Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs entendent mettre la barre haute la saison prochaine

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le centre Jason Spezza écoute les questions des journalistes lors de la dernière journée dans le vestiaire à la Place Banque Scotia. Les Sénateurs entament la saison estivale encouragés par ce que l'avenir leur réserve (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa).

Évidemment, ils auraient préféré être à Philadelphie.

Mais les Sénateurs d’Ottawa se sont présentés une dernière fois à la Place Banque Scotia samedi après-midi, après une autre saison qui s’est terminée jeudi par un revers crève-cœur de 2-1 contre les Rangers de New York, lors du septième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est.

Donc, plutôt que de se retrouver en deuxième ronde contre les Flyers dans une série qui aurait débuté samedi dans la ville de l’amour fraternel, les Sénateurs doivent se contenter de l’imaginer. Cependant, étant donné que plusieurs prévoyaient qu’Ottawa terminerait dans les bas fonds du classement, il faut en cette fin de saison une lumière indiquant que de meilleurs jours attendent la formation.

« Nous vivons quand même une période de déception », a déclaré le centre Jason Spezza après avoir vidé son casier pour la saison estivale. « Nous croyons que nous avons eu une excellente chance (contre les Rangers, qui ont terminé au premier rang dans l’Est). Quelques équipes connaîtront du succès au cours des prochaines semaines et nous aurions pu en faire partie. C’est un peu difficile à avaler lorsqu’on analyse les choses à ce stade-ci, mais nous nous sommes beaucoup améliorés en tant qu’équipe et nous avons fait de belles choses. »

Ils l’ont fait en équipe, alors que le capitaine Daniel Alfredsson a qualifié le groupe le plus tissé serré qu’il n’ait jamais connu en plus de 16 saisons à Ottawa.

« On ne s’attendait pas à ce que nous parvenions à réaliser autant de choses », a déclaré Alfredsson, qui prendra l'été pour décider s’il va revenir en 2012-2013. « Tout le monde a apporté quelque chose à la table à différents moments de l'année. Quelques bonnes chimies se sont formées au sein de l'équipe. Nous avons eu beaucoup de plaisir au sein de ce groupe. »

Pour l'entraîneur-chef Paul MacLean, sa première année derrière le banc des Sénateurs a pris fin en mode doux-amer. Même si son équipe a performé bien au-delà de ses attentes qu’il entretenait avant le début de la saison, il s’est empressé de dire que lui et sa formation auraient préféré être à Philadelphie. »

« La croissance de notre équipe a été beaucoup plus rapide que ce à quoi nous nous serions attendus au début, mais cela est dû au travail du groupe de leadership de notre équipe et la qualité de nos joueurs, a-t-il dit. Le groupe dans son ensemble s’est soudé les coudes et a travaillé très fort pour devenir une bonne équipe. Nous avons connu une belle progression, mais nous avons aussi une certaine amertume de ne pas être à Philadelphie aujourd'hui. Je pense que ces deux aspects nous aideront dans le futur.

« Nous pouvons maintenant bâtir sur une fondation très solide. Nous sommes conscients que les attentes envers notre équipe ont évidemment augmenté en raison du succès que nous avons connu. Maintenant, nous avons un point de repère pour commencer, lorsque nous reviendrons en septembre et nous pensons qu'il est assez solide. »

Il est effectivement vrai qu’on ne verra pas la situation de cette équipe comme étant désespérée lorsque cette dernière se retrouvera en vue de la campagne 2012-2013, à l'automne. Alors qu’elle a terminé au huitième rang dans l'Est, qu’elle a passé bien près de surprendre les Rangers, sans oublier les nombreux espoirs qui viendront alimenter la formation, les attentes seront sans doute plus élevées pour les Sénateurs, à la fois intérieurement et extérieurement. Mais Ces derniers sont impatients et prêts pour le test.

« Paul et son équipe sont arrivés ici et ils ont donné une identité à l’équipe et une direction afin de savoir quoi faire pour s’améliorer, a déclaré Spezza. Nous comprenons que la barre sera plus haute dorénavant en raison des réalisations que nous avons effectuées. Nous avons prouvé que nous pouvons être une bonne équipe et nous allons vivre la saison estivale tout en sachant que nous allons devoir pousser encore plus fort lorsque nous reviendrons ici en septembre, qu’on ne va pas nous prédire le 15e rang (dans l'Est) et que nos attentes ne seront pas basses.

« Nous devons nous préparer et nos attentes seront de tenter de gagner. »

Alfredsson a ajouté que c'est un défi dont toute l'équipe devrait adopter volontiers.

« Nous avons peut-être dépassé les attentes cette année par rapport à ce que les gens pensaient (à propos de nous), et la barre sera beaucoup plus haute pour tout le monde, a-t-il dit. Et c'est un défi amusant. Nous avons gagné le droit d'être plus respecté et d’être considéré comme une meilleure équipe. De plus, nous avons beaucoup de jeunes espoirs qui sont sur le point de joindre notre équipe.

« Dans le sport, on ne sait jamais, mais nous allons mettre la barre très haute l'année prochaine pour atteindre nos objectifs. C'est un moment très excitant pour cette organisation. »

Les Sénateurs appelés pour le Championnat mondial

Le Championnat mondial de hockey 2012 de l’IIHF débute le week-end prochain à Helsinki et Stockholm. Maintenant que leur saison dans la LNH est maintenant terminée, plusieurs joueurs de l’organisation des Sénateurs ont accepté les invitations pour représenter leur pays. L’attaquant Milan Michalek, le meilleur buteur pour Ottawa cette saison avec 35, s’alignera avec la République tchèque, tandis que l’ailier Kaspars Daugavins joindra la Lettonie et le centre Stéphane Da Costa — qui a passé la majeure partie de la campagne avec les Senators de Binghamton — a accepté de jouer pour la France. L’un des deux pays hôtes, la Suède, a ajouté dans sa formation l’espoir Jakob Silfverberg, le joueur par excellence de la saison régulière et des séries éliminatoires dans la ligue élite suédoise. Erik Karlsson et Daniel Alfredsson ont aussi reçu des invitations pour évoluer avec le Tre Kronor. « Je n’ai pas encore décidé », a déclaré Karlsson, qui a des inquiétudes au sujet des assurances alors que son présent contrat avec les Sénateurs arrive à échéance. « C’est un grand honneur et j’aimerais bien y être. Si nous parvenons à régler cela (les assurances), ce serait bien difficile pour moi de dire non. »

En voir plus