Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La bataille commence pour les recrues

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L’espoir est souvent éternel à la veille d’une nouvelle saison de hockey.


Un sentiment dominant que doivent certainement entretenir plusieurs jeunes espoirs qui prendront part au camp des recrues des Sénateurs d’Ottawa, qui s’est mis en branle mercredi au Bell Sensplex.

Après une saison estivale marquée par les bouleversements au sein de l’organisation des Sénateurs, des luttes intenses planent alors que le camp d’entraînement principal de l’équipe s’ouvrira mardi à la Place Banque Scotia. Parmi le groupe de joueurs présents au camp des recrues, plusieurs espoirs batailleront avec l’énergie du désespoir pour obtenir un poste au sein de l’alignement régulier. Cela peut certainement expliquer l’impatience de certains à reprendre le collier dès les premiers coups de patin.
Cody Bass (à gauche) et Alexander Nikulin écoutent les directives à l'ouverture du camp des recures, au Bell Sensplex.

« J’avais hâte d’arriver (au camp des recrues), donc je me suis présenté une semaine et demie plus tôt, question de me mettre dans le bain », a déclaré le gardien de but Brian Elliott, qui souhaite livrer bataille au vétéran Alex Auld pour le poste de substitut à Martin Gerber. « Je suis très fébrile. Avec ce genre d’opportunité qui s’annonce pour vous à ce niveau, vous piaffez d’impatience pendant la moitié de l’été. J’attends ce moment depuis un bon bout de temps. »

Même chose pour Jesse Winchester, un joueur autonome des rangs universitaires américains et qui est grandement pressenti pour obtenir un poste dans le grand club. Mais il ne tient rien pour acquis.

« Je veux surtout prouver que je mérite ma place ici », a déclaré Winchester, un attaquant originaire de Long Sault, dans l’Est ontarien. « J’espère y parvenir. Beaucoup de travail en perspective, mais je n’ai pas peur de relever le défi. »

Dans cet état d’esprit, le jeune attaquant russe Ilya Zubov a passé tout l’été à Ottawa, à travailler avec le vétéran Chris Neil et à perdre du poids dans le but d’obtenir la meilleure forme possible et d’impressionner l’état-major des Sénateurs.

« Mon rêve est de faire l’équipe, dit-il. J’ai passé tout l’été ici pour me mettre en forme et me préparer pour le camp d’entraînement.

« L’été dernier (en 2007), je n’avais pas fourni l’effort nécessaire. Cet été, j’ai couru chaque jour pendant trois mois. Je crois que je suis en bonne forme maintenant. »

Lorsque toutes les évaluations seront complétées, on devrait obtenir une formation transformée en 2008-2009 comme résultat final, selon le directeur général Bryan Murray, avec l’arrivée de plusieurs vétérans – les attaquants Jarkko Ruutu, Brad Isbister et Ryan Shannon, ainsi que les défenseurs Filip Kuba, Alexandre Picard et Brendan Bell notamment – au camp, la semaine prochaine.

Mais Murray croit toujours qu’il y a de place pour quelques-uns des plus jeunes de l’organisation – en particulier les attaquants Winchester, Nick Foligno et Cody Bass ainsi que le défenseur Brian Lee – au sein de l’alignement régulier à Ottawa. Ces trois derniers joueurs travailleront en compagnie des recrues pendant trois jours afin de les préparer pour le camp principal (ils ne participeront pas toutefois au tournoi des recrues en fin de semaine à Kitchener).

« J’estime qu’il y aura neuf ou 10 postes disponibles (au camp principal), a dit Murray. En fait, ils ne sont pas tout à fait disponibles, mais ils seront comblés par de nouveaux visages ou des joueurs différents. Faire de la place pour deux ou trois de nos jeunes espoirs fait partie de notre stratégie, afin qu’ils puissent jouer un rôle important au sein de notre équipe.

« Avec les vétérans que nous avons acquis par le biais de transactions ou par le marché des joueurs autonomes, les autres postes seront comblés par les jeunes. »

Murray estime que Foligno et Bass, en particulier, « ont leur place dans la LNH, mais ils doivent maintenant le prouver. Je n’ai pas l’intention de les garder ici si je dois les rayer de la formation un soir sur deux.

« Ils devront se battre pour se tailler un poste de régulier. Ils devront devancer quelques joueurs (lire vétérans) de notre alignement. »

Il est aussi convaincu qu’il y a de la place pour Winchester, invoquant même la possibilité qu’il puisse évoluer aux côtés de Jason Spezza et de Dany Heatley.

« Il (Winchester) a trimé dur depuis son premier jour à Ottawa, a dit Murray. Il semble prêt. Nous croyons qu’il pourra faire l’équipe.

« Il s’agit de déterminer où il sera inséré. »


En voir plus