Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Le dossier Filatov n'est pas encore clos, selon le DG des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Nikita Filatov est parti, mais il ne sera pas relégué aux oubliettes.


Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Bryan Murray, a consenti aujourd’hui à permettre à l’ailier russe de retourner dans son pays natal pour le reste de la saison, alors qu’il évoluera pour la formation CSKA de Moscou, dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

Obtenu des Blue Jackets de Columbus au Repêchage de la LNH en 2011 en retour d’un choix de troisième ronde, Filatov, âgé de 21 ans, s’était amené à Ottawa dans l’espoir de redémarrer sa jeune carrière. De leur côté, les Sénateurs voyaient en lui un joueur talentueux et créatif avec le potentiel de se classer parmi les six meilleurs attaquants. Même si les choses ne se sont pas passées comme prévu, alors que Filatov a récolté une mention d’aide en neuf matchs avec les Sénateurs, l’expérience ne s’est pas avérée un échec aux yeux de Murray.

« Nous n’étions pas dans une impasse », a déclaré Murray aux journalistes aujourd’hui lors de son évaluation de la transaction qui avait permis à Ottawa de mettre la main sur le joueur qui avait été au sixième rang au total lors du repêchage de 2008. « Nous avions beaucoup de sélections. Ce fut un bon pari et ce n’est pas terminé. C’est comme si l’on effectuait une transaction et que l’on attendre quelques années pour voir le joueur se développer et devenir ce que l’on attend de lui. C’est la même chose. »

Filatov a été rétrogradé à deux reprises aux Senators de Binghamton plus tôt cette saison et il a inscrit sept buts et 12 points en 15 matchs. Confronté à une rétrogradation, il a exprimé son désir de rejoindre l'Armée Rouge, une formation avec laquelle il a disputé 26 matchs dans la saison 2009-2010.

« Il veut retourner chez lui plutôt que de jouer dans les ligues mineures et je comprends tout à fait, pour des raisons financières ers pour lui et sa famille. C'est pourquoi je le laisse partir, a déclaré Murray. Il a grandi au sein du club de l'Armée rouge et les dirigeants de cette dernière m’ont appelé à quelques reprises sur la possibilité de le rapatrier pour le reste de l'année.

« J'ai déjà vu quelques joueurs retourner jouer en Europe, puis revenir et devenir de bons joueurs dans cette ligue. Espérons qu'il sera l'un d'eux. »

Alors que Filatov a connu un certain succès en attaque à Binghamton, cela ne s’est pas transposé dans le grand club à Ottawa. Aux yeux de l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, c’était la pierre d'achoppement dans la possibilité de garder le talentueux russe dans l’alignement.

« Il n'avait pas un problème d’attitude », a déclaré MacLean après la séance d’entraînement des Sénateurs à la Place Banque Scotia. « Je crois qu’il a travaillé assidûment sans la rondelle. Nous n'avions pas de doutes à ce sujet. Il avait connu du succès dans la ligue américaine, mais cela ne s’est pas matérialisé ici. J’ignore pourquoi il ne pouvait pas le faire ici.

« J'essaie de donner aux gens une chance de réussir et de les mettre dans des situations où ils peuvent réussir. Mais on ne peut pas le faire continuellement. À un moment donné, il faut avancer. Mais malheureusement, nous en étions rendus là. »

Le centre Jason Spezza a ajouté : « Il (Filatov) a travaillé fort ici. Mais les choses n'ont pas fonctionné pour lui. Il n'a pas eu une mauvaise attitude ou une mauvaise éthique de travail. Je pense qu'il a travaillé fort et qu’il voulait bien faire, mais il s’agit d’un circuit difficile pour un joueur offensif. Il est difficile d'être constant. »

Filatov deviendra un joueur autonome avec compensation le 1er juillet, mais Murray a clairement indiqué aujourd'hui que les Sénateurs ont l'intention de conserver ses droits. Il croit que la Ligue nationale de hockey n'a pas encore vu le meilleur de ce que le talentueux russe peut apporter dans le circuit.

« Nous savons qu'il doit devenir plus fort et être un peu plus compétitif, a déclaré Murray. Au point de vue du talent, il peut jouer dans la ligue et connaître du succès. Nous voulions simplement le voir évoluer dans un niveau de compétition supérieur... Il est jeune. Il peut retourner et jouer (en Russie) et devenir un membre important, selon ce qu’ils m’ont dit, donc nous allons le laisser aller.

« Je pense que c'est une période d'apprentissage et certaines personnes prennent plus de temps que d'autres. Je l'ai dit à de nombreux jeunes joueurs européens ou russes qui viennent ici. Parfois, comme un Canadien ou un Américain, ils doivent passer un certain temps dans les mineures afin de prendre le temps pour se perfectionner. Nous avons quelques joueurs de notre équipe qui ont atteint la grande ligue à 23 ou 24 ans. Lorsqu’il aura 23 ou 24 ans, il pourra peut-être y parvenir. »


En voir plus