Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs entendent maintenir le cap face aux Jets

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les enjeux et l’intensité sont à leur apogée.


Lorsque les Sénateurs et les Jets s'affronteront ce soir possiblement devant une salle comble et bruyante au MTS Centre de Winnipeg (20 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM), les chances de participer aux séries éliminatoires pour les deux équipes seront à l’avant-plan. Alors qu’il ne reste plus que deux semaines dans la présente campagne, aucune des deux formations n’est assurée encore d'une participation à la danse du printemps.

Pour Ottawa, l’objectif est de protéger son avance. Les Sénateurs (38-28-10), qui occupent le septième rang place au classement de l’Association de l’Est, détiennent une avance de deux points sur les Capitals de Washington (huitième rang) et les Sabres de Buffalo (neuvième rang) et ils ont leur destinée entre leurs mains. La situation des Jets, qui occupent le 10e rang, est plus critique, alors qu’ils accusent un retard de six points pour une participation en séries éliminatoires et un revers ce soir pourrait leur être fatidique.

Le thème de la soirée pourrait être quelque chose comme « En désespoir de cause », et les Sénateurs en sont bien conscients. Cet état d’âme devrait aussi se faire ressentir chez les fidèles et passionnés partisans des Jets.

« Nous nous attendons à voir une foule énergique, évidemment », a déclaré l’attaquant Nick Foligno après la séance de patinage d’avant-match des Sénateurs plus tôt cet après-midi au MTS Centre. « Nous nous attendons à affronter un groupe enthousiaste parce qu'ils souhaitent voir leur équipe participer aux séries éliminatoires. Nous devons essayer de calmer la foule, jouer de façon intelligente sur la route et espérer marquer le premier but.

« (Les Jets) forment une équipe redoutable et ils se battent pour leur survie, dans l'espoir de se qualifier pour les séries. »

Le centre Jason Spezza a ajouté : « Leur foule a une réputation bien documentée d’appuyer bruyamment l’équipe et en tant que joueur de l’équipe adverse, ce sera excitant de jouer dans une telle ambiance. Ils forment une véritable équipe solide à la maison, l'une des meilleures dans la ligue. Nous devons donc nous assurer d’être concentrés dès le début et de leur soutirer le rythme dans les 10 premières minutes. »

Parlant de rythme, les Sénateurs se sont amenés dans la capitale du Manitoba avec une belle confiance, après avoir freiné les ardeurs des Penguins de Pittsburgh grâce à une victoire de 8-4 samedi soir à la Place Banque Scotia. Il s’agissait du plus gros festival offensif pour Ottawa en quatre ans et un signe très positif pour une équipe qui avait du mal à trouver le fond du filet au cours de ses cinq précédents matchs.

« Un très bon sentiment, je pense », a répondu le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson lorsqu'on lui a demandé quel genre de sentiment son équipe pourrait maintenir après avoir infligé aux Penguins leur première défaite en temps réglementaire en 15 matchs. « Juste la façon dont nous avons joué, sans aucune hésitation, en donnant tout ce que nous avons. Nous avons fait quelques erreurs, mais nous pouvons les surmonter. C'est comme ça que les choses se sont passé pour nous toute l'année.

« Nous n’avons jamais eu la vie facile, mais nous n’avons jamais abandonné pendant 60 minutes et c'est ce que nous entendons faire ce soir. »

Également, le rendement du gardien Craig Anderson, qui a pris la relève de Ben Bishop alors que ce dernier a été blessé. Le cerbère numéro un a limité la puissante machine offensive des Penguins à un seul but au cours des 25 dernières minutes du match de samedi. Alors qu’Anderson avait connu une sortie périlleuse la veille à Montréal lors de son retour au jeu après une absence de quatre semaines en raison d’une blessure à la main droite, il a été très solide contre Pittsburgh, bloquant 19 de 20 tirs dirigés contre lui.

Anderson devrait s’acquitter de la tâche devant le filet pour les six derniers matchs du calendrier régulier des Sénateurs, surtout que l’entraîneur-chef Paul MacLean a affirmé aujourd'hui que l’absence de Bishop devrait être de deux semaines en raison d’une blessure au bas du corps. Mais l'équipe est confiante qu’Anderson, dont le rendement est l’un des principaux facteurs qui expliquent les succès des Sénateurs dans le portrait des séries éliminatoires, sera en mesure d’accomplir le travail maintenant.

« Le travail qu'il a effectué lors de sa période rétablissement lui a vraiment été bénéfique lors du match contre Pittsburgh, a déclaré MacLean. Je pense qu'il a vraiment bien joué. Il a été remarquable en troisième période. Nous avons un bon sentiment qu’il a repris confiance et qu’il est prêt à jouer son rôle. »

Le retour du gardien numéro un vient atténuer la perte de Bishop, qui a joué de façon admirable pendant l'absence d'Anderson.

« Le moment est bien choisi », a déclaré Alfredsson au sujet de retour d'Anderson. « On ne souhaite jamais voir un coéquipier se blesser, mais Andy est revenu quelques jours avant que cela ne survienne. Il a été vraiment solide contre Pittsburgh. Nous sommes impatients de bien jouer devant lui (ce soir).

« Il va effectuer les arrêts importants et il en fait généralement un peu plus. Et nous pouvons lui procurer de l’offensive. »

Chaque but aura une importance capitale dans un match crucial pour la course aux séries.

« Nous nous attendons à ce qu’ils soient très agressifs et qu’ils joueront comme une équipe désespérée, tout comme nous », a déclaré MacLean, une ancienne vedette de la première franchise des Jets lors de son séjour à Winnipeg. « Ils regardent les classements, eux aussi, donc nous nous attendons à ce qu’ils soient très affamés.

« Nous savons qu'ils ont une excellente fiche à domicile (23-11-4) et la dernière fois que nous sommes venus ici (une victoire de 6-4 d'Ottawa, le 29 novembre), nous avons disputé un match très intensif. Nous nous attendons à ce même scénario ce soir. »

En bref


Avec seulement deux rappels disponibles cette saison, les Sénateurs vont continuer avec Alex Auld comme substitut chez les gardiens de but pour le moment, plutôt que de rappeler Robin Lehner des Senators de Binghamton. « Après le match de ce soir, nous aurons trois jours pour voir comment ira le rétablissement de Ben, a déclaré MacLean. Nous avions droit à quatre rappels après la date limite des échanges et nous en avons utilisé deux déjà, donc nous ne voulons pas épuiser nos options à moins d’une grande nécessité. » Aucun changement n’a été apporté à l’alignement pour ce soir, ce qui signifie que les attaquants Bobby Butler et Zenon Konopka, ainsi que le défenseur Matt Gilroy seront laissés de côté contre les Jets... Après le match de ce soir, les Sénateurs ne joueront pas avant samedi, alors qu’ils rendront visite aux Flyers à Philadelphie (13 h, RDS2, CBC, CKOI 104,7 FM).


En voir plus