Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Le défenseur des Sénateurs brasse de nouvelles affaires

par Rob Brodie / Ottawa Senators
La Big Rig Brewery, qui porte le surnom du défenseur des Sénateurs Chris Phillips, proposera cinq bières aux clients de son bar dans l’Ouest d’Ottawa, sur la rue Iris (Photo courtoisie de Big Rig Brewery).

Chris Phillips a éclaté de rire quand la question lui a été servie.

«Qui n’en voudrait pas une?, s’est demandé le défenseur des Sénateurs d’Ottawa en réponse à une question au sujet de son nom bien en évidence associé à l’ouverture d’une nouvelle brasserie dans l’Ouest de la ville. Je suppose que c’est la meilleure manière de répondre (à la question).»

«Étant Canadien et ayant grandi en buvant de la bière, je suppose que vous entendez tout le monde en parler et que tout le monde a essayé d’en fabriquer dans sa cave ou dans son garage. Maintenant, avoir une bière à mon nom et faire partie du processus ... c’est simplement très bon.»

Quand Big Rig Kitchen and Brewery ouvrira ses portes au 2750A de la rue Iris (près de Greenbank) mardi à 11h, les clients remarqueront certainement dès le début que c’est tout sauf votre bar sportif ordinaire. Et c’est précisément la manière dont Phillips — dont le surnom de «Big Rig» rend hommage à ses racines dans la ville de pétrole de Fort McMurray, en Alberta — et ses partenaires le veulent.

«Un peu, mais pas trop, a dit Phillips quand on lui a demandé à quel point on verra sa carrière de joueur de hockey dans Big Rig Brewery. Je ne voulais pas l’appeler un bar sportif. Ce ne sera pas cela. Si vous regardez un peu partout, je pense que vous comprendrez qui en fait partie. Vous verrez de petites choses dans le menu et sur les murs. Mais la plus grosse chose est que tout s’appelle Big Rig.»

Demandez à Phillips de décrire le concept Big Rig et il dit: «c’est une brasserie de haut niveau avec de la nourriture fantastique.» Le menu présente ce que Phillips appelle de la «nourriture réconfortante» — de la pizza et des pâtés à la viande aux steaks et au ton, et beaucoup d’autres choses entre les deux. Le restaurant de 9000 pieds carrés peut accueillir 300 clients.

«Il y a une grande variété pour attirer les masses et il n’y a pas un plat qui a été oublié ou qu’on dit inférieur à un autre, a dit Phillips. Le menu est fantastique et fait pour rivaliser avec notre bière.»

Ah, oui, la bière. Phillips vous raconte rapidement que la direction de cette aventure s’est confirmée quand Lon Ladell, un ancien brasseur dans un pub réputé de Victoria, en C.-B., s’est joint au groupe, en quelque sorte. Tandis que lui et ses partenaires ont fait mijoter l’idée depuis quelques années, l’arrivée de Ladell a rendu la décision facile à prendre finalement.

«Lon est en quelque sorte arrivé au bon moment, a dit Phillips. Il travaillait ailleurs en ville et il nous a dit que ce qu’il voulait vraiment était brasser de la bière. C’est un brasseur de deuxième génération. Il s’est joint à nous et c’est là que l’aventure a commencé.

«Nous parlions de faire quelque chose et c’était chaud pendant un certain temps, puis froid, et il a fallu du temps pour penser à tout et imaginer quelque chose. Puis Lon est arrivé. Nous savions que c’était à 100 % la direction que nous voulions prendre et nous en étions enchantés.»

Le plan du restaurant est établi, a dit Phillips, «pour voir la magie de Lou dans la brasserie.» Six bières — Gold, Rideau Red, Byward Brown, India Pale Ale et Stud Stout, ainsi qu’une bière «de saison» — porteront la marque Big Rig, et les clients pourront en acheter pour la rapporter chez-eux.

«J’aime la Big Rig Gold, a dit Phillips. C’est une fière solide, facile à boire avec beaucoup de goût. Et je suis aussi un partisan de la Byward Brown. Elle est un peu plus mon style.»

Phillips admet que sa connaissance du processus pour brasser une bière a grandement grandi avec son engagement dans Big Rig. Il a même planté du houblon dans sa ferme près de Manotick pour faire pousser la portion «locale» du projet.

«J’en connais certainement beaucoup plus maintenant que lorsque nous avons commencé, a dit Phillips, qui voit Big Rig comme un pont pour sa vie après le hockey. C’est un peu comme le vin. Plus vous en savez, plus vous comprenez à quel point c’est un art. Ladell est un perfectionniste et notre bière, en ce qui me concerne, est tout en haut.»

Étant donné le temps qu’il a investi dans le projet, Phillips a hâte de voir les portes s’ouvrir mardi. Et il sourira sans aucun doute beaucoup au sujet du nom.

«J’ai hâte et j’en suis fier, a-t-il dit. En faire partie et avoir quelque chose comme cela à Ottawa avec mon nom ... je suis excité d’être engagé. Quand je serai là, je saluerai les gens quand ils viendront et je m’assurerai que tout le monde aime son expérience. Je pense qu’il y aura une excellente atmosphère.

«C’est un long, long processus. Il y a beaucoup de décisions, beaucoup de réunions ... Ce fut un processus amusant avec des hauts et des bas. Mais j’ai aimé cela et j’ai définitivement hâte (à l’ouverture de mardi).»

En voir plus