Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La LNH honore Alfredsson pour son implication communautaire

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson tient le trophée King Clancy, qu'il a remporté mercredi soir à Las Vegas, pour son implication communautaire (Photo par Harry How/Getty Images).

Dans sa ville d’adoption, les qualités de leadership de Daniel Alfredsson sont devenues légendaires depuis longtemps.

Autant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire.

Aujourd’hui, la Ligue nationale de hockey a honoré le capitaine des Sénateurs d’Ottawa pour son engagement dans la communauté d’Ottawa et chez les Sénateurs, en lui décernant le trophée commémoratif King Clancy pour 2012. Ce prix est remis annuellement au joueur qui s’est illustré pour ses qualités de leader et pour son implication communautaire.

La distinction est décernée par l’association professionnelle des journalistes affectés à la couverture du hockey et l’Association des diffuseurs de la LNH.

Alfredsson, le capitaine comptant le plus d’ancienneté présentement dans la LNH, est devenu une figure de proue dans la communauté au cours de ses 16 années passées dans la capitale nationale. Il est un porte-parole de la Fondation de santé mentale Royal Ottawa et sa campagne « Vous me connaissez », qui vise à sensibiliser et briser les préjugés associés à la santé mentale.

L’athlète de 39 ans de Göteborg, en Suède, a choisi de s'associer à la campagne parce que sa sœur, Cecilia, souffre de trouble d'anxiété généralisée. Alfredsson a été salué pour son courage en parlant des problèmes de santé mentale.

De plus, Alfredsson appuie le Club Garçons et Filles d'Ottawa grâce à son association avec l’événement annuel de boxe Ringside For Youth, qui met l'accent sur le talent amateur de la région au Beaver Boxing Club.

« C’est quelque chose que je pense que nous avons consciemment fait en tant que club », avait déclaré Alfredsson plus tôt cette saison pour expliquer son implication communautaire. « En tant que joueur, on sent que l’on redonne à la communauté qui paie notre salaire.

« Souvent, nous allons voir des enfants et nous constatons à quel point cela est important pour eux. Parfois, nous ne réalisons pas combien de personnes nous admirent. Je suis simplement content d'être en mesure d'aider et de redonner par d'autres moyens. »

Tout cela fait en sorte qu’il est plus facile d’apprécier un tel honneur.

« C'est une leçon d'humilité d'être reconnu surtout pour son implication dans la communauté. Je ne pense pas que c'est quelque chose duquel l’on s’attend, a déclaré Alfredsson. En tant que joueur le plus âgé de l'équipe, il est important d'enseigner aux jeunes à quel point il est important d'être impliqué dans la communauté qui nous soutient beaucoup, et d’aider. Nous avons un pouvoir particulier en tant que personnalité publique et je crois que le hockey est l'un des sports où l’on retrouve de grandes personnes. Ils veulent aider et faire une grande différence dans leur communauté. »

Bien sûr, Alfredsson est vénéré dans le vestiaire des Sénateurs, alors qu’il fut le leader d’une formation qui a connu un regain de vie en 2011-2012. L’entraîneur-chef Paul MacLean a rapidement compris quelle était la valeur de son capitaine lors de sa première saison derrière le banc des Sénateurs.

« Lorsqu’on parle de pièces maîtresses et de joueurs-clés dans une franchise, il est l’un de ceux-là », a dit MacLean au sujet d’Alfredsson, un choix de sixième ronde (133e au total) par les Sénateurs au repêchage de 1994. « Il n'a probablement pas commencé comme l’un des favoris lorsqu’il est arrivé dans cette ligue, mais il en est devenu un au fil des années. Il avait un désir ardent de réussir et c'est ce dont on a besoin pour évoluer et jouer longtemps dans cette ligue.

« Son dévouement à la forme physique, son dévouement à la ville d'Ottawa et ses partisans font de lui ce qu'il est aujourd’hui. Il a excellé en ce sens. »

Meneur de tous les temps de la franchise au chapitre des buts (416), des passes (666), des points (1 082) et des matchs (1 131), Alfredsson fut aussi finaliste pour le trophée Bill-Masterton, remis annuellement au joueur qui représente le mieux les qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement à son sport.

Max Pacioretty, des Canadiens de Montréal, a reçu l'honneur lors de l'événement de 2012 à Las Vegas.

« J’ai parlé un peu à Max en coulisse et nous nous sommes félicités mutuellement alors que nous avons effectué un retour et connu une excellente saison, a déclaré Alfredsson. Il le mérite, tout comme Joffrey Lupul. Ce sont de belles histoires. »

En voir plus