Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

L'ambiance électrisante impressionne les jeunes Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Plusieurs jeunes joueurs des Sénateurs n’avaient jamais vécu une telle ambiance auparavant.


Des applaudissements intempestifs qui ont fait vibrer les murs de la Place Banque Scotia, plus de 20 000 partisans vêtus de rouge et agitant des serviettes à l'unisson... bref, le hockey des séries éliminatoires de la Coupe Stanley était plus que la bienvenue à Ottawa.

« Je n’avais jamais connu une telle atmosphère, les fans ont fait un excellent travail », a déclaré l'attaquant Bobby Butler de la foule bruyante qui a accueilli les Sénateurs d'Ottawa pour le troisième match de leur série quart de finale de l’Association de l’Est contre le Rangers de New York et qui a été électrisante pendant la majeure partie de la soirée de lundi. « Nous avons simplement besoin qu’ils continuent ainsi. »

Le centre des Sénateurs Kyle Turris a eu un avant-goût des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey avec les Coyotes de Phoenix l'an dernier lors de leur série de première ronde contre les Red Wings de Detroit, mais rien à voir avec ce qui se passe ici. Il a qualifié son premier match éliminatoire dans la LNH au Canada de « très particulier ».

« J’ai pratiquement eu des frissons lorsque j’ai sauté sur la patinoire pour la première fois, a-t-il dit. C’était bruyant, un moment dont je n'oublierai pas pendant un bon bout de temps. C’était une atmosphère incroyable pour jouer. »

La seule chose que les Sénateurs n'ont pas réussi à offrir à leurs fidèles partisans pour se réjouir est une victoire importante —et un but, par conséquent. Grâce à la prestation de 39 arrêts d’Henrik Lundqvist, les Blueshirts se sont sauvés avec une victoire in extremis de 1-0 et ont pris une avance de 2-1 dans la série quatre de sept. Le quatrième match aura lieu ce soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).

Même si l’affrontement de lundi s’est avéré frustrant par moments, il a à peine refroidi l’enthousiasme des Sénateurs. Plus que jamais, l’équipe qui a terminé au huitième rang dans l’Est sait qu'elle peut rivaliser avec les Rangers, la formation de tête. Maintenant, il s’agit de trouver ce petit extra qui permettrait de terminer le travail.

« Nous pouvons affiner quelques-unes des choses que nous avons faites (lundi), apporter quelques ajustements et déployer le même effort, en espérant obtenir un meilleur résultat », a déclaré le centre Jason Spezza après la séance d’entraînement des Sénateurs, mardi après-midi. « Si nous parvenons à faire la même chose et déjouer Lundqvist quelques fois, nous allons être en bonne posture. »

L’attaquant Nick Foligno a ajouté : « Nous n'avons pas à faire un tas de choses différemment. Il faut juste aller au filet un peu plus. »

Ils vont pouvoir compter sans doute sur une vague de rouge pour obtenir un coup de main, même si cet aspect a ses limites, de remarquer le centre Zack Smith.

« C'est dommage qu'ils ne puissent pas entraîner la rondelle dans le filet avec leurs cris », a-t-il affirmé.

Le statut d’Alfredsson demeure inchangé pour le quatrième match

Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson n’a pas participé à l’entraînement avec l'équipe mardi et l'entraîneur-chef Paul MacLean a déclaré : « Rien n'a changé à propos de son état depuis lundi soir, alors qu’il a raté le match contre les Rangers. Alfredsson a subi une commotion samedi au deuxième affrontement de la série, lorsqu’il a été atteint à la tête par un coup de coude de l'attaquant Carl Hagelin, des Rangers. Ce dernier a écopé d’une suspension de trois matchs.

« Même si Alfredsson a pris part à la séance de patinage d’avant-match de lundi, MacLean a dit qu'il avait « connu des ennuis » plus tard dans la journée, ce qui l’a forcé à s’absenter du match. Interrogé sur la possibilité de voir son capitaine revenir pour le quatrième match, MacLean a déclaré : « Je ne vais pas spéculer. »

« Pour l’instant, s’il se sent bien, il pourrait jouer, à condition que sa situation ne change pas, a-t-il dit. S'il se sent mieux et que les choses se passent bien, nous évaluerons notre formation et prendrons une décision à ce moment. »

Même s’ils auraient préféré de toute évidence avoir leur capitaine dans l’alignement, les Sénateurs ont démontré à nouveau, avec leur performance de lundi, qu’ils peuvent se servir de l’aspect de l'adversité comme élément de motivation.

« Nous préférons l'avoir dans la formation, a déclaré Foligno. Il est notre capitaine et il apporte une dimension importante en zone offensive, sans oublier sa présence apaisante sur la patinoire. Il est ici depuis longtemps et il a beaucoup d'expérience dans certaines situations. Je pense que nous avons montré (lundi) que nous pouvons jouer tout aussi bien sans lui, mais cela ne veut pas dire que nous n’avons pas besoin de lui dans l'alignement. Nous avons beaucoup de profondeur dans cette équipe et nous pouvons faire le travail quand il n’est pas là. C'est un bon signe. »

En bref

L'attente se poursuit pour Jakob Silfverberg et son équipe, Brynäs IF, qui se sont inclinés par la marque de 3-2 devant Skelleftea mardi au cinquième match de la série de championnats de la Ligue élite suédoise. Brynäs mène toujours la série quatre de sept par 3-2, et le sixième affrontement aura lieu jeudi à Gävle. Silfverberg, un choix de deuxième ronde (39e au total) des Sénateurs au repêchage de 2009, a inscrit son 12e but des séries éliminatoires au cours du match, égalant un record de la ligue suédoise établi par Alfredsson en 2004-2005 pendant la saison du lock-out dans la LNH, quand il a mené Frolunda aux grands honneurs. Brynäs tente de remporter le titre des séries éliminatoires pour la première fois depuis 1999... Le gardien Craig Anderson et le défenseur Erik Karlsson ont pris un congé d’entraînement à titre préventif mardi... Il reste moins de 100 billets pour le quatrième match.



En voir plus