Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Leclaire blessé par « un mauvais bond »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Alors qu'il connaissait une bonne séquence, le gardien des Sénateurs Pascal Leclaire doit s'absenter pendant quatre semaines en raison d'une fracture à une joue (Phillip MacCallum/Getty Images).
La malchance s’acharne sur Pascal Leclaire.


Le gardien des Sénateurs d’Ottawa a appris aujourd’hui qu’il sera à l’écart du jeu pendant au moins quatre semaines en raison d’une fracture à la joue droite qu’il a subie lors du match de lundi soir, qui s’est soldé par un gain de 4-3 en prolongation sur les Capitals Washington, à la Place Banque Scotia.

Mike Brodeur a été rappelé d'urgence des Senators de Binghamton, de la Ligue américaine, afin de seconder Brian Elliott. Ce dernier devrait être appelé à assumer le gros du travail devant le filet d’ici le retour au jeu de Leclaire.

Leclaire n’était même pas devant la cage de son équipe contre les Caps, mais il a été atteint par une rondelle errante qui a dévié par-dessus la baie vitrée près du banc des joueurs, en deuxième période. Ironiquement, Leclaire était le substitut lundi, car il voulait quelques jours de congé de plus pour soigner une blessure au bas du corps subie deux soirs plus tôt, lors d’une victoire d’Ottawa sur les Sabres de Buffalo.

Maintenant, il espère un retour au jeu d’ici Noël. Toutefois, il n’aura pas la chance d’affronter son ancienne équipe, les Blue Jackets de Columbus, jeudi soir à la Place Banque Scotia.

« Je peux m’étirer certains muscles pendant des matchs, mais j’étais assis au banc et je reçois une rondelle au visage », a déclaré Leclaire, qui devra rendre visite à un chirurgien plasticien. « C’est un épisode que je vais surement en rire dans 20 ans… mais c’est très décevant. C’est de la pure malchance. Chaque année, quelque chose survient, mais celle-là est vraiment bonne, qu’elle me donne envie d’en rire.

« Je ne connais pas les probabilités, mais je tente de voir cela d’une autre façon. Cela aurait pu être pire. J’aurais pu la recevoir sur un œil. Donc, je vais m’y faire. »

Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson a ajouté : « C’est un épisode terrible pour lui et pour nous. Être frappé de cette façon, c’est seulement de la malchance. »

Même si Leclaire n’a pas vu arriver la rondelle, il savait d’ore et déjà que c’était sérieux. La douleur était intense et immédiate.

Je peux m’étirer certains muscles pendant des matchs, mais j’étais assis au banc et je reçois une rondelle au visage. C’est un épisode que je vais surement en rire dans 20 ans… mais c’est très décevant. C’est de la pure malchance. Chaque année, quelque chose survient, mais celle-là est vraiment bonne, qu’elle me donne envie d’en rire. Je ne connais pas les probabilités, mais je tente de voir cela d’une autre façon. Cela aurait pu être pire. J’aurais pu la recevoir sur un œil. Donc, je vais m’y faire. - Pascal Leclaire
« Cela est survenu très rapidement, a-t-il dit. Je n’ai rien vu venir. Je parlais à l’un des soigneurs et cela m’a heurté de plein fouet, comme un bâton de baseball. J’ai eu très mal et c’était un peu flou pendant un bon moment. C’est difficile à décrire.

« Je me souviens d’avoir été frappé, donc je n’ai pas été complètement sonné. Ce fut un coup assez solide. »

Maintenant, les Sénateurs devront se passer de leur gardien numéro un, alors que ce dernier connaissait une bonne séquence avant la fin de semaine. L’histoire se répète pour un gardien qui n’a pas été épargné par les blessures au cours de sa carrière.

« Je souhaitais connaître une saison sans blessure, mais celle-ci, à mes yeux, n’en est pas véritablement une. C’est seulement une malchance et je vais guérir », a déclaré Leclaire, dont sa saison précédente s’est terminée abruptement en février en raison d’une intervention chirurgicale à une cheville, alors qu’il était encore avec les Blue Jackets. « Je vais possiblement être en mesure de patiner et de demeurer en forme pendant la guérison. C’est décevant, car je vais rater quelques matchs.

« Un mois chargé nous attend et je me sentais très bien. J’aimais mon rendement. Je vais composer avec cela, comme n’importe quelle autre situation. Je vais arranger cela et j’espère être de retour autour de Noël. »


En voir plus