Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les B-Sens se retroussent les manches pour prolonger leur saison

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Robin Lehner pourrait disputer son premier match éliminatoire professionnel ce soir, alors que les Senators de Binghamton tenteront de poursuivre leur saison lors du 5e match de la série contre les Monarchs de Manchester (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Le tout pour le tout.


Voilà l'un des nombreux clichés maintes fois utilisés qui pourraient s'appliquer à la situation difficile que vivent présentement les Senators de Binghamton lors des séries éliminatoires de la Coupe Calder.

Mais c'est peut-être aussi celui qui pourrait mieux la décrire.

Lorsque les B-Sens sauteront sur la patinoire du Broome County Veterans Memorial Arena ce soir, ils feront face à l'élimination pour la première fois au cours de la présente saison qui aura été pour eux une campagne en montagnes russes. Binghamton tire de l’arrière 3-1 dans la série demi-finale de la section Atlantique contre les Monarchs de Manchester. Ces derniers auront une occasion d’enfoncer le dernier clou dans le cercueil des petits Sénateurs ce soir.

« Quel sera mon défi? » a demandé l'entraîneur-chef de Binghamton, Kurt Kleinendorst, après un revers de 6-3 contre les Monarchs lors du 4e match mardi soir. « Celui qui consiste à les préparer à se présenter et à donner leur maximum, autant sur le plan collectif que sur le plan collectif individuel. Ils devront exceller afin que l’équipe puisse exceller à son tour. Il faudra travailler main dans la main, ainsi tout ira très bien. »

Quelques-uns de ses joueurs n'ont pas tardé à aborder dans le même sens que Kleinendorst.

« Nous devons nous faire mutuellement confiance et avoir confiance en votre coéquipier qui fera son travail, a déclaré le capitaine Ryan Keller. Tout ce que nous demandons de la part de chaque joueur est de seulement faire son travail. Si nous tentons d'en faire trop, nous allons perdre notre synchronisme et nous serons foutus (ce soir). C'est une question de confiance mutuelle. Il faut simplement faire notre travail, sans plus, ni moins. »

Ryan Potulny, qui a été l’auteur de tous les buts des B-Sens mardi grâce à un tour du chapeau, a ajouté : « Nous sommes acculés au pied du mur. Maintenant, il faut éviter de pointer quiconque du doigt. Il faut être uni. Nous avons de très bons joueurs ici et nous allons nous contenter de travailler fort, jouer à l’intérieur de notre système et ne rien changer. Ce n'est pas le temps d'essayer de travailler de façon individualiste. »

Au cours d'une saison où la capacité de l’équipe à gérer l'adversité a été amplement testée, les B-Sens ont, en quelque sorte, été en mesure de trouver un moyen de se faufiler un chemin vers les séries d'après-saison et ce, malgré le fait que plusieurs de leurs meilleurs joueurs ont passé la majeure partie des deux derniers mois de la saison à Ottawa avec les Sénateurs de la LNH. Lorsqu’ils en avaient le plus besoin dans le dernier droit, les B-Sens ont connu une séquence de six victoires consécutives, ce qui les a assurés d’une participation en séries éliminatoires.

« Nous avons perdu quelques parties d'affilée, mais nous en avons gagné aussi. Notre groupe peut cumuler les victoires, a déclaré Kleinendorst. Je pense qu’il est prématuré de nous compter pour morts. Je sais que nous avons du caractère, que nous avons des gars qui ont la cause à cœur et ce soir, en étant acculés au pied du mur, nous allons voir de quoi nous sommes faits.

« Ce soir, vous saurez qui seront les vrais, qui seront les joueurs de caractère, qui sont ceux qui ont la cause à cœur et ceux qui l’ont peut-être moins. J'espère qu'il n'y en a pas (au sein de notre groupe) qui entrent dans la dernière catégorie. »

Même s’il faut une série de trois victoires consécutives maintenant pour remporter la série, Keller a déclaré que les B-Sens ne peuvent pas entrevoir les choses de cette façon.

« Je ne pense pas que l'on puisse voir si loin, dit-il. À l'heure actuelle, nous nous concentrons sur le match de ce soir. Nous devons parvenir à nous mettre en position afin de survivre un autre jour. »

Binghamton a besoin plus que tout de trouver une façon de compléter une rencontre. Dimanche soir, les B-Sens détenaient une avance de 3-0 avant de voir les Monarchs revenir de l’arrière et l’emporter 5-4 en prolongation. Mardi, Potulny a permis deux fois à Binghamton de revenir de l’arrière au 4e match, avant de laisser Manchester terminer la rencontre en inscrivant trois buts décisifs.

« Quand nous jouons de la façon dont nous sommes censés jouer, nous contrôlons le match, a dit Keller. Lorsque nous accusions un retard de 2-0, nous nous sommes resaisis. Au deuxième match, nous tirions de l’arrière 2-0 et nous sommes revenus. Donc, ce n'est pas comme s’ils ont dominé toute la série. Nous avons eu quelques mauvaises séquences sur des buts ici et là et cela fut coûteux. Nous devons trouver un état d'esprit positif et réaliser que nous avons toujours une chance (d’avancer).

« Chaque fois que nous remontions la pente (mardi), nous trouvions le moyen de céder, je pense. On appelle cela de la fatigue, de la fatigue psychologique, peu importe. Étant donné notre situation ce soir, nous n’avons d’autre choix que de rebondir. »

Bloc-notes

Il est probable que le gardien suédois Robin Lehner disputera son premier match éliminatoire professionnel ce soir alors que la saison des B-Sens est en jeu. Kleinendorst a déclaré aux journalistes de Binghamton, ce matin, qu’il est « plus que probable » qu'il fera appel à Lehner pour le 5e match. Barry Brust a entamé les quatre premières rencontres de la série devant le filet des B-Sens, mais il a accordé six buts sur 26 tirs dans la défaite de mardi... Rien n’indique encore que Corey Locke, champion marqueur de la Ligue américaine de hockey et joueur le plus utile, se joindra à la mêlée ce soir. Locke, un ancien joueur étoile des 67's d'Ottawa qui est à l’écart du jeu en raison d’une blessure au haut du corps, n'a pas encore vu d'action au cours de cette série... Avec cinq buts et sept points, Potulny a été meneur offensif de Binghamton contre les Monarchs.


En voir plus