Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les anciens des B-Sens prêts pour la pression

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le scénario et la pression inhérente qui vient de pair sont étrangement familiers.


Moins de deux semaines avant la fin du calendrier régulier, une participation aux séries éliminatoires à la portée, sans y être encore assurée, c’est du déjà-vu pour la « brigade de Binghamton », qui occupe actuellement une grande partie du vestiaire des Sénateurs d'Ottawa. En particulier, les derniers moments d’une course effrénée, alors que les Sénateurs bataillent dans le dernier droit vers la danse du printemps.

Après tout, il y a tout juste un an que les Senators de Binghamton — avec un alignement dégarni en raison de nombreux rappels de joueurs à Ottawa — parvenaient à se frayer un chemin dans le peloton des équipes participantes aux séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey. Ce n’est qu’à trois jours de la fin du calendrier régulier que leur participation aura été confirmée. Deux mois de dur labeur plus tard, les B-Sens soulevaient la Coupe Calder pour la première fois dans l'histoire de la franchise par une soirée torride de juin au Toyota Center de Houston.

Les hauts et les bas de cette course remarquable ont procuré aux sept « diplômés de Binghamton » qui figurent actuellement dans l’alignement à Ottawa — les attaquants Colin Greening, Zack Smith, Erik Condra, Bobby Butler, Jim O'Brien et Kaspars Daugavins, ainsi que le défenseur Jared Cowen, un ajout important pour les séries d'après-saison — leur lot de leçons desquels ils entendent s’inspirer fortement au cours des jours et des semaines à venir.

« Le facteur expérience va certainement nous aider », a déclaré l'attaquant Colin Greening au sujet de la conquête de la Coupe Calder par les B-Sens. « Lorsque l’on passe au travers d’une dure bataille de quatre séries comme nous l'avons fait l'an dernier en séries éliminatoires, cela doit avoir un effet. Une telle épreuve demeure dans notre esprit, nous avons composé avec ce genre de situation auparavant et nous avons été en mesure de sortir vainqueurs.

« Donc, cette confiance nous aide beaucoup. »

Il s'agit d'un groupe qui a été testé aux épreuves que le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, voyait venir avec anticipation au sein de son équipe afin d'avoir une chance de participer aux séries éliminatoires cette saison. Ils ont largement contribué jusqu’ici, certes, mais il y a encore du travail à accomplir au cours des cinq derniers matchs de la saison. Bien qu’Ottawa (39-28-10) se maintienne actuellement au septième rang du classement de l’Association de l’Est, il est toujours talonné par les Sabres de Buffalo et les Capitals de Washington.

« Voilà la différence au sein de notre équipe », a déclaré Murray au sujet des avantages dont profitent les Sénateurs avec la présence des diplômés de Binghamton. « Lorsque nous avons abordé le sujet des attentes au début de l'année, plusieurs de ces joueurs ont vécu ce genre de situation. Ils sont passés par là, ils connaissent la pression et ils ont appris à composer avec elle dans de véritables situations difficiles comme celle de passer bien près de ne pas accéder aux séries ou de se faire éliminer tôt en première ronde. Et ils ont trouvé un moyen de s’en sortir.

« Je pense vraiment que ces aspects ont eu une grande influence au sein de notre équipe et certainement sur la façon dont certains individus se sont comportés. »

Alors que certains pourraient penser qu’il y a un gouffre énorme qui sépare la LAH et la LNH, ce qui est effectivement indéniable, la pression des séries éliminatoires demeure la pression des séries éliminatoires. Demandez à n’importe quel joueur qui est passé par là, et il vous répondra que la route vers la Coupe Calder est aussi une tâche ardue. Et le caractère nécessaire pour y arriver ne doit pas être sous-estimé.

« Nous savons ce que c'est que de jouer dans des matchs où la pression est à son comble, et ça ne fait que commencer en cette période de la saison, a déclaré Smith. Nous devons commencer par nous qualifier en séries éliminatoires. Disputer des matchs sous haute pression et savoir que nous jouons notre saison, ce sont des choses qui ne s’enseignement pas. Il faut le vivre.

« Je sais que c'était la Ligue américaine, mais il ce n'est pas facile de gagner dans cette ligue. C’est très difficile. »

Comme ce fut le cas pendant toute la saison, les Sénateurs vont sans doute se fier allègrement sur leur capitaine Daniel Alfredsson, leurs meilleurs marqueurs Jason Spezza et Erik Karlsson, leur gardien Craig Anderson et leurs vétérans défenseurs Chris Phillips, Filip Kuba et Sergei Gonchar pour le reste du parcours. Mais les membres de la jeune escouade de soutien, dont plusieurs d'entre eux ont rempli le même rôle à Binghamton, devront aussi contribuer.

« Les vétérans ont vraiment apporté beaucoup de leadership, mais il est évident que nous aurons besoin de l’apport de chacun de nos jeunes joueurs, qu’ils travaillent fort et efficacement, a déclaré Murray. Si les vétérans peuvent montrer comment faire les choses et montrer le chemin, ils pourront sans doute obtenir un peu plus de temps de glace. Mais en comptant amplement sur un grand nombre de jeunes joueurs cette année, il faut que ces derniers continuent de bien jouer. »

Si le passé est garant de l’avenir, il faudra compter sur eux afin qu’ils soient prêts à répondre à l’appel au moment qui importe le plus.

« Ce fut un  championnat difficile à gagner », a déclaré Condra au sujet de la conquête des grands honneurs dans la LAH, il y a un an. « Nous avons également pu profiter du travail de quelques joueurs très habiles là-bas, comme (Ryan) Keller, (Ryan) Potulny et (Corey) Locke, qui ont fait le travail. Ensuite, il y avait de la viande et des os dans le milieu, avec le résultat que l’on connait.

« Maintenant, c'est la même situation ici, où l’on retrouve Spezza, Alfredsson et (Milan) Michalek ainsi que les autres joueurs qui mènent la charge en offensive. J'espère que nous pourrons être la viande et les os à nouveau ici, afin de livrer de solides performances soir après soir. Nous avons gagné ensemble auparavant, alors pourquoi ne pourrions pas le faire ici? »


En voir plus