Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La mentalité de guerriers de la route sert bien les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Plusieurs personnes disaient qu’il pourrait s’agir de leur moment de vérité.


Un mois qui allait être déterminant à savoir si ces Sénateurs d'Ottawa seraient en effet de vrais aspirants pour une participation aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Jusqu'ici, au moins, il faut donner à l'entraîneur-chef Paul MacLean et ses troupes bien plus que la note de passage. Depuis qu’ils sont revenus de l’arrière pour l’emporter par la marque de 6-4 sur les Flyers de Philadelphie à la Place Banque Scotia, le 8 janvier dernier, les Sénateurs se sont produits à l’étranger à cinq reprises. Et ils ont présenté une fiche spectaculaire de 5-0-0 dans ce qui pourrait bien être la séquence la plus difficile pour cette équipe d’ici la fin de la saison.

D'abord, Ottawa a vaincu coup sur coup les Penguins de Pittsburgh, les Rangers de New York (les meneurs de l’Association de l’Est) et le Canadien de Montréal. Maintenant, sur ce que devait être le test le plus ardu, les Sénateurs ont battu les Maple Leafs de Toronto, et jeudi soir, ils ont édenté les puissants Sharks de San Jose 4-1. C'était leur première victoire au HP Pavilion en huit ans.

« Nous sommes très confiants en ce moment », a déclaré l'attaquant des Sénateurs Colin Greening après que ses deux buts aient aidé les Sénateurs à surmonter un barrage érigé en début de rencontre par les Sharks. « Cela montre que nous sommes une très bonne équipe sur la route. Nous devons récolter des points sur la route, surtout lorsque nous arrivons sur la côte ouest. Nous avons un décalage horaire de trois heures. C'est vraiment un endroit difficile à jouer. Le fait de venir ici et d’être capable de gagner, surtout par 4-1, est évidemment une preuve de notre résilience. »

Le rendement d’Ottawa sur la route a eu beaucoup à voir avec le fait que l’équipe se retrouve maintenant au quatrième rang du classement de l’Association de l’Est. Les Sénateurs ont une fiche de 13-7-5 à l’extérieur et ils présentent le quatrième meilleur dossier de la Ligue nationale de hockey en ce sens. Avec 60 points au classement général (27-16-6), ils ne sont plus qu’à seulement 14 points et cinq victoires de leur total pour l'ensemble de la saison 2010-2011, et la campagne actuelle n'a pas encore atteint la pause du Match des étoiles.

Ils auront également une chance d’en récolter davantage sur la route dans les jours à venir, à commencer par samedi contre les Ducks d'Anaheim au Honda Center (16 h, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). Le présent voyage de cinq parties pour Ottawa se termine avec des matchs contre les Kings à Los Angeles (lundi) et les Coyotes à Phoenix (mardi).

Interrogé sur les succès de sa troupe à l’étranger, l'entraîneur-chef Paul MacLean ne veut pas les attribuer à un joueur en particulier, affirmant que c’est plutôt un effort de groupe. Une douzaine de joueurs ont inscrit des buts gagnants cette saison.

« L'ensemble du groupe joue vraiment bien, a-t-il dit. Anderson (Craig, le gardien de but) joue très bien, la brigade défensive a été très efficace et nos joueurs de centre ont fait un travail remarquable au milieu de la patinoire et nous obtenons des buts en temps opportun de la part d’un groupe différent chaque soir.

« Tout est positif. Je ne pense pas que tout cela est causé par une personne en particulier. L'ensemble du groupe se dévoue à bien faire les choses et en essayant d'apprendre à être constant. »

Les Sénateurs ont fait le travail à San Jose en dépit de leur alignement réduit à 10 attaquants en raison des blessures à Kaspars Daugavins et Zack Smith. Toutefois, les deux attaquants ont pris part à l’entraînement d'aujourd'hui au Toyota Sports Center à El Segundo, en Californie, et on s'attend à ce qu’ils soient en uniforme contre les Ducks.

« Ils semblent tous deux se remettre de façon significative, ce qui est bon signe, a déclaré MacLean. Ils sont d’excellents joueurs et des acteurs importants pour nous. Ils jouent des rôles importants en désavantage numérique. Nous voulons les faire jouer s'ils le peuvent. S’ils sont prêts, ils seront de la formation. »

Par mesure de précaution, Ottawa a rappelé l'attaquant Stéphane Da Costa des Senators de Binghamton, plus tôt aujourd'hui. Les Sénateurs disposent aussi de l’attaquant des B-Sens André Petersson, qui avait été rappelé peu avant ce voyage à l’étranger.



En voir plus