Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs lutteront jusqu'à la fin

par Rob Brodie / Ottawa Senators
La course aux séries est terminée pour le capitaine Daniel Alfredsson et les Sénateurs, mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils ralentiront pour leurs six derniers matchs (John Russell/NHLI via Getty Images).
Les probabilités mathématiques ont finalement eu raison des Sénateurs d’Ottawa.


Pour la première fois en 12 saisons, les Sénateurs et leurs partisans devront oublier les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Le revers de 5-2 d’Ottawa contre les Panthers de la Floride, combiné avec la victoire de 4-1 des Canadiens de Montréal sur les Blackhawks de Chicago, ont officiellement mis un terme aux espoirs des Sénateurs de se tailler une place pour les séries 2008-2009.

« C’est toujours très décevant lorsque vous perdez un match, mais doublement lorsqu’il s’agit aussi de la saison » a déclaré le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, plus tôt aujourd’hui. « Au début de la campagne, je n’avais jamais pensé que nous serions dans une telle situation avec six matchs à disputer. Évidemment, nous savions qu’à un moment donné il serait très difficile de faire les séries, mais lorsque ce constat survient, c’est difficile à digérer. »

Toutefois, cela ne signifie pas que l’équipe va tout laisser tomber alors qu’il reste six rencontres à disputer d’ici la fin du calendrier régulier, à commencer par l’affrontement contre les Bruins, meneurs de l’Association de l’Est, jeudi soir à Boston (19 h, Rogers Sportsnet, CJRC 104,7 FM).

« Mathématiquement, nous sommes éliminés, donc nous verrons les choses un peu différemment », a déclaré l’entraîneur-chef Cory Clouston après avoir soumis ses joueurs à une séance d’entraînement de 30 minutes aujourd’hui à Boston University. « Nous devons nous réajuster et comprendre que, maintenant, nous devons continuer à livrer pour la fierté et pour nos coéquipiers.

« Nous voulons finir cela en force. Nous avons réalisé de belles choses au cours des huit dernières semaines et nous voulons continuer à être compétitifs et dans la bonne direction. »

Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson insiste sur le fait qu’il s’agit d’un sentiment qui existe encore véritablement dans le vestiaire de l’équipe.

« C’est la vie, n’est-ce pas? » a-t-il dit en pensant à la fin de saison la plus hâtive chez les Sénateurs depuis 1995-1996, à la première année d’Alfredsson. « Nous apprenons dans l’adversité et nous découvrons des choses à propos des individus. Je crois que nous avons démontré beaucoup de caractère en rebondissant de la sorte. Il aurait été facile pour nous de se laisser filer jusqu’à la fin de la campagne.

« Mais nous tirons une fierté avec la façon dont nous avons joué et nous voulons poursuivre dans cette vaine, surtout pour notre propre satisfaction. »

Les Sénateurs se sont placés dans une situation très périlleuse en présentant un dossier de 1-6-1 pendant leur périple de huit matchs à l’étranger pendant que se déroulait le Championnat mondial junior 2009 de l’IIHF à la Place Banque Scotia. Après cette séquence, Ottawa accusait un retard de 15 points qu’il n’a pas été en mesure de rattraper.

« Ce n’est comme si ce fait (de rater les séries) est arrivé de façon furtive », a dit Alfredsson à propos du retard que les Sénateurs ont fait face depuis le début du calendrier. « Nous avons tenté de nous rattraper depuis. C’était quand même amusant d’avoir pu être en mesure de revenir et d’espérer avoir une autre chance. Pendant trois ou quatre semaines, il n’y avait pratiquement aucun signe, donc c’était bien d’avoir pu être dans cette position.

« Je pense que nous nous sommes ralliés autour de cela et c’était positif. Nous voulons continuer ainsi et espérer terminer en force. »

Murray a aussi aimé ce qu’il a vu de son équipe depuis que Clouston a pris la relève derrière le banc après le congédiement de Craig Hartsburg, le 2 février. Les Sénateurs ont présenté un dossier de 16-9-3 sous la gouverne de Clouston.

« Sans aucun doute, dans la dernière partie de la saison, les joueurs ont travaillé très fort, a dit Murray. Je pense que cela est dû en raison de la façon dont nous avons changé notre approche, notre style de jeu. La philosophie que Cory a instaurée n’a pas seulement apporté une simple lueur d’espoir. Je crois qu’il y a beaucoup d’espoir.

« Je crois que nous avons de très bons joueurs. Nous avons une équipe qui est de calibre face à n’importe quel adversaire dans cette ligue. Il faudra qu’elle soit en meilleure forme et d’effectuer quelques changements afin de partir du bon pied. »

Un geste pourrait survenir dans les plus brefs délais. Murray affirme qu’il souhaite régler le statut de Clouston dans la semaine suivant la fin du calendrier, le 11 avril, alors que les Sénateurs affronteront les Maple Leafs à Toronto.

C’est toujours très décevant lorsque vous perdez un match, mais doublement lorsqu’il s’agit aussi de la saison . Au début de la campagne, je n’avais jamais pensé que nous serions dans une telle situation avec six matchs à disputer. Évidemment, nous savions qu’à un moment donné il serait très difficile de faire les séries, mais lorsque ce constat survient, c’est difficile à digérer. - Brian Murray
« Nous allons compléter la saison et tenterons de régler ce dossier immédiatement, soit de prendre une décision à propos de Cory », a-t-il dit.

Il y a plusieurs choses à penser aussi concernant la formation actuelle.

« Au cours de l’été, chaque joueur devra se regarder dans le miroir et se demander ce qu’il peut faire de plus pour aider l’équipe et améliorer son jeu », a déclaré le vétéran défenseur Chris Phillips, qui ratera les séries pour la première fois depuis son arrivée chez les Sénateurs. « Nous devons nous motiver pour travailler un peu plus fort cet été afin d’être mieux préparés. Il faudra aussi regarder les choses que nous avons améliorées récemment, car nous pourrions en tirer des leçons. »

Entre-temps, ils tenteront de maximiser leurs efforts pour ce qui reste de cette saison.

« Nous sommes meilleurs comparativement à il y a deux mois, de dire Clouston. Les joueurs peuvent être fiers de cela, mais il nous reste six matchs (à disputer). Nous devons terminer en force. Nous devons continuer à aller dans la bonne direction. Nous avons des raisons de jouer. »

Bloc-notes

Lorsqu’ils auront complété leur voyage de six matchs à l’étranger à Boston, les Sénateurs reviendront à domicile pour affronter les Flyers de Philadelphie, samedi soir (19 h, CBC, CJRC 104,7 FM). Il reste moins de 1 000 billets pour ce match et 1 750 billets pour la visite des Bruins mardi prochain à la Place Banque Scotia. Il reste moins de 1 500 billets pour le dernier match à domicile des Sénateurs cette saison, le 9 avril contre les Devils du New Jersey, dans le cadre de la Soirée de reconnaissance aux partisans... Le défenseur Mattias Karlsson, des Senators de Binghamton, a été choisi sur l’équipe des recrues de la Ligue américaine de hockey.


En voir plus