Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs de retour à la Place Banque Scotia pour le début du camp d'entraînement

par Staff Writer / Ottawa Senators

De g. à d. Joe Corvo, Dean McAmmond et Jamie Allison participent à leur premier camp d'entraînement chez les Sénateurs. Photo : T. Anderson/OSHC

Par Todd Anderson

Même si plusieurs joueurs des Sénateurs ont tenu des entraînements facultatifs au cours des trois dernières semaines, la saison 2006-2007 s'est amorcée officiellement aujourd'hui avec les examens physiques et médicaux, des séances de photo et une séance d'entraînement sur glace. Après le congé estival, les joueurs sont heureux de se retrouver.

« C'est comme la rentrée scolaire, a dit l'attaquant Antoine Vermette. Je suis très heureux d'être de retour. À un certain moment pendant l'été, les entraînements au gymnase ne sont plus pareils. C'est plaisant de revoir les gars. »

L'un des quelques nouveaux venus au camp de cette année, le défenseur Tom Preissing a aimé ses premiers jours à Ottawa.

« Je ne suis pas le seul étranger ici, il y a d'autres nouveaux, dit-il. C'est plaisant d'avoir eu quelques semaines pour nous adapter au fonctionnement et aux gars. Tout le monde m'a bien accueilli. Quelques-uns de ces exercices n'étaient peut-être pas trop amusants mais c'est un bon concept pour débuter une nouvelle saison avec une nouvelle équipe. »

L'entraîneur au conditionnement physique Randy Lee est très satisfait des résultats au Jour 1 du camp d'entraînement.

« Les vétérans sont revenus en bonne forme. Nous conservons les résultats et nous comparons d'année en année. Ils ont des objectifs à atteindre. Les gars étaient nerveux, certains d'entre eux étaient ici à 7 heures, alors que les examens débutaient à 8 heures 30. »

Pour le choix de première ronde de 2006 Nick Foligno, le fait d'avoir participé au camp de développement des Sénateurs au début de l'été lui a enlevé un peu de pression.

« J'arrive ici maintenant et je sais que les gars sont tous ici pour s'entraider. Ils ne me confineront pas dans un coin. Le camp (de développement) nous donne un bon aperçu de la vie dans la grande ligue. Nous passons aux choses sérieuses. »

L'entraîneur Bryan Murray se réjouit de l'impact provoqué par ces camps sur des jeunes joueurs comme Foligno.

« Pour les jeunes, c'est un véritable point de départ. C'est un processus d'évaluation et ils peuvent voir ce qu'ils peuvent faire en dehors des entraînements. Cette année, nous avons tenté de séparer le groupe en deux, de façon la plus équilibrée possible. Pendant les six premiers matchs (hors-concours), nous allons alterner les deux groupes. Ainsi, il y aura plus d'occasions pour chacun des joueurs de jouer plus souvent et avec de meilleurs joueurs. »

En voir plus