Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs entreprennent la saison morte avec optimisme

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le centre des Sénateurs Jason Spezza a rencontré les médias aujourd'hui à la Place Banque Scotia, alors que les joueurs ont vidé leur casier. Ils entament la saison morte sur une bonne note après une fin de campagne convaincante, sans toutefois être satisfaits d'être exclus des séries pour la deuxième fois en trois ans (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa).
C'est à peu près le sentiment duquel on s’attend chaque fois qu’une saison de hockey se termine trop tôt.


Mais dans le cas des Sénateurs d'Ottawa, il y a beaucoup de raisons pour faire le plein d’optimisme et d’enthousiasme en vue de la prochaine fois qu’ils se réuniront en tant que groupe. Le camp d'entraînement n’arrivera pas trop tôt, en effet, pour une équipe qui a joué son meilleur hockey de la saison en fin de parcours.

Malheureusement pour les Sénateurs, leur fiche de 15-10-2 en fin de campagne n'aura pas été suffisante pour compenser les dommages causés avant cette date et, pour la deuxième fois en trois ans, ils devront se contenter de suivre les séries éliminatoires de la Coupe Stanley en tant que spectateurs. Mais le directeur général Bryan Murray, pour sa part, n'a pas pu s'empêcher de se demander à voix haute sur ce qui aurait pu se passer si le scénario avait été différent.

« Les jeunes se sont présentés et ils ont joué », a dit Murray à propos des joueurs qui ont comblé le vide laissé par les six vétérans transigés avant la date limite des échanges dans la Ligue nationale de hockey, ce qui avait signifié le début du virage jeunesse dans le vestiaire de l’équipe. « Avec moins de pression, bien sûr, mais ils ont livrés de belles performances. Notre équipe était meilleure à la fin qu'elle ne l'était en milieu de campagne.

« En raison de nos capacités sur patins, sans doute, nous sommes devenus un peu plus agressifs sur l'échec avant et nous avions l’air d’une véritable équipe aspirante. Si nous étions dans les séries aujourd'hui, de la façon dont nous avons joué à la fin, je crois que nous nous serions bien tirés d’affaire, car le calibre est très serré dans notre ligue. Nous aurions pu nous débrouiller assez bien dans le premier tour. Mais nous ne sommes pas encore dans la danse en raison de ce qui s'est passé plus tôt cette saison. »

C’est principalement la séquence de 1-12-3 du début janvier qui a ruiné les espoirs des Sénateurs pour une participation aux séries. Mais l’acquisition du gardien Craig Anderson le 18 février, qui a amené de la stabilité devant le filet, ainsi que le rendement de joueurs rappelés de Binghamton tels que Bobby Butler, Colin Greening et Erik Condra – qui ont inscrit un total de 20 buts – ont radicalement changé la dynamique de l'équipe dans le dernier droit.

Ajoutez aussi une récolte exceptionnelle de choix au prochain repêchage de la LNH, incluant potentiellement une sélection parmi les cinq premières, et l'arrivée imminente des espoirs à la ligne bleue David Rundblad et Jared Cowen, et les Sénateurs pourront ainsi voir l’avenir avec beaucoup d’optimisme.

« C’est assez prometteur », a déclaré le vétéran attaquant Chris Neil. « Des jeunes sont arrivés, ont intensifié leur jeu et ont apporté beaucoup d'énergie dans le vestiaire. On ne pourra jamais en dire assez à ce sujet. Colin Greening, Condra, Bobby Butler... des gars comme eux se sont amenés et ont fait du bon travail.

« J'espère qu’à l’automne, lorsque nous arrivons pour le camp, tout le monde sera en grande forme. Nous avons quelque chose à prouver. Nous voulons mettre cette saison derrière nous. Si vous regardez les chiffres de tous les joueurs, je pense qu'ils sont tous inférieurs. Donc, il n'y a qu’une direction à suivre. Il faut regarder en avant. »

Le défenseur Chris Phillips a ajouté : « Les joueurs qui sont venus en relève ont fait de l’excellent travail. Il n’y a rien de mal à voir beaucoup d'entre eux tenter de montrer ce qu'ils sont capables de faire et d’essayer d'obtenir une place au sein de cette équipe l'année prochaine. Ils sont venus et nous avons été en mesure de gagner des matchs. Cela a changé toute l'attitude de l'équipe. Même au cours d’une saison décevante sans séries éliminatoires, nous avons eu beaucoup de plaisir à sauter sur la patinoire au cours du dernier mois de hockey. L’an prochain, nous aimerions reprendre là où nous avons laissé. »

Cela se produire avec un nouveau personnel d'entraîneurs derrière le banc, à la suite du licenciement de Cory Clouston, Brad Lauer et Greg Carvel, samedi soir. Murray a déjà pris quelques appels de la part des entraîneurs potentiels, mais il n’est pas pressé d’agir, quoiqu’il aimerait bien régler ce dossier d’ici au repêchage.
Je suis très heureux de la façon dont la saison s'est terminée, de la façon dont les jeunes ont travaillé, et je pense que nous allons dans la bonne direction. Cela étant dit, nous devons faire beaucoup mieux au début de la saison prochaine pour en arriver là. Je ne pense pas que nous sommes satisfaits du déroulement de la saison en général juste parce que nous avons eu une bonne fin de campagne et que nous avons montré des signes voulant que nous allions dans la bonne direction. La saison estivale sera cruciale pour moi et pour tout le monde, afin que chacun puisse revenir encore plus fort. Nous avons vraiment besoin d’un meilleur départ et de maintenir la cadence. Il est difficile de gagner chaque soir dans cette ligue et on ne veut pas s’exposer à du rattrapage. Si l’on attend trop longtemps pour rebondir, il devient difficile de se qualifier pour les séries éliminatoires. - Jason Spezza

« Je m’accorde du temps pour parler aux gens, regarder autour et voir ce qui se passe, dit-il. Il y aura d'autres candidats qui deviendront disponibles. Je vais probablement agir avant le repêchage, mais nous allons quand même prendre notre temps. »

La poussée de fin de saison a également montré que la profondeur de l'organisation s'est beaucoup améliorée. Non seulement les Sénateurs ont terminé en beauté, les Senators de Binghamton ont également réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey pour la première fois depuis 2005. Au premier tour, ils affronteront les Monarchs de Manchester dès jeudi soir au New Hampshire.

« Nous avons montré (en fin de saison) que nous avons des jeunes qui s’en viennent, a déclaré Murray. Il faut avoir de la profondeur. Par moments, au cours de la saison précédente et au début de cette année, nous sentions que nous étions un peu démunis à ce chapitre. Maintenant, nous savons que nous sommes en bien meilleure posture. Il y a des jeunes qui se développent et qui acquièrent de l’expérience, ce qui devrait nous rendre meilleurs. Lorsque nous avons un joueur blessé, il est important de pouvoir compter sur un autre joueur qui peut aider. »

Même si les Sénateurs entreprennent la morte-saison dans un meilleur état d'esprit, le centre Jason Spezza affirme qu’il s’agit d’un groupe assoiffé de beaucoup plus.

« Je suis très heureux de la façon dont la saison s'est terminée, de la façon dont les jeunes ont travaillé, et je pense que nous allons dans la bonne direction », a déclaré Spezza, dont l'importance au sein de l'équipe a atteint de nouveaux sommets cette saison. « Cela étant dit, nous devons faire beaucoup mieux au début de la saison prochaine pour en arriver là. Je ne pense pas que nous sommes satisfaits du déroulement de la saison en général juste parce que nous avons eu une bonne fin de campagne et que nous avons montré des signes voulant que nous allions dans la bonne direction.

« La saison estivale sera cruciale pour moi et pour tout le monde, afin que chacun puisse revenir encore plus fort. Nous avons vraiment besoin d’un meilleur départ et de maintenir la cadence. Il est difficile de gagner chaque soir dans cette ligue et on ne veut pas s’exposer à du rattrapage. Si l’on attend trop longtemps pour rebondir, il devient difficile de se qualifier pour les séries éliminatoires. »


En voir plus