Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La participation confirmée aux séries n'est que le début

par Rob Brodie / Ottawa Senators
De jour en jour, la fondation continue de prendre forme.


Et maintenant que leur participation aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley est officiellement confirmée, les Sénateurs d'Ottawa ont l'occasion d'ajouter quelques composantes essentielles dans les semaines à venir.

Au lendemain du triomphe contre les Islanders de New York, il y a un grand sentiment de satisfaction au sein de la formation des Sénateurs aujourd'hui, ce qui est compréhensible. Après tout, cette équipe a entamé la présente campagne qui en devait être une de construction, avec très peu d’attentes. À l’extérieur de l'organisation, peu de gens voyaient les Sénateurs en séries éliminatoires. Mais voilà qu’avec une semaine encore à disputer dans le calendrier régulier, ils ont en possession leur billet pour la grande danse du printemps.

« Nous pouvons en tirer beaucoup de satisfaction », a déclaré l'entraîneur-chef Paul MacLean après la victoire de dimanche, un match au cours duquel les Sénateurs étaient privés des services de leur capitaine Daniel Alfredsson (grippe) et de leur meilleur buteur de Jason Spezza. Ce dernier est retourné à Ottawa pour rejoindre son épouse, Jennifer, pour la naissance de leur deuxième fille, Nicola Patricia, dimanche matin. « C'est tout un accomplissement pour nous en tant qu'organisation. »

Le fait que les Sénateurs puissent s’assurer de leur participation sans deux de leurs joueurs-clés ajoute à la gloire du moment.

« Nous étions privés de deux de nos joueurs de premier plan, mais il était hors de question de baisser la tête et de trouver des excuses, a déclaré le vétéran défenseur Chris Phillips. C'est la philosophie de notre équipe. C'est ce qui a fait que nous sommes rendus ici aujourd’hui; tout le monde a mis la main à la pâte et a collaboré cette année.

L’attaquant Milan Michalek, qui a connu un après-midi de trois points contre les Islanders, a ajouté : « C'était formidable de voir tous les gars qui se sont soudés les coudes et respectés notre système. Même lorsque nous avons tiré de l’arrière par un but, nous n’avons pas bronché et cela a démontré que nous formons une très bonne équipe et que nous pourrons faire beaucoup de dégâts dans les séries éliminatoires, également. »

Maintenant qu'ils ont franchi cette étape, les Sénateurs ont l'intention de faire bien plus qu’une simple apparition. MacLean, l'homme qui a orchestré tout cela en tant qu’entraîneur-chef de première année dans la Ligue nationale de hockey, s’y connait bien sur l'imprévisibilité des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Une fois que l’on est dans les séries éliminatoires et que l’on a la chance de jouer, ça devient difficile », a déclaré MacLean, qui a vécu plusieurs saisons en séries à titre d’entraîneur-adjoint chez les Red Wings de Detroit. « Lorsqu’on a la chance d’y participer, tout peut arriver. Il faut seulement prendre les choses au jour le jour, match par match et se préparer pour chaque rencontre. »

C'est cette même philosophie qui a bien servi MacLean et les Sénateurs durant toute la saison, même pendant la séquence difficile de 1-5-0 et 30 buts accordés — dont deux « touchés » de sept buts, pour utiliser l’expression de MacLean, notamment.

« Je sais qu’il y a toujours une possibilité réaliste dans cette ligue », a déclaré MacLean lorsqu'on lui a demandé si, au départ de la saison, il croyait que les Sénateurs pouvaient participer aux séries éliminatoires. « Mais je sais aussi que c'est vraiment difficile (d’y arriver). Ce que je souhaitais au départ est de construire lentement une base solide dans l’espoir de gagner dans le futur, comme nous l'avons mentionné pendant toute la saison, et peu importe ce que veut dire l'avenir.

« Est-ce maintenant? Je ne sais pas. Serait-ce l'année prochaine? Je ne suis pas sûr. Mon principal objectif était de s’améliorer, sur une base quotidienne. Et je pense que nous accomplis cela. »

Maintenant, c’est la récompense, qui arrive peut-être beaucoup plus tôt que bien des gens pensaient.

« C'est l’aspect le plus amusant du hockey », a déclaré le centre Kyle Turris, qui a récolté quatre points dimanche pour aider son équipe à s’assurer d’une participation aux séries. « D’ici là, alors qu’il nous reste trois matchs à disputer (en saison régulière) afin de nous préparer à ce qui s’en vient, je crois que nous serons prêts. »

Nouvelles des espoirs

Après une séance remarquable de tirs de barrage qui a pris fin après 13 tours, les Senators de Binghamton ont arraché un gain de 6-5 aux Bears de Hershey, dimanche soir dans la Ligue américaine de hockey. Eric Gryba a finalement scellé la rencontre après que 26 joueurs se sont succédés, mais ne produisant que seulement trois buts. Le gardien des B-Sens Robin Lehner a repoussé 12 des 13 tentatives dont il a fait face en fusillade après avoir effectué 30 arrêts en temps réglementaire et en prolongation. Hershey a tiré de l’arrière par 5-2 au début de la troisième période avant d’effectuer une remontée et forcer la prolongation... Après deux prestations de cinq points, l’espoir des Sénateurs Stefan Noesen (7-7-14) est le meilleur marqueur des séries éliminatoires de la Ligue de hockey de l’Ontario après les matchs de dimanche. L’ailier gauche texan et ses Whalers de Plymouth ont comblé un retard de 2-0 pour éliminer le Storm de Guelph en six matchs et atteindre les demi-finales de l’Association de l’Ouest. Noesen fut l’un des trois choix d'Ottawa en première ronde (21e au total) lors du repêchage 2011 de la LNH... Jakob Silfverberg et sa formation, le Brynäs IF, sont à une victoire de la finale de la Ligue élite de Suède, après avoir blanchi Farjestads par la marque de 3-0, dimanche. Brynäs mène 3-1 dans la série demi-finale et pourrait y mettre un terme mardi soir à domicile. Silfverberg, un choix de deuxième ronde (39e au total) des Sénateurs lors du repêchage 2009 de la LNH, est actuellement le meilleur marqueur des séries éliminatoires (7-5-12 en 10 matchs).


En voir plus