Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

L'équipe d'expansion des Sénateurs conserve un attachement

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Brad Marsh repense à la soirée où tout a commencé et peine à croire que cela fait si longtemps.


« Je la considère encore comme une nouvelle franchise », a déclaré Marsh, qui a mis un terme à une carrière de 15 saisons dans la Ligue nationale de hockey en tant que membre de l'équipe d'expansion des Sénateurs d'Ottawa en 1992-1993. « Difficile à croire que cela fait 20 ans. »

Deux décennies plus tard, les Sénateurs célèbrent en effet le 20e anniversaire de leur retour dans la LNH après une absence de 58 ans. Et les célébrations commencent pour de vrai mardi soir, alors qu’Ottawa recevra la visite du Wild du Minnesota (19 h 30, TVA Sports, TSN, CKOI 104,7 FM) pour l’ouverture du calendrier à domicile 2011-2012.

Il reste moins de 500 billets pour le match.

Il s’agit aussi d’une soirée à laquelle la première équipe aura droit à un hommage pour la place particulière qu'elle occupe encore dans l'histoire de la franchise moderne des Sénateurs. Le 8 octobre 1992, cette première formation l’emportait par la marque de 5-3 sur les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Canadiens de Montréal, devant une salle comble en délire au Centre municipal d'Ottawa. Disons que la capitale nationale n'a jamais été la même depuis cette soirée historique.

Oublions le fait que la première équipe des Sénateurs n’ait gagné seulement 10 des 84 rencontres cette saison-là, dont un seul sur la route. Notre sport national était de retour en grande pompe et c'est tout ce qui semblait importer à l'époque.

« Avec du recul, je me souviens essentiellement qu’il n’y avait vraiment pas d’attentes sur le plan compétitif, c'était un méli-mélo de joueurs », a déclaré Marsh, qui avait joué précédemment avec les Flames d'Atlanta/Calgary, les Flyers de Philadelphie, les Maple Leafs de Toronto et les Red Wings de Detroit, avant d'aboutir à Ottawa. « Tout le monde ici était de vrais amateurs de hockey, mais nous étions la deuxième équipe de nombreux partisans. Les gens ont encouragé d’autres équipes et d’autres joueurs toute leur vie et c’était un aspect difficile à changer.

« Cependant, le fait que les gens soient si heureux de revoir la LNH que nous étions la coqueluche de la ville, en dépit de notre dossier. »

Malgré un départ désastreux, Marsh n'est pas surpris de ce que les Sénateurs sont devenus ce qu'ils sont aujourd'hui, une partie intégrante dans la communauté d'Ottawa, autant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire.

« Oui, tout simplement parce que c'est le Canada et c'est la LNH », a déclaré Marsh questionné à savoir s’il avait confiance en la réussite des Sénateurs. « Il n'y avait aucun doute à ce sujet dans l'esprit de quiconque, que cela allait devenir gros en ville. »

Même si les Sénateurs ont connu des difficultés dans plusieurs matchs au cours de leur première saison, Marsh conserve d’excellents souvenirs de cette époque. Les victoires se sont faites rares, mais ce n’était pas parce que nous n’avons pas essayé.

« Nous avions un excellent groupe de gars, qui ont connu des hauts et des bas, qui ont compris le jeu et les trucs qui se passaient hors de la patinoire, a-t-il dit. Tous les joueurs qui étaient ici en avaient vu d’autres, donc rien ne nous faisait peur. Nous étions, en quelque sorte, une équipe compétitive, mais nous n'avons pas eu la possibilité de rivaliser avec certains des autres équipes dans la LNH.

« Mais nous n'avons pas pris congé souvent. C'est ce dont je me souviens. Nous n'avons pas pris les choses à la légère et nous avons donné notre maximum tous les soirs. »

Cette saison-là à Ottawa a eu un impact sur la vie de Marsh, originaire de London, en Ontario, qui réside dans la capitale nationale depuis qu’il a pris sa retraite en tant que joueur actif. Il est le président de longue date des Anciens des Sénateurs, un groupe d’anciens joueurs de l'équipe et d’anciens de la LNH de la région qui sont fortement impliqués dans les initiatives de bienfaisance dans la région de la capitale.

« Nous avons réalisé une tonne de projets formidables », a souligné Marsh avec fierté. « Nos gars sont plus qu'heureux de représenter l'équipe dans la communauté. »

Au cours des prochains jours, l’athlète de 53 ans que l’on surnomme « Marshy » va savourer la chance de revenir en arrière vers les débuts, quand les Sénateurs ont effectué leurs premiers pas et qui se sont établis une place importante dans la ville qu'ils évoluent.

« Nous sommes toujours attachés », a déclaré Marsh, qui est maintenant un distributeur chez Visalus Sciences. « Beaucoup de gars ont continué à jouer (après 1992-1993), beaucoup de gars sont devenus des entraîneurs et beaucoup de gars se sont retirés dans leur ville natale. Il n'a pas eu vraiment d’occasion de se revoir beaucoup, et encore moins se réunir en tant que groupe. Je pense donc que c'est tout simplement génial d’obtenir une chance de se rencontrer. »


En voir plus