Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs et Binghamton récoltent les bénéfices

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Avec Kurt Kleinendorst derrière le banc, les Senators de Binghamton ont retrouvé leur aplomb des séries (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Ils ont déjà réussi le retour le plus remarquable en séries éliminatoires de l'histoire de la Ligue américaine de hockey.


Et les Senators de Binghamton sont loin d'avoir terminé. Les B-Sens sont montés à bord de l’autocar à destination du Maine, ce matin, un périple de huit heures en vue du premier match de la finale de la section Atlantique contre les Pirates de Portland, prévue pour mercredi soir au Cumberland County Civic Center (19 h, Team 1200, ahllive.com).

Pour les fidèles amateurs de hockey de Binghamton, il s’agit d’une première incursion au deuxième tour des éliminatoires de la Coupe Calder depuis 2003. Et un signe de plus que, finalement, après toutes ces années, les beaux jours semblent être revenus pour l’équipe de l’État de New York. C'est un bon signe non seulement pour les B-Sens et leurs partisans, mais aussi pour les Sénateurs d'Ottawa, qui récoltent les fruits de leur travail effectué au sein de leur club-école pendant la période des 25 derniers matchs de la saison régulière dans la Ligue nationale de hockey.

« Quand nous sommes arrivés ici (il y a quatre ans), il n'y avait pas beaucoup de choses à se mettre sous la dent », a déclaré l’adjoint au directeur général des Sénateurs Tim Murray au Binghamton Press & Sun-Bulletin au sujet de l’état de la situation lorsque la direction actuelle des Sénateurs a commencé à superviser les activités des B-Sens. « Il faut beaucoup de temps pour construire une base solide. Lorsqu’on repêche des joueurs, il faut habituellement deux ans avant de les voir accéder chez les pros. Ensuite, il faut deux autres années avant qu’ils deviennent de bons joueurs professionnels, donc c'est un long processus.

« Maintenant, c’est une pépinière. Donc, lorsque nous perdons un gars, par exemple si l’un de nos six premiers attaquants décide de quitter l’équipe pour d’autres cieux, nous pouvons combler ce vide. Vous avez pu constater cela cette année avec les rappels (à Ottawa). Nous disposons d’un éventail de joueur à rappeler, en fonction de la situation et des demandes de l'entraîneur. Auparavant, le choix était plutôt limité. »

Cette saison, après avoir sacrifié six vétérans dans des transactions, la plupart en retour de choix au repêchage, les Sénateurs alignaient jusqu’à huit joueurs en provenance de Binghamton dans leur formation au cours des six dernières semaines de la saison. De jeunes talents tels que Bobby Butler, Colin Greening et Erik Condra, ont excellé dans le grand circuit, leur donnant ainsi une longueur d’avance sur l’éventualité de se tailler un poste chez les Sénateurs après le camp d'entraînement l'automne prochain.

D'un autre côté, les B-Sens ont dû s’accrocher et batailler fermement pour se qualifier en séries éliminatoires avec une équipe dont souvent la moitié de la formation était composée de joueurs de la ECHL. Mais Ottawa n'a pas abandonné sa principale filiale pour autant, notamment en expédiant à Binghamton un attaquant qui, à l'époque, semblait être simplement un complément de la transaction qui a envoyé le défenseur Chris Campoli aux Blackhawks de Chicago.

L'ajout de son expérience avec les moins de 18 ans l'année dernière m'a vraiment intéressé, parce que nous savions que nous allions aligner une jeune formation cette année et probablement aussi l'an prochain. En l’embauchant, cela a vraiment entamé le processus (de développement de jeunes talents). Nous avons pensé que Greening, Butler et Condra étaient des espoirs, mais je n’avais pas idée que nous aurions pu tirer le maximum de chacun d’eux cette année. Cela en dit beaucoup sur eux, mais il en dit également long sur le travail accompli par le personnel d'entraîneurs là-bas. - Tim Murray
Demandez maintenant aux B-Sens où ils en seraient sans Ryan Potulny. Le vétéran attaquant, un ancien vainqueur de la Coupe Calder avec les Bulldogs de Hamilton, est le meilleur marqueur en séries éliminatoires dans la LAH avec huit buts et 14 points dans le premier tour. Il a notamment inscrit le but gagnant lors du 7e match samedi contre les Monarchs de Manchester. Il a permis à son équipe de couronner une série de trois victoires consécutives en prolongation pour combler un déficit de 3-1, ce qu'aucune équipe de la LAH n'avait jamais fait avant eux.

L’arrivée de Potulny à Binghamton était loin d’être un accident.

« Avec tout le respect que je dois à Ryan, ils (les Blackhawks) ont probablement pensé que nous étions fous de leur demander qu’il fasse partie de l’échange (pour Campoli), a déclaré Murray. Mais nous voulions nous assurer de pouvoir aider cette équipe à accéder aux séries éliminatoires, de ne pas complètement décimer cette formation avec tous ces rappels. Nous savions que nous faisions mal à l'équipe, mais nous avons essayé d’en faire beaucoup simplement pour les aider à rester dans la course.

« Ils ont fini par se qualifier, alors je pense que ça va être génial pour l'organisation. Ils ont dû se battre bec et ongles, c'est une équipe tricotée serrée et je pense qu’à long terme, lorsque quatre ou cinq d'entre eux joueront à Ottawa, les Sénateurs formeront une meilleure équipe en raison de ce qui s'est passé cette année. »

Murray doit une fière chandelle à l’entraîneur-chef Kurt Kleinendorst, qui a apporté son expérience de la LAH et d’une médaille d’or au championnat mondial des moins de 18 ans avec l'équipe américaine derrière le banc de Binghamton, pour avoir apporté une stabilité dont une jeune équipe avec beaucoup de va-et-vient a besoin.

« Vous n'avez généralement pas la chance d'embaucher un gars comme lui, a déclaré Murray. L'ajout de son expérience avec les moins de 18 ans l'année dernière m'a vraiment intéressé, parce que nous savions que nous allions aligner une jeune formation cette année et probablement aussi l'an prochain. En l’embauchant, cela a vraiment entamé le processus (de développement de jeunes talents).

« Nous avons pensé que Greening, Butler et Condra étaient des espoirs, mais je n’avais pas idée que nous aurions pu tirer le maximum de chacun d’eux cette année. Cela en dit beaucoup sur eux, mais il en dit également long sur le travail accompli par le personnel d'entraîneurs là-bas. »

Bloc-notes

Kleinendorst a désigné Robin Lehner comme gardien partant devant le filet pour le premier match contre les Pirates. Alors qu’ils étaient acculés au pied du mur en première ronde contre les Monarchs de Manchester, les B-Sens se sont tournés vers Lehner et le Suédois de 19 ans a répondu avec trois victoires consécutives en prolongation pour remporter la série. « Il s’est amené et il fait un excellent travail pour nous », a déclaré Kleinendorst aux journalistes à Binghamton. « Il nous a aidés à gagner nos trois derniers matchs, mais cela n’enlève rien au travail de Barry Brust (le partant des B-Sens), il a connu une excellente année. Mais à l'heure actuelle, il est assez évident que Robin mérite d'être là, et Robin sera là. » Locke, le champion marqueur et joueur par excellence dans la LAH, pourrait finalement être en uniforme pour le premier affrontement après avoir raté toute la première ronde en raison d’une blessure à l'épaule. « Les choses semblent aller bien pour lui, il dit qu'il se sent bien, mais attendons de voir comment il se portera en matinée », a déclaré Kleinendorst après l'entraînement, lundi. « Si les choses n’ont pas empiré, alors je dirais que nous allons probablement l’insérer dans la formation mercredi. »


En voir plus