Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Kramer s'affaire à affiner son jeu

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'espoir Darren Kramer estime que tout est possible alors qu'il prend le chemin de Binghamton pour entamer sa carrière dans les rangs professionnels cet automne dans la Ligue américaine (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa).

Pour Darren Kramer, c’est comme avoir une vision 20/20.

Grâce à cette nouvelle façon de penser, l’espoir des Sénateurs d'Ottawa croit qu'il a affiné ses priorités au sujet de ce qu'il entend apporter à la table lorsqu’il fera ses débuts chez les professionnels au sein de l'organisation cet automne.

Lorsque les Sénateurs ont fait de l’attaquant des Chiefs de Spokane leur choix de sixième ronde (156e au total) lors du repêchage de la LNH en 2011, les deux plus grands nombres inscrits à côté de son nom étaient 47 et 306, soit le nombre de combats livrés et le nombre de minutes de pénalité purgées au cours de sa première saison dans la Ligue de hockey de l’Ouest.

Mais en prévision de la campagne 2011-2012, l’athlète de 20 ans de Peace River, en Alberta, était bien conscient qu'il devait changer son fusil d'épaule s’il espérait connaître un bel avenir avec les Sénateurs. Sa réponse? Une saison dans laquelle il a produit 22 buts et 40 points, tout en réduisant son total de minutes de pénalité à 200. Son nombre total de combats a aussi glissé de façon spectaculaire.

« Je dois une fière chandelle à mon entraîneur à Spokane, Don Nachbaur », a déclaré Kramer au sujet de l'ancien entraîneur-chef des Senators de Binghamton. « Il m’a vraiment guidé sur ce qu'il faut faire, que ce soit de limiter mes combats et de travailler sur la création de chances de marquer, ainsi que mon côté défensif du jeu. C'était vraiment bien de jouer un peu plus et sur une base régulière. À certains moments, j’étais parmi les six joueurs les plus utilisés, ce qui était bien.

« Avoir réussi à atteindre la marque des 20 buts et réduit de 20 le nombre de combats était assez particulier. Au début de l’année, mon objectif était de 20-20. Donc, le fait que d’avoir livré que 26 combats et inscrit 22 buts fut des réalisations assez considérables. C'est pourquoi retourner au junior pour une année de plus fut très bénéfique pour moi, question de me débarrasser de cette étiquette de joueur à une seule dimension. Le fait de revenir en arrière et faire un peu plus que simplement me battre fut très important pour moi. »

Cette attitude plait bien aux Sénateurs, qui ont mis Kramer sous contrat pour trois ans en mai et ils le voient jouer un rôle dans la Ligue américaine de hockey avec les B-Sens la saison prochaine.

« Nous lui avons dit que nous pensons que le rôle de matamore désigné va disparaître (dans la Ligue nationale de hockey) », a déclaré Randy Lee, directeur des opérations hockey et du développement des joueurs des Sénateurs. « Mais nous avons encore besoin de durs à cuire qui sont prêts à faire les bonnes choses pour protéger leurs coéquipiers au bon moment. Mais ils doivent être aussi en mesure de jouer. Nous prenons toujours Chris Neil comme exemple de gars qui peut jouer et aider votre équipe à gagner.

« Il comprend ce concept et nous sommes choyés qu’il a eu la chance de travailler avec Don Nachbaur, avec qui j'ai travaillé à Binghamton, donc nous avons pu transmettre un message cohérent à ce jeune, afin qu’il puisse travailler sur certains aspects particuliers afin de peaufiner son jeu. Il démontre une bonne attitude et son approche est l'équipe avant tout, ce qui est merveilleux, mais il doit être en mesure de contribuer par d'autres façons. Et c’est ce qu’il a fait. »

Nachbaur a également donné un coup de pouce à Kramer avant même que la saison ne commence, en le choisissant comme capitaine des Chiefs, suivant les traces du défenseur des Sénateurs Jared Cowen à cet égard.

« Ce fut très valorisant, mais aussi une grande responsabilité que celle d’être le capitaine d'une équipe junior majeur, a déclaré Kramer. Je crois que j’ai bien géré la chose. L’expérience de succéder à Jared Cowen — il était mon capitaine en 2010-2011 — m’a vraiment beaucoup aidé. »

Lee a ajouté : « Il est un excellent joueur de caractère. Des types comme lui amènent une belle influence dans le vestiaire et il sait aussi ce qu'il faut pour réussir. Mais il sait aussi — nous le lui avons dit — qu’il y a beaucoup de joueurs de talent qui s’en viennent (par l’entremise de la relève des Sénateurs), donc s’il désire obtenir du temps de glace, il doit le mériter. »

Kramer est prêt et disposé à consacrer le temps nécessaire à Binghamton pour perfectionner son jeu, et il sait que le saut vers l'étape suivante sera ardu.

« Avec mon rôle, il s’agira d’une étape assez importante », a-t-il dit au sujet du passage vers la Ligue américaine. « J'ai joué pendant quatre ans avec des adolescents essentiellement, de sorte que le changement sera important, à commencer par la vitesse du jeu. Sur le plan physique, je vais maintenant me frotter à des hommes et je me dois d’être prêt pour cela. C'est pourquoi la présente saison estivale est importante pour moi.

« Tout est possible si l’on adopte la meilleure attitude. En tant que type réaliste, je suis conscient que je dois consacrer du temps dans les ligues mineures. Je vais y aller avec une attitude positive et travailler le plus fort possible afin de me perfectionner davantage. J’entends jouer pour moi, pour mes coéquipiers et sortir de là aussi vite que possible et obtenir un poste chez les Sénateurs d'Ottawa. »

Évidemment, Kramer est aussi le gars qui a gagné beaucoup de notoriété pour son invention d'un pot de beurre d’arachides qui possède un deuxième anneau avec filetage au milieu. Une vidéo que lui et un copain ont tournée au sujet du produit, qui est toujours en attente d'un brevet, a connu un vif succès sur YouTube et a eu droit à sa part d’attention médiatique.

« Cela ne devait pas obtenir autant de visionnements », a-t-il dit au sujet de la vidéo. « Je suis allé me coucher et le compte était d’environ 500 visionnements et je me suis réveillé le matin et le nombre était de 10 000. Je ne savais pas à quel point l’extrait pouvait devenir populaire, mais c'était mon objectif, obtenir une certaine publicité. Le hockey contribue à rendre cette histoire un peu plus célèbre. »

Et, malgré ces éloges, c'est le hockey qui prime maintenant pour un gars dont la carrière a progressé au-delà de ce que beaucoup de gens prévoyaient à l'époque où il évoluait pour le Storm de Grande Prairie, de la Alberta Junior Hockey League. Mais la mise sous contrat avec les Sénateurs fut en effet une belle récompense pour Kramer.

« Obtenir un contrat chez les professionnels fut l’un de mes objectifs de longue date, a-t-il dit. En étant dans la Ligue de l’Ouest à l’âge de 19 ans, cela soulevait beaucoup de questions à mon sujet. Dans mon patelin, mes copains se demandaient ce que je faisais, mais je suppose qu’à ce stade-ci, j'ai fait mentir bien des détracteurs en obtenant ce contrat.

« Je suis très heureux de franchir une étape de plus vers la Ligue nationale de hockey. Il y a eu beaucoup d’embûches, mais l’aventure fut agréable et je ne peux qu’espérer qu’elle se poursuive. »

En voir plus