Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La rapidité de Vermette en situation de mise en jeu

par Staff Writer / Ottawa Senators

Le centre Antoine Vermette, des Sénateurs d'Ottawa, affirme que les facteurs importants pour gagner une mise en jeu sont la force et le synchronisme. Photo : A. Ringuette/Freestyle Photography/OSHC

Par Todd Anderson

Dans les séries éliminatoires, remporter des mises en jeu est un détail important et le centre Antoine Vermette, des Sénateurs d'Ottawa, est parmi les meilleurs de la LNH à  ce chapitre.

En fait, Vermette - qui a gagné 92 de ses 145 mises en jeu (63,4 pour cent) - présente le plus haut pourcentage parmi les joueurs toujours actifs. Le centre Mike Sillinger, des Islanders de New York (ces derniers ont été éliminés au premier tour par les Sabres de Buffalo), a présenté un taux d'efficacité de 68 pour cent en 122 mises en jeu.

Le polyvalent Vermette affirme qu'il prend plaisir à gagner des mises en jeu, particulièrement en séries.

« Je tente toujours de faire de mon mieux, particulièrement à cette période de l'année. Je bataille avec plus d'acharnement pour gagner des mises en jeu. Ce sont des petits détails qui font la différence en séries. Évidemment, lorsque tu gagnes des mises en jeu importantes, cela peut avoir une importante signification dans certaines situations. Cela me valorise. »

Sous la supervision de l'entraîneur-adjoint Greg Carvel, les joueurs de centre des Sénateurs pratiquent des techniques pour gagner des mises en jeu, après les séances d'entraînement, en plus de regarder des séquences vidéo des adversaires en action.

« Nous avons regardé des vidéos des joueurs du New Jersey, et nous avons fait la même chose avec les joueurs de Pittsburgh avant la série de première ronde, a dit Vermette. Nous tentons de déceler leurs habitudes et de nous ajuster en conséquence. »

Même si l'on connaît les habitudes de l'adversaire dans le cercle de mise en jeu, il faut surtout croire en ses techniques, de dire Vermette.

« La plupart du temps, tu y vas avec ton point fort, dit-il. Parfois, je me sens plus à l'aise du revers, mais cela dépend. Tu peux être confronté à un gaucher qui préfère le côté droit. Tu peux lire sur son visage. C'est une question d'instinct. »

À sa troisième saison dans la LNH, Vermette a développé des façons pour avoir l'avantage sur le cercle de mise en jeu.

« Particulièrement lorsqu'il s'agit d'une mise en jeu importante, il faut que tu gagnes le plus d'espace possible. Tu places ton pied là où tu te sens le plus à l'aise, à la limite de la légalité. Il est aussi de ta responsabilité de t'assurer que l'autre centre ne triche pas (en occupant l'espace dont il n'est pas autorisé). Je ne pense pas que je triche. Je tente seulement de faire preuve de force et de synchronisme. La force est aussi un aspect important. »

Grâce aux performances de Vermette, les Sénateurs arrivent au troisième rang parmi les équipes en séries au chapitre du taux de succès lors des mises en jeu, avec 53,6 pour cent. Seuls Detroit (54) et Dallas (53,8) devancent Ottawa. Une équipe qui possède plusieurs joueurs habiles à remporter des mises en jeu dispose d'un atout supplémentaire important.

« Dans une situation où tu te dois de gagner une mise en jeu, une formation peut profiter de l'avantage de pouvoir compter sur plusieurs joueurs qui peuvent faire le travail, d'expliquer Vermette. Nous démontrons ainsi notre polyvalence en tant que joueur. Nous nous débrouillons assez bien à ce niveau. »

Alors qu'il disputera le 4e match contre New Jersey demain, Vermette présente une fiche d'un but et deux mentions d'aide en séries. Il affirme qu'il aimerait bien marquer davantage mais il veut aussi contribuer aussi de différentes manières.

« Il ne faut pas absolument marquer pour faire une différence à cette période-ci de l'année. Si cela arrive, c'est tant mieux. Sinon, il faut batailler dans d'autres aspects du jeu. »

En voir plus