Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

L'entraîneur des gardiens de buts des Sénateurs a hâte de diriger le nouveau tandem

par Staff Writer / Ottawa Senators
Par Todd Anderson

L'instructeur des gardiens des Sénateurs d'Ottawa et dépisteur professionnel, Ron Low, a passé l'été à son chalet de Lake Dauphin au Manitoba mais l'ancien cerbère de la Ligue nationale a bien hâte de retourner sur la patinoire. Alors que les Sénateurs ont accordé un contrat de plusieurs saisons à Martin Gerber cet été, Low se dit impatient de pouvoir travailler avec son nouveau tandem, qui comprend également le gardien Ray Emery.

« Ils sont tous deux capables d'accomplir la besogne, dit Low. Ils sont de véritables gardiens numéro un dans mon livre. Si l'on se fie à la dernière saison, il ne peut y avoir trop de gardien de but. Si les deux cerbères se partagent la tâche, ils ne seront pas fatigués. »

Low se dit impressionné par le parcours de Gerber alors que ce dernier est devenu un gardien vedette dans la LNH.

« Il est revenu de loin au cours des trois ou quatre dernières années. Il a presque atteint le statut d'élite et il a fait partie de la recette du succès qu'ont connu les Hurricanes de la Caroline (les champions de la Coupe Stanley) la saison dernière. »

Alors que les Sénateurs disposent d'un duo solide à court terme devant le filet avec Emery et Gerber, Low se dit aussi enthousiaste pour l'avenir.

« Je crois que les deux gardiens que nous avons à Binghamton cette année, soit Jeff Glass et Kelly Guard, ont le potentiel d'atteindre la LNH. Ottawa est très solide devant le filet. J'ai vu Brian Elliott (un espoir des rangs universitaires) au camp de développement des Sénateurs le mois dernier et il est un gardien très prometteur. Il y aura de la bonne compétition ici pour les prochaines années. »

Peu après la fin du camp de développement, Low a participé à un tournoi de golf à l'Île du Prince Édouard, à l'invitation de l'entraîneur-chef Dave Cameron des Senators de Binghamton, le club-école d'Ottawa dans la Ligue américaine. Low, ainsi que son épouse Linda et leurs filles A.J. et Taylor, ont effectué un voyage de 12 jours avec une visite à Digby, en Nouvelle-Écosse.

« C'était magnifique, de dire Low au sujet de son premier périple à l'I.-P.-É. C'est très pittoresque. Tout ce que l'on voit est comme une carte postale. »

Pour ce qui est du reste de l'été au chalet au Manitoba, la famille Low a fui la chaleur et l'humidité en passant beaucoup de temps sur le lac Dauphin, s'adonnant au ski nautique, la pêche et la chambre à air.

Low a disputé son hockey junior non loin de l'endroit où est situé son chalet et il y retourne régulièrement. Le chalet familial a été construit à Lake Dauphin il y a sept ans. La résidence permanente de Low se trouve à Edmonton. Pendant la saison de hockey, Low est absent 22 jours par mois en moyenne alors que son métier d'entraîneur l'oblige à faire la navette entre Ottawa et Binghamton.

Il prévoit revenir à Ottawa quatre ou cinq jours avant le début du camp d'entraînement qui se tiendra au début du mois prochain. Entre-temps, il demeure en contact avec les gardiens de l'organisation pour suivre leur progression pendant la saison morte.

En voir plus