Gerber (11-1-0) sera le partant devant le filet contre les Sabres.



En voir plus