Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La priorité : la ligne bleue

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le directeur du personnel des joueurs des Sénateurs discute des plans de l'équipe en prévision du repêchage avec les journalistes, aujourd'hui à la Place Banque Scotia. Le repêchage 2010 aura lieu vendredi et samedi à Los Angeles (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa).
Les Sénateurs d’Ottawa souhaiteraient bien mettre l’accent sur l’attaque lors du repêchage amateur 2010 de la LNH.


Toutefois, il ne faut pas écarter la possibilité que les Sénateurs puissent utiliser leur sélection de première ronde afin de réclamer un défenseur pour la troisième année consécutive, alors que la Ligue nationale de hockey tiendra ses assises annuelles ce week-end au Staples Center de Los Angeles.

Les Sénateurs semblent bien nantis en terme de jeunes défenseurs après les deux dernières séances de repêchage, alors que l’organisation possède trois espoirs sérieux à la ligne bleue, soit Erik Karlsson, premier choix de 2008 qui s’est imposé en tant que joueur d’impact la saison dernière, ainsi que le premier choix de 2009 Jared Cowen et un choix de deuxième ronde en 2008, Patrick Wiercioch. Ces deux derniers joueurs seront de sérieux aspirants pour un poste lors du camp d’entraînement cet automne.

Dans cet état d’esprit, le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a laissé entendre aujourd’hui « que nous recherchons un type spécifique de joueur » avec la 16e sélection au total du repêchage de cette année.

« Je pense que nous avons fait du bon travail au cours des deux dernières années pour dénicher des espoirs à l’arrière et, dans la mesure du possible, nous tenterons de repêcher un attaquant de qualité cette année, a dit Murray. Il y a des espoirs très intéressants (au 16e rang) et nous croyons obtenir un bon joueur. »

Le meilleur joueur disponible demeure la devise des Sénateurs au repêchage et si cela s’avère être un défenseur, ce sera ainsi. Ottawa a fait venir six espoirs susceptibles d’être disponibles lorsque l’équipe parlera au 16e rang, afin d’être examinés de façon plus approfondie et, comme l’a souligné le directeur du personnel des joueurs Pierre Dorion, trois d’entre eux sont des défenseurs.

J’ai les mains liées en ce moment en raison de l’incertitude à la ligne bleue. Notre priorité doit être à la défensive pour l’instant. Que ce soit Anton ou un autre joueur, cela demandera de l’argent. Je devrai me débrouiller avec cela tout au long de la fin de semaine du repêchage, selon toute probabilité, et voir ce qui arrivera et ce que nous pourrons faire pour cette équipe de hockey. - Brian Murray
« Je comprends la perception (au sujet des priorités des Sénateurs au repêchage), a déclaré le directeur général adjoint Tim Murray. Aussitôt que vous pensez que vous avez suffisamment de défenseurs, quelque chose se produit. Une transaction survient ou quelqu’un réclame l’un de vos bons jeunes défenseurs. Vous n’avez jamais assez de bons défenseurs.

« Nous ne sommes pas en posture pour sélectionner selon une position (spécifique). Nous devons choisir le meilleur joueur disponible. »

Le besoin de repêcher des défenseurs pour les Sénateurs pourrait devenir encore plus pressant si l’équipe venait à perdre le vétéran Anton Volchenkov sur le marché des joueurs autonomes. Bryan Murray a indiqué qu’il a eu de nombreuses discussions avec le clan du tank russe au cours des derniers jours et il prévoit que Volchenkov testera le marché dès l’ouverture le 1er juillet.

Cela s’avèrera déterminant pour la tournure à prendre pour les Sénateurs au cours des prochaines semaines, question de combler ce vide de manière efficace. Cela influencera aussi la possibilité de remettre sous contrat le centre Matt Cullen ou le défenseur Andy Sutton, les deux acquis à la date limite des transactions l’hiver dernier et qui deviendront aussi des joueurs autonomes sans compensation. Ces deux joueurs ont clairement signifié à Murray leur désir de revenir à Ottawa.

« J’ai les mains liées en ce moment en raison de l’incertitude à la ligne bleue, a déclaré Murray.

« Notre priorité doit être à la défensive pour l’instant. Que ce soit Anton ou un autre joueur, cela demandera de l’argent. Je devrai me débrouiller avec cela tout au long de la fin de semaine du repêchage, selon toute probabilité, et voir ce qui arrivera et ce que nous pourrons faire pour cette équipe de hockey. »

Je comprends la perception (au sujet des priorités des Sénateurs au repêchage). Aussitôt que vous pensez que vous avez suffisamment de défenseurs, quelque chose se produit. Une transaction survient ou quelqu’un réclame l’un de vos bons jeunes défenseurs. Vous n’avez jamais assez de bons défenseurs. Nous ne sommes pas en posture pour sélectionner selon une position (spécifique). Nous devons choisir le meilleur joueur disponible. - Tim Murray
La réponse pourrait bien venir de l’intérieur, advenant que Cowen ou Wiercioch se déniche un poste en septembre. Même si Tim Murray admet que c’est plus facile à dire qu’à faire, il n’écarte pas néanmoins cette possibilité.

« Ce sont de jeunes défenseurs, donc ce sera difficile, a-t-il dit. Mais cela dépendra aussi de ce que Bryan fera cet été sur le marché de l’autonomie. Je ne serai pas surpris de voir l’un d’eux se hisser dans la formation dès le début de la campagne, comme l’a fait Erik l’an dernier.

« Il y a toujours des interrogations avec les défenseurs de 18 ou 19 ans. Mais possèdent-ils le talent pour venir ici et mériter un poste? La réponse est oui. »

Au sujet des spéculations entourant une possible transaction impliquant le centre Jason Spezza, Bryan Murray a indiqué que les amateurs ne doivent pas s’attendre à un été tumultueux comme l’an dernier, alors que l’attaquant Dany Heatley avait demandé à être échangé un mois avant le repêchage de 2009.

« On ne parle pas de la même personne, a dit Murray. Si vous vous souvenez lorsque Dany a fait sa demande, Jason fut l’un des joueurs à déclarer que l’organisation doit penser à elle et que si Dany devait partir, qu’il parte et qu’il laisse l’équipe évoluer de son côté. Donc, je n’entrevois pas du tout ce scénario cet été.

« J’ai constaté que, pour toutes sortes de raisons, il n’était pas aussi heureux qu’on l’ait souhaité. Mais c’est la vie. C’est ça la LNH. Toutefois, si Jason Spezza demeure ici, il est un chic type et je suis convaincu qu’il donnera tout ce qu’il a sur la patinoire. »


En voir plus