Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs et la LNH soulignent le 1 000e match de Gonchar

par Rob Brodie / Ottawa Senators
null
L’un des meilleurs hockeyeurs à provenir de la Russie a officiellement son nom dans un club sélect.


Lorsque la première mise en jeu a été effectuée mardi soir à la Place Banque Scotia entre les Sénateurs d'Ottawa et les Coyotes de Phoenix, le vétéran défenseur Sergei Gonchar a ajouté son nom à la liste des joueurs qui cumulent 1 000 matchs dans la Ligue nationale de hockey.

Gonchar est devenu le 252e joueur de la LNH à réaliser l'exploit. Seuls cinq Russes ont déjà atteint le plateau des 1 000 matchs - Sergei Fedorov (1 248), son actuel coéquipier Alex Kovalev (1 237), Slava Kozlov (1 182), Alexei Zhitnik (1 085) et Sergei Zubov (1 068).

Les Sénateurs et la LNH ont souligné l’exploit de Gonchar lors d'une cérémonie d'avant-match de cinq minutes avant l’affrontement contre les Coyotes. Avec son épouse Ksenia et ses filles Natalie et Victoria à ses côtés, Gonchar a reçu un trophée pour son plateau atteint, de la part d’un haut dirigeant de la LNH, Jim Gregory.

Le capitaine Daniel Alfredsson, qui a disputé son 1 000e match dans la NHL en avril dernier, a remis à Gonchar un bâton d'argent au nom de ses coéquipiers. Le défenseur a également reçu une peinture de Tony Harris des mains du président des Sénateurs Cyril Leeder et du directeur général Bryan Murray.

« Ce fut très bien », a déclaré Gonchar après le match, qui s’est soldé par une victoire tant espérée de 5-2 pour les Sénateurs. « La peinture est magnifique, ma famille était présente. Tout était excellent. »

Avant les présentations, une vidéo retraçant sa carrière a été diffusée sur le tableau indicateur de la Place Banque Scotia. C’est à ce moment que les émotions ont ressurgi chez Gonchar avant la première mise en jeu.

« Il y avait tellement de choses qui sont passées par mon esprit, dit-il. Quand j'ai regardé cette vidéo, je pensais à tout cela. C'est une grande réussite. Ce n'est pas que beaucoup de gars l'ont fait, en particulier les gars de la Russie. C'est donc une chose importante pour moi, mais je n'ai jamais vraiment pensé que ça.

« Il y avait un match et ma concentration était sur cette partie. C'est pourquoi je suis heureux que l'équipe ait gagné. »

Gonchar a contribué à cet effet, en récoltant une mention d'aide sur le cinquième but des Sénateurs, un but en avantage numérique de Kovalev, son coéquipier et compatriote russe. Mais ce n'était pas la statistique qui importait le plus à Gonchar lorsque la dernière sirène a retenti.

« Il s'agit surtout de cette victoire », a déclaré Gonchar, qui a admis après la séance d’entraînement que la victoire viendrait simplement ajouter la touche finale à sa soirée spéciale. « Nous n'avons pas bien joué ces derniers temps et obtenir une victoire et avoir une bonne attitude dans le vestiaire (après le match), c’est plus important que le point. »

Ses coéquipiers étaient heureux d'aider Gonchar à obtenir exactement ce qu'il voulait.

« C'était vraiment agréable de marquer quelques buts, mais le plus important était de gagner le match pour Sergei, a déclaré Kovalev. C'est quelque chose qu’on se rappellera. »

Gonchar est âgé de 36 ans et il en est à sa 16e saison dans la LNH. Un choix de première ronde (14e au total) par les Capitals de Washington lors du repêchage de la LNH en 1992, le natif de Tcheliabinsk, en Russie, a aussi évolué avec les Bruins de Boston et les Penguins de Pittsburgh avant de signer un contrat de trois ans avec les Sénateurs en juillet.

Jouer aussi longtemps dans la LNH n'a jamais fait partie de ses rêves lors de sa jeunesse dans l'ex-Union soviétique, qui s’est dissoute pour devenir la Russie et un certain nombre d'autres républiques en 1989.

«J'ai grandi en Russie et, à ce moment-là, pas beaucoup de Russes rêvaient de jouer dans la LNH », a déclaré Gonchar, qui avait environ 10 amis et membres de la famille qui ont assisté au match contre les Coyotes. « À cette époque, j'espérais faire l'équipe nationale, mais j’ai été repêché et je me suis retrouvé dans la LNH.

« Maintenant, je dispute mon 1 000e match, mais le plus important est de remporter une victoire ce soir. »


En voir plus