Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Leclaire confiant pour son avenir dans la LNH

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les blessures ont limité Pascal Leclaire à seulement 14 matchs cette saison. Mais le gardien des Sénateurs est convaincu qu'il se trouvera du travail ailleurs dans la LNH la saison prochaine. Craig Anderson a paraphé un contrat de quatre ans plus tôt cette semaine avec les Sénateurs (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
La saison frustrante de Pascal Leclaire est officiellement terminée.


Mais le gardien de but demeure optimiste quant à son avenir dans la Ligue nationale de hockey, même si cela n’est plus à Ottawa avec les Sénateurs.

« Je suis convaincu que je vais me trouver une place dans la LNH », a déclaré Leclaire, qui a subi une intervention chirurgicale à une hanche dans un établissement de Vail, au Colorado, plus tôt cette semaine et il lui faudra trois mois pour se rétablir. « Je pense que je peux encore évoluer dans la LNH. Je sais que je serai de retour. »

Leclaire, qui a été ennuyé par les blessures pendant la majeure partie des deux dernières saisons, s’est vu pratiquement être écarté des plans des Sénateurs pour l’avenir plus tôt cette semaine, lorsque Craig Anderson s’est vu consentir un contrat de quatre ans pour remplir les fonctions de gardien partant de l’équipe. Le cerbère québécois n’a disputé que 14 matchs au cours de la campagne 2010-2011 et il n’a pas vu d’action depuis le 16 décembre.

L’athlète de 28 ans de Repentigny sera joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

« Pour le moment, je dois soigner ma jambe, a déclaré Leclaire. C’est la chose la plus importante. Ensuite, nous verrons. Ce n’est pas pour rien que nous avons des agents. J’ai une grande confiance en Donnie Meehan. Je ne suis pas devenu un mauvais gardien parce que j’ai été blessé. Je connaissais de bonnes séquences cette année (avant de me blesser). Donc, je vais guérir ma jambe et me trouver du travail. Je suis convaincu qu’une équipe me fera une proposition et je verrais à partir de là. »

Pour Leclaire, les choses ne se sont pas passées comme il l’entendait, surtout de la façon dont sa saison a commencé. Il était sans aucun doute le meilleur joueur des Sénateurs en début de campagne jusqu'à ce qu’il subisse une blessure à l'aine lors du match du 14 octobre contre les Hurricanes de la Caroline. Leclaire a dû rater sept rencontres, mais il s’est ensuite blessé de nouveau une semaine avant Noël.

À ce moment-là, Leclaire croyait qu'il avait affaire à un autre problème à l'aine, mais les ennuis ont persisté pendant des mois. Ce n'est que lorsqu’il a rendu visite au Dr Marc Phillipon, un spécialiste renommé en la matière à la clinique Steadman de Vail, qu’il a découvert que le problème était relié à sa hanche droite. Le gardien de but a dû subir une réparation d'un labrum déchiré et les médecins lui ont sectionné un bout de l'os de la hanche, une chirurgie semblable qu’ont déjà subie Anderson et le gardien Niklas Backstrom, du Wild du Minnesota. Les deux sont redevenus des gardiens efficaces.

« Il (Anderson) n'a pas de problème, a déclaré Leclaire. Il m'a dit que je ne vais pas avoir de problème. Mais la réadaptation sera plus longue. Le Dr. Phillipon est censé être le meilleur au monde et c'est pourquoi je suis allé là-bas. Je suis assez confiant. Et c'est un grand soulagement pour moi d’avoir enfin pu trouver ce qui me faisait souffrir. Je serais capable de passer à autre chose. »

Lorsque les Sénateurs ont obtenu Leclaire des Blue Jackets de Columbus à la date limite des échanges dans la LNH en 2008, ils croyaient avoir fait l'acquisition d'un gardien numéro un de premier plan. Mais les blessures ont limité le cerbère à 34 matchs la saison dernière et Brian Elliott a finalement assumé le rôle de partant. La même chose s'est produite dans la campagne actuelle, mais Anderson est devenu le numéro un par la force des choses.

« C'est frustrant, mais c'est quelque chose qui est hors de mon contrôle », a dit Leclaire au sujet de sa promesse non tenue à Ottawa. « J'aimerais beaucoup aimer venir ici et jouer de 60 à 70 matchs dans une saison, mais je me suis blessé. C'est la vie et je vais composer avec cela. Les choses n’ont pas fonctionné et il n’a rien que je puisse faire. »


En voir plus