Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La défensive veille toujours au grain

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le grand débat entourant les gardiens de but est loin d’être terminé.


D’après Greg Carvel, les Sénateurs d’Ottawa seront bien en scelle, autant avec Ray Emery ou Martin Gerber devant le filet. Et pas uniquement en raison des efforts du duo à freiner les ardeurs des adversaires à vouloir s’inscrire sur la feuille de pointage.

« Vous pouvez toujours demander qui sera devant la cage de l’équipe samedi (contre les Devils du New Jersey), a déclaré Carvel, l’entraîneur-adjoint des Sénateurs, qui s’est adressé aux journalistes après la séance d’entraînement au Bell Sensplex, jeudi matin. « Si nos attaquants (et nos défenseurs) jouent selon nos attentes, nos gardiens feront bonne figure, peu importe son identité. »

Jusqu’à présent cette saison, tout le monde semble être sur la même longueur d’ondes sur l’aspect défensif. Une raison qui explique pourquoi les Sénateurs s’amèneront à Newark, samedi soir (19 h, non télévisé, Team 1200), avec le meilleur dossier de la Ligue nationale (8-1-0) pour un début de campagne.

Avec une moyenne de bouts alloués de 1,99, les Sénateurs occupent le quatrième rang du circuit à ce chapitre, derrière le Minnesota (1,65), la Caroline et les Rangers de New York (tous deux à 1,98). Comme l’a souligné Carvel, le mot « équipe » prend toute sa signification ici.

« Une grande partie de notre succès l’an dernier reposait sur la façon de jouer défensivement et en tant qu’équipe, a-t-il dit. Pendant le camp d’entraînement, nous avons misé sur cet aspect. »
 
Chris Phillips et Anton Volchenkov, qui formaient l’une des meilleures unités défensives de la LNH à la fin de la saison dernière, continuent de pratiquer le même style en 2007-2008. Wade Redden et Andrej Meszaros ont aussi élevé leur jeu d’un cran, tandis que le vétéran Luke Richardson semble avoir trouvé lentement sa place aux côtés de Joe Corvo, qui en est à sa deuxième année chez les Sénateurs.

« Nos quatre meilleurs défenseurs sont aussi bons que quiconque parmi l’élite du circuit, prétend Carvel. Nous sommes choyés d’être dans une telle situation. Par-dessus tout, ils s’engagent véritablement à jouer leur rôle défensivement et adhérer à notre système. »

Redden est loin d’être en désaccord avec cette analyse.

« Regardez Mez et Volchy, ils se sont améliorés depuis qu’ils sont ici, dit-il. Je peux confirmer le même constat pour Philly et moi-même, aussi. Joe ajoute du dynamisme sur le jeu de puissance, il a un bon lancer.

« Luke n’est pas flamboyant, mais il amène de la sagesse et il effectue des jeux simples … Il joue de façon agressive et il fait son travail. »

Toutefois, le facteur le plus important est du fait que ces duos à la ligne bleue étaient dans un contexte familier l’un par rapport à l’autre depuis le camp d’entraînement. Ce qui n’était pas le cas la saison dernière à pareille date, étant donné que Corvo et Tom Preissing étaient des nouveaux venus.

« Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre et il nous a fallu du temps pour concevoir le tout, d’indiquer Carvel. Philly et Volch n’avaient même pas débuté la campagne ensemble, mais les morceaux du casse-tête se sont placés vers la période des Fêtes. Les duos se sont formés et le tout avait démarré pour nous.

« Ce fut l’un des problèmes majeurs (au début de) la saison dernière. J’ai pris un certain temps à concevoir leur rôle respectif et avec qui ils pourraient devenir efficaces. »

En ce moment, cet aspect est loin d’être une préoccupation.

« Je crois que cela pourrait expliquer notre excellent départ cette saison », affirme Carvel.

Maintenant, ils doivent maintenir le rythme après une pause d’une semaine.

« Nos entraînements sont assez intenses, de dire le centre Jason Spezza. Évidemment, ce ne sera pas le même aplomb que lorsqu’il y a des matchs tous les jours, mais je crois que nous tarderons pas trop à reprendre le dessus (samedi). »


En voir plus