Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les dépisteurs des Sénateurs mettent la table pour le repêchage

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le directeur général adjoint des Sénateurs, Tim Murray, et le personnel de dépisteurs de l'équipe seront fins prêts pour le Repêchage amateur 2011 de la LNH, qui aura lieu les 24 et 25 juin au Xcel Energy Center de St. Paul, au Minnesota (Photo par Dave Sandford/Getty Images).
L’ultime récompense surviendra sous les projecteurs lors de la soirée du repêchage et au cours des saisons subséquentes dans la Ligue nationale de hockey.


Mais pour les dépisteurs des Sénateurs d'Ottawa, qui ont travaillé d’arrache-pied, la séance de repêchage amateur 2011 de la LNH, qui aura lieu les 24 et 25 juin à St. Paul, au Minnesota, sera le point culminant d’une saison au cours de laquelle ils auront plus de 200 matchs dans les quatre coins de l'Amérique du Nord et de l’Europe. Toujours à la recherche de la prochaine grande vedette ou d’un joyau caché qui pourrait porter ses fruits dans les rondes subséquentes du repêchage.

La semaine dernière, ils se sont réunis à la Place Banque Scotia pour comparer leurs dossiers, pour ainsi dire. Et après une série de longues réunions souvent fertiles en débats, le directeur général adjoint des Sénateurs, Tim Murray, et le directeur du personnel des joueurs, Pierre Dorion, ont rédigé une liste exhaustive qui servira de feuille de route indispensable pour le directeur général Bryan Murray lorsqu’il dictera les sélections des Sénateurs au Xcel Energy Center à la fin de juin.

« Pour nous, il s’agit probablement du moment le plus important de l'année, outre lorsqu’on assiste à des matchs et que l’on scrute des joueurs, a déclaré Dorion. C'est notre bilan de l’année. Nous essayons de rédiger la liste pour le repêchage, qui consiste en notre plus grande tâche de l'année. Nous essayons de mettre sur pied une liste d’après l’ordre dont les espoirs encore disponibles devraient être quand viendra le tour des Sénateurs d'Ottawa pour sélectionner. »

Pour Dorion et le personnel de dépisteurs, il s’agira de la séance la plus occupée depuis des années. Grâce à plusieurs transactions impliquant des vétérans en février dernier, les Sénateurs disposent de 12 sélections cette année – une cuvée exceptionnelle de talents prêts à être réclamés – incluant les sixième et 21e choix au premier tour, ce dernier qui fut acquis dans l’échange de Mike Fisher avec les Predators de Nashville.

« C'est fantastique », a dit Dorion au sujet de la profondeur des choix au repêchage. « Je pense que chaque éclaireur savoure cette occasion. Nous avons la possibilité de réclamer deux joueurs parmi les 21 premiers. De plus, nous avons la possibilité de sélectionner six joueurs parmi les 65 premiers (qui seront repêchés) qui, espérons-le, pourront nous aider à l'avenir. Donc, nous pensons que nous allons obtenir de bons actifs, des joueurs qui vont nous aider à gagner dans le futur.

« Alors que nous devrons sélectionner en septième ronde, je pense que c'est le nombre le plus élevé de sélections que nos dépisteurs ont connu jusqu’ici. C'est génial parce que nous allons avoir la chance de montrer la diversité de notre groupe et que nous pourrons choisir tous les types de joueurs. C'est ce que j’entrevois pour cette prochaine séance de repêchage. »

La semaine prochaine, les Sénateurs auront du personnel présent à l’assemblée annuelle des éclaireurs de la Ligue nationale de hockey à Toronto, un événement où seront réunis plus de 100 des meilleurs espoirs en vue du repêchage. En plus de regarder les séances de tests de conditionnement physique, le personnel aura la chance de réaliser des rencontres individuelles avec quelques 50 à 60 joueurs. Cinq ou six de ces espoirs seront invités à Ottawa la semaine suivante pour une évaluation plus exhaustive.

Cependant, la majeure partie du travail des dépisteurs a été fait lors des réunions de la semaine dernière.

« Nous nous reverrons au repêchage et nous réviserons notre liste, a déclaré Dorion. Mais ces réunions consistent véritablement le plus gros du travail. La liste ne change pas beaucoup une fois rendue au repêchage. Il est possible que nous fassions quelques modifications en fonction de ce que nous avons vu dans les entretiens et les tests physiques. Mais pour nous, ce qui compte vraiment est de savoir comment les joueurs évoluent sur la glace. Cet aspect compte pour environ 95 pour cent de l'évaluation. »

Bien que le travail des dépisteurs est complété en ce qui a trait à l'observation, cela ne signifie pas que les Sénateurs ne prêtent pas attention à ce qui se passe cette semaine à Mississauga, où se déroule le tournoi de la Coupe Memorial MasterCard. Les Sea Dogs de Saint John, en particulier, comptent neuf espoirs classés par le Bureau central de recrutement de la LNH, dont quatre qui pourraient potentiellement être sélectionnés au premier tour, soit les centres Jonathan Huberdeau et Zack Phillips, l'ailier Tomas Jurco et le défenseur Nathan Beaulieu.

« C’est très important, car on veut voir les joueurs dans des situations où la pression est à son comble », a dit Dorion au sujet du rendement d’un espoir dans le tournoi. « Nous voyons ces jeunes joueurs batailler pour le trophée ultime à leur niveau, qui est la Coupe Memorial. Donc, on peut voir s’ils peuvent élever leur jeu d’un cran ainsi que leurs limites. »



En voir plus