Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs espèrent en finir avec les Penguins

par Staff Writer / Ottawa Senators

L'attaquant Dany Heatley, des Sénateurs, à l'entraînement matinal aujourd'hui à la Place Banque Scotia. Les Sénateurs tenteront d'éliminer les Penguins de Pittsburgh, ce soir.

Par Todd Anderson

Alors qu'ils détiennent une priorité de 3-1 dans la série quart de finale de l'Association de l'Est contre les Penguins de Pittsburgh, les Sénateurs d'Ottawa sont déterminés à mettre la pédale au fond ce soir afin de remporter la victoire. Ils réalisent l'importance de jouer avec l'instinct du tueur en séries éliminatoires.

« Il ne faut pas redonner vie à l'adversaire, surtout pas cette équipe, a déclaré le centre des Sénateurs, Jason Spezza, ce matin. Physiquement, ce fut une série très dure et ce n'est pas fini. Si nous pouvons obtenir un peu de repos, cela nous aidera à long terme. Il faut achever l'adversaire quand il est parterre. »

Alors qu'il fait face à l'élimination à sa première participation aux séries éliminatoires, le joueur vedette des Penguins, Sidney Crosby, a parlé de l'attitude des siens à l'entraînement de ce matin à la Place Banque Scotia.

« J'aime l'ambiance qui y règne, a dit Crosby. Les gars sont relaxés. Nous savons ce que nous avons à faire. Il faut se présenter et tout donner. Il suffit d'un jeu pour changer le cours d'un match ou d'une série. Nous devrons jouer avec vigilance en tout temps. »

La foule de la Place Banque Scotia était exubérante lors des deux premiers matchs et le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson, s'attend au même genre d'accueil de la part des partisans lorsque son équipe sautera sur la glace ce soir. Il affirme que l'équipe se nourrit de l'énergie déployée par l'Armée Sens.

« Nous avons du succès à domicile et il faut que cela continue. Lors des deux premiers matchs à domicile (de la série), nous avons utilisé la foule à notre avantage. Si nous bénéficions des encouragements, nous serons motivés à bouger et à bien jouer en échec avant. »

Même si Ottawa a bien joué jusqu'à présent en séries, le défenseur Tom Preissing admet qu'il y a toujours place à de l'amélioration dans certains aspects du jeu.

« Je crois qu'il y a aura des petites choses à ajuster, d'affirmer Preissing. Je crois qu'ils (les Penguins) ont fait du bon travail en nous forçant à récupérer les rondelles qui traînaient dans l'enclave lors du dernier match. Si nous améliorons cet aspect, cela sera de bon augure. Il faudra aussi mieux exceller en avantage numérique. »

Les deux équipes tenteront de profiter de leurs occasions lors de jeu de puissance ce soir. L'entraîneur des Penguins, Michel Therrien, souligne que les brillantes performances de la part des deux formations en désavantage numérique a rendu la tâche difficile pour les joueurs qui étaient sur le jeu de puissance.

« Il faut leur donner crédit, ils (les Sénateurs) ont fait du bon boulot, a dit Therrien. Nous avons aussi bien joué à court d'un homme. »

Lors des quatre premiers matchs de la série, Ottawa a marqué cinq fois en 21 occasions en supériorité numérique, tandis que Pittsburgh a récolté un dossier de 4 en 22.

En voir plus