Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Le nouveau masque d'Anderson, un hommage au passé des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le nouveau masque du gardien Craig Anderson se veut un hommage à Clint Benedict, qui a mené les Sénateurs d'origine à trois conquêtes de la Coupe Stanley dans les années 1920 (Photo par André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
Craig Anderson admet qu’il ne se prend pas pour un historien du hockey.


Mais le nouveau masque du gardien des Sénateurs d’Ottawa évoque certainement la belle époque.

Lorsque les Sénateurs affronteront les Bruins de Boston mercredi soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM), en plus du chandail d’époque, Anderson portera un masque qui rend hommage à Clint Benedict, un gardien intronisé au Temple de la renommée du hockey qui a aidé les Sénateurs d'origine à remporté la Coupe Stanley à trois reprises dans les années 1920.

Autre fait intéressant : En 1930, alors qu’il évoluait avec les Maroons de Montréal, Benedict est devenu le premier gardien de but de l’histoire à porter une protection faciale, en arborant un masque de protection après avoir eu le nez fracturé deux semaines plus tôt par un lancer du légendaire Howie Morenz, des Canadiens de Montréal.

Après que les Sénateurs eurent approché Anderson au sujet du look d’antan, ce dernier a fait quelques lectures à propos de Benedict avant de faire parvenir les détails à John Pepe, l'artiste du Michigan qui a réalisé les dessins sur ses masques au cours de la dernière décennie.

« Nous voulions obtenir une allure d’époque », a déclaré Anderson, qui a dévoilé lundi son nouveau look sur sa page Facebook. « Le chandail est un hommage aux débuts des années 1900 et nous voulions aller dans le même sens (avec le masque), en amenant un look des gardiens de but de l’époque.

« Je lui ai transmis (à Pepe) et il s’est empressé de le peindre. C’est lui l'artiste. Je lui soumets une esquisse et je le laisser aller. La plupart du temps, je me remets à sa créativité et je le laisse faire ce qu'il veut. Cela lui fait plaisir. »

On retrouve aussi le logo du 20e anniversaire des Sénateurs sur le menton, avec un « O » stylisé d’époque sur le côté gauche du casque. À l’arrière, on peut y voir un logo de course Corvette, les initiales du nouveau fils d'Anderson, Jake, ainsi que le numéro du gardien de but et le surnom, Andy.

Pour la plupart des gardiens de but, ces masques offrent une occasion d'exprimer leur personnalité. Anderson dit qu'il n'est pas différent à cet égard, et combine généralement un mélange des goûts de l'équipe et ses goûts personnels.

« J'essaie de garder un ratio de 50-50 », a déclaré Anderson, qui est natif de Park Ridge, en Illinois, mais qui passe ses étés en Floride. « Un côté est consacré à l’équipe, l'autre revient à ce qui me distingue. C'est l'un des rares moyens que l’on a pour s’exprimer et dire qui l’on est. Je l'utilise pour exprimer ma nationalité.

« La Corvette symbolise la voiture sport de l’Amérique. Au lieu de mettre un grand drapeau américain sur le côté, c'est ma façon de rendre hommage à ce que j'aime faire. J'aime jouer avec des voitures dans la saison estivale et d'être américain. »


En voir plus