Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Leclaire absent à cause d'une blessure frustrante

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien Pascal Leclaire sera absent pour les deux prochains matchs à l'étranger des Sénateurs mais il souhaite que l'étirement subi à l'aine ne le gardera pas trop longtemps à l'écart du jeu. Les Sénateurs profiteront de trois jours de congé après le match de lundi à Pittsburgh (Photo par Bruce Bennett/Getty Images).
Pascal Leclaire n’ose plus compter le nombre de fois où il s’est retrouvé dans cette situation.


Malgré les nombreux épisodes de blessures qu’il a dû subir au cours de sa carrière, cela ne fait pas en sorte que le plus récent sera plus facile à traverser pour le gardien des Sénateurs d’Ottawa.

« C’est frustrant », a déclaré Leclaire aujourd’hui lorsqu’interrogé à propos de l’étirement à l’aine qu’il a subie seulement deux minutes après le début du match de jeudi soir, qui s’est soldé par une victoire de 3-2 sur les Hurricanes de la Caroline à la Place Banque Scotia. « C’est comme ça chaque année, j’ai toujours un petit quelque chose (de blessé), particulièrement la saison dernière, alors que la malchance s’est acharné sur lui. J’espère que ce n’est pas trop grave cette fois-ci. On verra. »

Leclaire, qui a ressenti « un petit craquement » lors du premier arrêt qu’il a effectué contre les Hurricanes, a indiqué qu’il a su immédiatement que quelque chose n’allait pas. Il n’accompagnera pas l’équipe lors du périple de deux matchs qui mènera les Sénateurs à Montréal samedi et à Pittsburgh lundi. 

« Aucune idée », d’indiquer le cerbère sur la période de son absence. « C’est embêtant lorsque parle de blessures à l’aine. Cela peut être court ou long. Mais il faut être prudent en raison de la position (que j’occupe).

« J’imagine que ce sera au jour le jour, tout dépendamment comment je vais me sentir en me levant le matin. Je ne pense pas pouvoir patiner demain. Mais la semaine qui vient sera moins occupée pour nous, avec seulement quelques matchs. J’espère que l’absence ne sera pas trop longue. »

L’entraîneur-chef Cory Clouston a indiqué que l’état de santé de Leclaire sera réévalué la semaine prochaine.

 « Nous allons attendre jusqu'au début de la semaine prochaine avant de savoir si c'est une blessure à long terme », a dit Clouston, qui avait qualifié Leclaire de « meilleur joueur de l’équipe » au cours des trois premiers matchs de la saison de Sénateurs, jeudi. « C'est décevant. Espérons, pour lui et pour le reste de l'équipe, que ce n'est pas une blessure trop grave et qu'il sera prêt à jouer (à nouveau) le plus tôt possible. »

Pour Leclaire, ce dernier épisode malheureux met mettre un terme possiblement à sa meilleure séquence de hockey depuis qu’il a commencé à porter l’uniforme des Sénateurs au début de la saison 2009-2010. Cette campagne a été marquée par deux épisodes que l’on peut seulement qualifier comme des blessures bizarres. Il a raté un mois tout juste avant Noël après avoir été frappé par une rondelle errante alors qu’il était sur le banc lors d'un match, subissant une fracture de la joue. À peine revenu dans l’alignement, Leclaire a été heurté au front par un tir au cours d’une séance d'entraînement avant un match contre les Rangers de New York et il a subi une commotion cérébrale.

Je suppose que je me suis lancé maladroitement et cela a craqué un peu. Voilà pourquoi c’est frustrant. Parfois, on voit les choses arriver et on tente de les traiter. Je veux que cessent ces blessures. J'espère que ce ne sera pas trop long, afin que je puisse revenir sur la glace. Mais je suis habitué. Je ne suis pas inquiet à ce sujet et je sais ce que j’ai à faire pour revenir. Nous allons tenter de guérir la blessure le plus rapidement possible. Ça ira bien. - Pascal Leclaire
« Il n'est pas le plus chanceux au monde », a convenu Brian Elliott, qui assume à nouveau les fonctions le gardien partant en l'absence de Leclaire. « Mais il conserve une certaine gaieté à ce sujet et il va essayer de guérir le plus rapidement possible. Je pense que tous les gars ont une pensée pour lui. Si vous avez déjà été blessé, ce n'est pas plaisant. »

Leclaire souhaite évidemment que les épisodes de blessures, qui remontent à son séjour avec les Blue Jackets de Columbus, se terminent très bientôt. Il a admis que cette blessure est « sortie de nulle part. »

« Je me sentais très bien lors de l’échauffement, a-t-il dit. Il n’y avait pas de raideur à l'aine depuis au moins une semaine. Pas de problème du tout. Je suppose que je me suis lancé maladroitement et cela a craqué un peu. Voilà pourquoi c’est frustrant. Parfois, on voit les choses arriver et on tente de les traiter.

 « Je veux que cessent ces blessures. J'espère que ce ne sera pas trop long, afin que je puisse revenir sur la glace. Mais je suis habitué. Je ne suis pas inquiet à ce sujet et je sais ce que j’ai à faire pour revenir. Nous allons tenter de guérir la blessure le plus rapidement possible. Ça ira bien. »

Entre-temps, la balle est maintenant dans le camp d’Elliott, alors qu’il partagera la besogne avec un gardien qui sera rappelé des Senators de Binghamton, dont son identité n’a pas encore été déterminée.

«Chaque fois que l’on obtient un départ, c'est excitant, a déclaré Elliott. Il s’agit d’une chance de prouver des choses et d’aider mes coéquipiers à gagner. »

Clouston a ajouté : « C’est une opportunité pour Brian. Il s’était retrouvé dans la même situation une ou deux fois l'an dernier et il a bien fait. »

Bloc-notes

L’attaquant des Sénateurs Nick Foligno s’est vu décerner une amende de 2 500 $ par la Ligue nationale de hockey en raison d’un geste qualifié de « mise en échec illégale à la tête » sur Patrick Dwyer, des Hurricanes, jeudi soir. Aucune pénalité n'a été imposée sur le jeu. « Je n’ai eu aucune intention de le frapper à la tête et c’est dommage que les choses en soient ainsi », a déclaré Foligno aujourd’hui en réaction à l’amende. « Les représentants (de la LNH) ont indiqué qu’ils comprenaient la situation et qu’ils savent que je ne suis pas ce genre de joueur. Cependant, ils ont déclaré qu’ils entendent sévir sur ce genre de coup, donc je comprends leur point de vue. Mais je sais ce que je voulais faire pour éviter qu’il se passe quelque chose de sérieux. C'était juste un jeu de hockey, en ce qui me concerne. » Le capitaine Daniel Alfredsson et le défenseur Sergei Gonchar n’ont pas pris part à l’entraînement de ce matin, mais Clouston a indiqué « qu’ils seront prêts » pour le match de samedi à Montréal (19 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs Garantis).


En voir plus