Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Le repêchage, une expérience particulière pour Leclaire

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien des Sénateurs Pascal Leclaire fut le huitième choix au total au repêchage de 2001 à Sunrise, en Floride, alors qu'il avait été réclamé par les Blue Jackets de Columbus (Photo par Jamie Sabau/NHLI via Getty Images).
Le mystère avait été de courte durée pour Pascal Leclaire.


Mais ce fut amusant pour le temps que cela a duré.

C’était il y a neuf ans à Sunrise, en Floride, lorsque le gardien des Sénateurs d’Ottawa est arrivé au National Car Rental Center, sans savoir qui prononcerait son nom lors du repêchage amateur 2001 de la LNH.

L’attente a pris fin rapidement, alors que les Blue Jackets de Columbus ont réclamé Leclaire au huitième rang au total dans l’amphithéâtre qui porte maintenant le nom de BankAtlantic Center.

« C’est un moment particulier lorsque vous entendez votre nom, surtout lorsque vous le partagez avec votre famille », s’est remémoré Leclaire de sa sélection au repêchage. « Vous travaillez toute votre vie en fonction de cette première étape officielle vers la LNH, soit d’être repêché.

« Pour les joueurs qui ont la chance d’être réclamés en première ronde, le fait de monter sur la scène et d’enfiler le chandail est un moment assez spécial. »

Leclaire savait que les Blue Jackets avaient démontré un certain intérêt envers lui, mais ils n’étaient pas tout à fait seuls. Non pas qu'il eût la moindre idée des clubs intéressés qui aurait pu faire de lui leur choix.

« Je me souviens d’avoir eu des discussions avec quatre ou cinq équipes qui avaient plus de chances de pouvoir me réclamer, comme Columbus, a-t-il dit. Je me rappelle surtout de Chicago et des Rangers de New York. J’ai tenté d’obtenir des indices de mon agent afin de savoir où je devais aller.

« Même lors du matin (du repêchage), lorsque nous nous étions rendus à l’aréna, c’était la même chose. On tentait de savoir. »

Cependant, lorsque quelques caméras de télévision s’étaient placées près de lui pendant une pause publicitaire avant le tour des Blue Jackets, Leclaire a commencé à se dire que son tour était venu.

C’est un moment particulier lorsque vous entendez votre nom, surtout lorsque vous le partagez avec votre famille. Vous travaillez toute votre vie en fonction de cette première étape officielle vers la LNH, soit d’être repêché. - Pascal Leclaire
« J’imagine qu’ils (les télédiffuseurs) savent avant les joueurs qui sera repêché, a-t-il dit. Quelques caméras étaient venues devant l’endroit où j’étais assis et je savais que Columbus avait besoin d’un gardien, donc cela était un indice», de dire Leclaire, que les Sénateurs ont obtenu dans une transaction avec les Blue Jackets à la date limite en 2009. « Ensuite, j’ai entendu mon nom, c’est survenu si rapidement. Ensuite, on tente de donner une accolade à nos parents.

« Ensuite, vous vous rendez sur la scène pour rencontrer tout le monde et ensuite ça part. Vous vous faites prendre en photo et ça continue. C’est excitant et amusant et cela se déroule avec le sourire. Vous rencontrez tellement de gens, mais lorsque vous revenez à votre hôtel le soir, c’est à ce moment que vous réalisez que vous avez été repêché. »

Pour en savoir plus sur l’expérience de Pascal Leclaire, écoutez notre appel téléphonique exclusif du vendredi.


En voir plus