Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Lehner est confiant que son tour viendra avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien Robin Lehner a montré un aperçu convaincant de son potentiel le 28 février, lorsqu'il a bloqué tous les 32 tirs dirigés contre lui pour mener les Sénateurs à un gain de 1-0 sur les Bruins à Boston (Brian Babineau/NHLI via Getty Images).

Un parcours n'est pas toujours destiné à être court et expéditif.

Robin Lehner sait, malgré qu’il ait bien hâte de pouvoir montrer son savoir-faire dans la Ligue nationale de hockey à temps plein, qu'il ne s’agit pas nécessairement d’une course contre la montre. Surtout lorsqu’on est âgé de 21 ans et que l’on a tous le temps au monde pour progresser.

« C'est un marathon, non pas un sprint », a déclaré le gardien natif de Göteborg, en Suède, au sujet de ses deux dernières saisons passées avec les Senators de Binghamton de la Ligue américaine de hockey. « Ils (les Sénateurs) font ce qu'ils pensent être le mieux pour moi. Ils essaient de me développer le mieux possible. Je suis un atout pour eux et ils veulent que j’excelle.

« Je dois leur faire confiance, également. Il y a beaucoup de gens expérimentés dans cette organisation. De mon côté, je n'ai que 21 ans. J’ai hâte de jouer et de montrer ce que je peux faire. »

Lehner a certainement épaté ses patrons au cours d'un bref séjour à Ottawa, la saison dernière. En cinq apparitions (dont quatre d'entre elles au cours de la période où le partant Craig Anderson a du s’absenter en raison d’une blessure), il a présenté une fiche de 3-2-0 avec une impressionnante moyenne de buts alloués de 2,01 par match et un pourcentage d’efficacité de 0,935. Il a notamment signé un blanchissage lors d’un gain de 1-0 sur les Bruins, le 28 février à Boston, alors que Lehner a repoussé tous les 32 tirs dirigés contre lui.

« Je dois d’abord mériter ma chance, et c'est ce que je tente de prouver actuellement cet été et en prévision du camp, afin de les inciter à me faire jouer ici, a-t-il dit. Mon premier objectif, avec ce match à Boston et quelques autres matchs que j'ai disputés ici, était de montrer aux autres que je peux jouer à ce niveau.

« Je sais que j'ai un long chemin à parcourir et travailler certaines choses sur le plan technique. Je dois aussi être plus stable et un peu plus calme devant le filet. »

Alors qu’Anderson et Ben Bishop sont tous deux sous contrat avec des ententes à un volet, Lehner — qui possède un contrat à deux volets — a toujours l'intention de se présenter au camp d'entraînement en septembre avec l’intention d’obtenir un poste à Ottawa.

« Les gens peuvent regarder cela de cette façon », a déclaré Lehner, un choix de deuxième ronde (46e au total) des Sénateurs au repêchage de 2009. « Il s'agit d'une entreprise et, bien sûr, ils vont prendre des décisions éclairées sur le plan économique pour l'organisation. Ce n'est pas mon travail. Mon mandat est d'arrêter les rondelles et essayer d'en arrêter le plus possible.

« Je dois croire que l’objectif (de faire l'équipe) est réaliste. J'essaie de me préparer du mieux que je peux dans l’espoir d’obtenir un poste. On ne sait jamais ce qui peut arriver. J’attends le camp avec impatience et j’ai hâte. »

L’étoile de Lehner n'a jamais autant brillé dans l'organisation qu’en juin 2011, lorsqu’il a mené les B-Sens à leur premier championnat de la Coupe Calder de leur histoire et qu’il fut choisi à titre de joueur le plus utile des séries éliminatoires. Mais la saison dernière, cependant, ce fut difficile tant pour Lehner que ses coéquipiers, qui ne sont pas parvenus à participer aux séries éliminatoires. Toutefois, il choisit de voir les choses de façon plus positives maintenant.

« Aujourd’hui, quand je repense à cela, ce fut tout un apprentissage, a déclaré Lehner. Je pense que je me suis amélioré en tant que gardien de but et je pense que j'ai acquis beaucoup de maturité. Je commence à vraiment savoir à quoi m’en tenir. L'année dernière, à certains égards, les choses ne se sont pas déroulées comme nous voulions, mais ce fut une très bonne expérience pour nous.

« Parfois, ce genre de chose arrive. Ici à Ottawa, je me suis bien à l’aise lorsqu’on m’a donné une chance. Pour moi, je veux surtout avoir le sentiment que je suis parvenu à être un meilleur gardien de but. Et je pense que je peux arrêter encore plus de rondelles cette saison. »

En voir plus