Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs estiment pouvoir renverser la tendance après deux revers serrés

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Erik Karlsson et les Sénateurs ont prouvé qu’ils pouvaient l’emporter par la marge d’un but. Ils sont confiants qu’ils pourront rebondir rapidement après deux revers serrés au cours du week-end (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Pendant neuf jours inspirants, ils ont eu la touche magique lorsque le match était en jeu.


Mais maintenant que les matchs qui se soldent par un but ne vont plus en leur faveur, il ne faut pas s’attendre à ce que les Sénateurs d'Ottawa se mettent à douter de leurs capacités pendant des périodes prolongées. L’équipe croit que le vent pourrait retourner de nouveau de leur côté, et assez rapidement — peut-être même dès mercredi soir, alors que les Rangers de New York effectueront leur première visite de la saison à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM).

« Nous aurions pu gagner les deux matchs, mais cela n’a pas été le cas », a déclaré le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson au sujet des deux affrontements du dernier week-end sur leur propre patinoire — des revers par les marques de 2-1 face aux Canadiens de Montréal et de 4-3 en tirs de barrage contre les Sabres de Buffalo, vendredi et samedi respectivement — qui aurait pu facilement aller dans l'autre sens. « Mais les choses peuvent se passer parfois ainsi.

« On peut gagner certains de ces affrontements, mais on peut aussi en perdre un peu. Espérons que nous serons en mesure de gagner le prochain. »

Ces Sénateurs doivent savoir mieux que quiconque à quel point la ligne est bien mince. Sept de leurs huit derniers matchs ont été décidés par un seul but, alors qu’Ottawa l’avait emporté à cinq reprises consécutives du 22 au 30 octobre, dans le cadre d'une séquence de six victoires de suite. Mais l’attaque des Sénateurs — et le jeu de puissance, en particulier — n’a pas produit suffisamment pendant le week-end pour prolonger cette séquence.

« Ce fut deux matchs très serrés, a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. Il ya des choses que nous pouvons faire mieux, mais nous ne croyons pas que nous devons changer bien des choses. Il faut surtout parvenir à mettre la rondelle dans le filet un peu plus. Nous avons eu quelques chances et nous avons relativement bien joué. Nous devons juste trouver un moyen de gagner (ces matchs) et obtenir des résultats. »

Avec un dossier de 7-7-1, les Sénateurs n’ont pas connu la victoire à leurs trois dernières rencontres. L’affrontement de mercredi contre les Rangers constitue une occasion de renverser la vapeur avant de prendre la route pour une bonne partie des deux prochaines semaines.

« Nous devons nous mettre dans la tête le fait qu’il nous faut les deux points, a déclaré Karlsson. C'est ce qui compte. Si l'on s'en tient à cela, en jouant de la même façon, mais un peu mieux et avec le sentiment d'urgence un peu plus à cœur, nous allons repartir avec davantage de victoires. »

Alfredsson « progresse », mais devra attendre encore pour un retour

Daniel Alfredsson a franchi une étape importante aujourd'hui dans son rétablissement d'une commotion cérébrale. Le capitaine des Sénateurs a patiné en solo avant l’entraînement des siens. Il s’agissait de sa première apparition sur la glace depuis qu'il a subi la blessure contre les Blueshirts à New York le 29 octobre, alors qu’il avait encaissé un coup à la tête par l’attaquant des Rangers Wolski Wojtek.

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, a déclaré qu’Alfredsson lui a dit « qu'il se sentait mieux» après la séance sur glace qui a duré environ 30 minutes. Néanmoins, il est beaucoup trop tôt pour avancer une date de retour au jeu pour Alfredsson. Les Sénateurs entament un périple de cinq matchs à l’étranger à compter de vendredi à Buffalo, contre les Sabres (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM).

« Il progresse, a déclaré MacLean. Il a fait quelques progrès ces deux derniers jours, ce qui est très positif. Il est passé du vélo stationnaire au patinage, ce qui est bon signe. Il a dit qu'il se sentait bien (ce matin). Il n'a plus de symptômes, mais il doit encore passer le test de référence (qui fait partie du protocole de la Ligue nationale de hockey dans des cas de commotions cérébrales), ce qui je crois est prévue pour demain. Nous allons voir ce qui se passer après cela. »

En bref

Pour la deuxième fois cette saison, les Sénateurs ont cédé l’ailier Nikata Filatov à leur filiale de la Ligue américaine de hockey à Binghamton. Pendant son séjour précédent avec les B-Sens, le natif de Moscou a totalisé cinq points, dont quatre buts, en sept matchs. Mais ce genre de production ne s’est pas encore matérialisé à Ottawa, où Filatov a récolté une passe en six sorties. « Il est une étoile dans la Ligue américaine de hockey, ce qui est bon pour lui, a déclaré MacLean. C'est un endroit idéal pour lui d'obtenir la confiance et d’être un bon joueur. Lorsque je lui ai parlé aujourd'hui, je lui ai dit que je voulais voir ce joueur ici à Ottawa, mais ce ne fut pas le cas. Quand il arrive ici, il devient un peu plus nerveux et hésitant. Il n’est pas aussi créatif avec la rondelle. C'est ce que nous voulons de lui. Il a seulement joué pendant six ou sept minutes ici, et ce n'est pas assez pour lui afin de devenir ce joueur. » Il reste moins de 1 000 billets pour le match de mercredi contre les Rangers, dont un certain nombre de sièges dans la Zone Coke Zero à partir de 15 $.


En voir plus