Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La vidéo utilisée comme outil par les entraîneurs

par Staff Writer / Ottawa Senators

En plus de ses tâches comme entraîneur vidéo, Pattyson donne aussi un coup de main à l'entraîneur du conditionnement physique Randy Lee pendant les séances d'entraînement dans la salle de conditionnement des Sénateurs.

Par Todd Anderson

Le regretté entraîneur adjoint des Sénateurs d'Ottawa Roger Neilson a pavé la voie en ce qui a trait de l'utilisation régulière de la vidéo comme instrument d'enseignement. En 2006, le recours à la vidéo, de la part des entraîneurs, pour illustrer ce qu'ils exigent de leurs joueurs, est monnaie courante.

« Souvent, une équipe adverse modifie sa stratégie par rapport an dernier duel, donc la vidéo donne une meilleure perspective de ce que les joueurs peuvent s'attendre contre un club en particulier, dit Tim Pattyson, entraîneur vidéo des Sénateurs d'Ottawa.  Nous montrons à nos joueurs des extraits des plus récents matchs disputés par l'équipe adverse, ce qui nous donne un meilleur aperçu de ce que peut faire l'adversaire. De plus, si nous voulons modifier notre échec avant, par exemple, nous pouvons monter aux joueurs comment et de quelle façon nous voulons que cela se produise. »

L'instructeur de 27 ans natif de Thunder Bay parle de son rôle avec l'équipe.

« Lorsque nous venons de terminer une partie, je commence à visionner la bande vidéo du match, affirme Pattyson. Lorsque nous sommes à l'étranger, je peux habituellement effectuer la majeure partie de mon travail sur l'avion avant d'arriver à Ottawa. Accompagné de l'entraîneur adjoint John Paddock, nous revoyons les chances de marquer des deux formations, et lorsqu'il (Paddock) arrive le matin (à la Place Banque Scotia), nous examinons avec Greg (Carvel, l'autre entraîneur adjoint des Sénateurs) les infériorités numériques et d'autres aspects du match. »

Ensuite, l'entraîneur-chef des Sénateurs Bryan Murray rencontre Pattyson pour passer en revue les extraits vidéo choisis. Murray choisi aussi quelques extraits vidéo à revoir avec les joueurs lors des rencontres d'équipe.

« Une routine s'installe avec ces rencontres, dit Pattyson. « Nous apportons des correctifs et nous élaborons un plan de match en vue du prochain adversaire à affronter. »

Les joueurs apprécient les bénéfices que procure l'utilisation de la vidéo.

« À chaque jour de match, nous examinons ce que font les autres équipes, dit le centre Chris Kelly. « Le fait de connaître les tendances des autres est important. »

En plus de ses tâches comme entraîneur vidéo, Pattyson donne aussi un coup de main à l'entraîneur du conditionnement physique Randy Lee pendant les séances d'entraînement dans la salle de conditionnement des Sénateurs et il agit comme instructeur lors du camp annuel de développement des recrues des Sénateurs.

Lee, l'ancien entraîneur vidéo des Sénateurs et Carvel, qui a occupé les mêmes fonctions chez les Ducks d'Anaheim, ont offert de l'encadrement à Pattyson pendant sa première saison.

Lorsque la saison se termine, Pattyson reçoit de la part des joueurs une demande spéciale; celle d'assembler un montage vidéo comprenant quelques-uns uns de leurs meilleurs moments de la saison.

« Celle de Dany Heatley a pris un certain temps à assembler, dit Pattyson. Il a compté beaucoup de buts l'an dernier. Patrick Eaves aime aussi visionner ces vidéos car il a été habitué à ce genre de truc lorsqu'il était à l'école. »

En voir plus