Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Lee montre la voie

par Rob Brodie / Ottawa Senators
En tant que directeur du développement des joueurs des Sénateurs d’Ottawa, Randy Lee est très engagé dans la croissance des espoirs de l’organisation aux niveaux de la Ligue américaine de hockey, des collèges, du hockey junior et européen (Photo par Jana Chytilova/Freestyle Photography/OSHC).
Dans l’esprit de Randy Lee, c’était une suite logique.


Après avoir passé les six dernières campagnes à titre d’entraîneur au conditionnement physique et au développement des joueurs chez les Sénateurs d’Ottawa, Lee fut promu à un nouveau rôle cette saison. En tant que directeur du développement des joueurs des Sénateurs, il supervise les jeunes espoirs du club dans la Ligue américaine de hockey ainsi que dans les rangs collégiaux, juniors et européens.

C’est un projet auquel Lee travaillait depuis deux ans.

« J’adorais mon ancien boulot, mais j’étais prêt à relever un nouveau défi, a dit Lee. « Lorsque Bryan (Murray, le directeur général des Sénateurs) m’a offert cette opportunité, j’étais très emballé. Pour moi, c’est aussi une occasion d’expérimenter une autre facette de l’industrie du hockey, celle de la gestion.

« Il faut penser en fonction de la situation dans son ensemble plutôt que les choses au quotidien. »

Même si Lee assume une grande part de responsabilité dans le travail auprès des espoirs sur leurs capacités physiques et intellectuelles ainsi que les questions nutritionnelles, il attend beaucoup de la part des joueurs eux-mêmes.

« Chaque joueur doit prendre en charge son développement », a déclaré Lee, qui en est maintenant à sa 14e saison dans l’organisation des Sénateurs. « Ils doivent s’impliquer personnellement et nous les guidons dans ce processus, afin qu’ils puissent progresser. »

Et il est prêt à offrir un sérieux coup de main à ceux qui auront la volonté de travailler en conséquence.

« Les joueurs veulent vraiment sentir que l’organisation tient à eux et qu’elle est prête à les défier ou les appuyer au besoin, a dit Lee. Je pense qu’ils savent que je suis là pour eux et que je les défends. »

Même s’il arrive souvent à Lee de rendre visite personnellement aux joueurs, il garde un contact régulier avec les espoirs par courriel. De plus, il rédige une infolettre qu’il distribue sur une base mensuelle.

« L’infolettre constitue une bonne ressource pour partager de l’information sur le perfectionnement, affirme-t-il. Il s’agit aussi d’une belle occasion pour les joueurs de raconter leurs propres histoires, de parler des défis qu’ils ont relevés et des obstacles qu’ils ont surmontés. »

Lee admet qu’il doit voyager beaucoup pour son travail. Ainsi, le fait qu’il ait pu voir des espoirs comme Erik Karlsson, Andre Petersson et Jim O’Brien participer au Championnat mondial junior 2009 de l’IIHF à la Place Banque Scotia lui a facilité la tâche.

L’organisation des Sénateurs essaie de s’impliquer activement dans le développement de ses jeunes talents, avec le camp annuel de perfectionnement en juin et le tournoi des recrues en septembre. Il effectue régulièrement des voyages à Binghamton afin de travailler individuellement avec les espoirs, notamment en étant présent sur la patinoire, en tenant des séances de conditionnement physique avec l’équipe et en organisant des séances de perfectionnement.

« L’organisation croit (que le développement des joueurs) est un important investissement qui s’avère très payant si le travail est bien fait à ce niveau », a déclaré Lee.

Il n’a pas besoin d’aller bien loin pour trouver des exemples de réussite.

« J’ai vu des gars comme Daniel Alfredsson, Mike Fisher et des Chris Phillips jeunots et qui sont maintenant des vétérans établis, a dit Lee. Vous avez ainsi une bonne idée de ce qui a été bien fait et du degré d’engagement nécessaire pour devenir un joueur professionnel. »


En voir plus