Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Kuba apporte stabilité et constance à la ligne bleue des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur des Sénateurs Filip Kuba présente actuellement un différentiel de +29, au quatrième rang de la LNH à ce chapitre et deuxième chez les défenseurs derrière Zdeno Chara, des Bruins (Steve Babineau/NHLI via Getty Images).
Erik Karlsson amène l’aspect flamboyant.


Mais son partenaire en défensive continue de prouver que la stabilité et la constance sont également des facteurs clés, des aspects tout aussi importants pour ainsi dire.

De jour en jour, le dynamique Karlsson continue de gagner des appuis — et à juste titre — comme un aspirant de premier ordre pour le trophée James Norris, remis annuellement au meilleur défenseur de la Ligue nationale de hockey. Mais bien des gens dans le vestiaire des Sénateurs d'Ottawa vous diront que l’apport du vétéran défenseur Filip Kuba, à sa manière, est d’autant inestimable aux succès de l'équipe.

Au sein d’un groupe de joueurs qui ont brillamment rebondi cette saison, le rendement de Kuba passe peut-être plus souvent inaperçu. Pourtant, le défenseur présente un différentiel de +29 et il occupe le quatrième rang à ce chapitre dans la LNH (il est le seul joueur que ne porte pas l’uniforme des Bruins de Boston parmi les six premiers de la ligue dans cette catégorie) et le deuxième rang parmi les défenseurs de la ligue. Il s’agit pratiquement d’un revirement à 360 degrés comparativement à la 2010-2011, alors que le défenseur tchèque avait présenté un piètre différentiel de -26, qui était de loin le pire au cours de sa carrière de 11 ans dans la LNH.

La saison dernière, Kuba a subi une fracture à la jambe droite lors de la première séance de pratique du camp d'entraînement et il a été forcé à jouer en mode rattrapage dès le premier jour, ratant les six premières semaines de la saison. Le joueur natif d'Ostrava, en République tchèque, a sa saison 2009-2010 prendre fin abruptement après 53 matchs, sa plus courte en carrière, en raison de maux de dos.

Aujourd’hui, à 35 ans, Kuba est en voie de connaître une saison de 73 matchs cette année, le plus grand nombre de parties qu’il aura disputées après les 75 disputés pour le Lightning de Tampa Bay en 2007-2008. Lorsqu’on demande à Kuba la principale raison de ce revirement de situation cette saison, il répond que tout cela commence par une bonne santé.

« Je veux jouer au hockey et j’aime jouer au hockey », a déclaré Kuba après la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui au Bell Sensplex. « Lorsqu’on ne se sent pas bien, cela devient vraiment frustrant. Donc, simplement le fait d’être en bonne santé cette année m’a donné un sérieux coup de pouce. »

Karlsson a ajouté : « La santé est la base de tout. Lorsqu’on se blesse, particulièrement de la façon dont cela s’est produit pour lui (Kuba) au cours des deux années précédentes ici, c'est bien triste et cela draine beaucoup d'énergie. Cette année, il s’est très bien senti pendant toute la saison et il l’a vraiment démontré (avec son rendement). »

Même si l’effervescence de Karlsson a fait les manchettes cette saison, l’entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, n’hésite pas à reconnaître le travail des vétérans comme le défenseur de 6’4’’ et 225 livres, en procurant une influence constante pour le jeune Suédois « qui fait en sorte qu’il est le joueur que l’on connait » aujourd'hui.

« Il (Kuba) est un joueur calme, a déclaré MacLean. Il est physiquement imposant et il peut amorcer des jeux. Il a simplement fait preuve de stabilité et de constance d’un match à l’autre et son différentiel est passé d’un extrême à un autre depuis l’an dernier.

« Cela est dû au rendement de son partenaire et celui de son équipe. Son travail chaque soir a largement contribué aux succès de notre formation. Il a toujours été un bon joueur et le fait qu'il ait été en bonne santé toute l'année, ou pour la majeure partie de l’année, a constitué un facteur important de son succès. »

Il n’est donc pas surprenant également que le rendement amélioré de Kuba reflète celui des Sénateurs, alors que ces derniers ont raté les séries éliminatoires il y a un an, mais qui s’approchent étonnamment d’une qualification pour la danse du printemps à moins de deux semaines de la fin du calendrier régulier. Ottawa (39-28-10) occupe le septième rang au classement de l’Association de l'Est et contrôle son destin avec cinq matchs à disputer.

« Les succès d'équipe et le bon rendement d’ensemble y sont pour quelque chose, a déclaré Karlsson. Il a vraiment intensifié son propre jeu cette année également, comme tout le monde, à mon avis. Il est un bon joueur de hockey et il l’a démontré depuis plusieurs années. Pour moi, je suis à l’aise en évoluant avec lui et il me rend la vie plus facile. »

De son côté,  Kuba admet qu'il a eu du plaisir à observer le spectacle offert par Karlsson cette année. Le Suédois de 21 ans a accumulé 76 points (19-57) en 76 matchs et il est en voie de devenir le premier défenseur de la LNH à terminer parmi les dix meilleurs marqueurs de la LNH depuis Brian Leetch, en 1991-1992 avec les Rangers de New York.

« Chaque fois que je donne la rondelle à Erik, son tir est efficace et on dirait qu'il est facile pour lui de dénicher un espace pour la diriger vers le filet adverse », a déclaré Kuba à la station radiophonique Team 1200. « C'est incroyable. Il trouve toujours le bon endroit. Je crois que l’on ne reconnaît pas ses habiletés défensives à leur juste valeur. Il est un type qui patine très bien et, lorsqu’il commet une erreur, il parvient toujours à rebondir avec vigueur. Peu nombreux sont les attaquants qui parviennent à s’échapper de lui lorsqu’il revient sur ses pas après un revirement. »

Le jumelage a été très bénéfique pour Karlsson, également.

« J'aime évoluer jouer en sa compagnie », a déclaré Karlsson au sujet de Kuba. « Il est facile pour moi de le comprendre et il a fait un bon travail dans les deux zones, en ayant le contrôle de la rondelle et en effectuant de bonnes passes tout le temps. Je patine beaucoup et je pense que nous nous complétons mutuellement assez bien dans certains aspects du jeu. Il a certaines responsabilités envers moi et l’inverse est aussi vrai. Je pense que nous formons un excellent duo. »

En bref

Le gardien Ben Bishop, qui a subi une blessure au bas du corps lors du match de samedi dernier, qui s’est soldé par un triomphe de 8-4 des Sénateurs sur les Penguins de Pittsburgh, pourrait être disponible pour un retour plus tôt que prévu. « Je me sens mieux. Les choses se replacent plus rapidement que prévu », a déclaré le cerbère de 6’7’’ aux journalistes aujourd'hui. « Le rétablissement va mieux à ce jour, peut-être même un peu en avance sur l’échéancier initial. J’espère être de retour avant la fin de la saison. » Bishop a aussi indiqué qu'il pourrait essayer de recommencer à patiner ce week-end. « Il n'y a rien de grave, donc j'espère être en mesure de revenir le plus tôt possible », a-t-il dit... Les Sénateurs ont mis sous contrat le défenseur Chris Wideman, un choix de quatrième ronde au repêchage amateur de la LNH en 2009 (100e au total), pour deux ans. Wideman, dont la saison universitaire avec les Redhawks de Miami (Ohio) a pris fin le week-end, s’est rapporté aux Senators de Binghamton et il disputera son premier match dans la Ligue américaine de hockey ce soir, contre les Bears de Hershey. Je suis très excité », a déclaré Wideman au Binghamton Press & Sun-Bulletin. « Tout se passe très vite. J'ai quitté l'école rapidement il y a seulement quelques jours, et maintenant je suis ici. Nous allons donc voir comment les choses vont se passer. »


En voir plus