Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Kovalev s'installe chez les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Alex Kovalev effectue des étirements avec ses coéquipiers après un entraînement à la Place Banque Scotia dimanche après-midi, son premier avec sa nouvelle formation.
Alex Kovalev sait prendre sa place.


Deux jours seulement après le début du camp d’entraînement des Sénateurs d’Ottawa, le flamboyant attaquant russe n’a pas tardé à ajouter à la frénésie déjà existante chez les amateurs de hockey dans la capitale nationale.

« Rien de mieux que de gagner une coupe Stanley », a déclaré le Moscovite de 36 ans, qui fut la principale acquisition pour Ottawa sur le marché de joueurs autonomes. « Lorsque vous vous amenez dans une équipe… à quand remonte la dernière conquête de la Coupe Stanley? (19)27? Je me souviens à quel point c’était excitant de gagner la Coupe Stanley à New York (en 1994) après 54 ans.

« Imaginez quand cela arrivera ici (de gagner la coupe à Ottawa) après… je ne peux m’imaginer depuis combien d’années? J’ai vraiment hâte de connaître du succès sur cette équipe. »

Pendant une séance d’entraînement dimanche à la Place Banque Scotia, Kovalev a enfilé un chandail de pratique des Sénateurs pour la première fois. Déjà, il a commencé à apprendre à connaître ses nouveaux coéquipiers, lui qui a passé les cinq dernières saisons avec les Canadiens de Montréal.

« Je me sens très bien »,a-t-il dit après sa première journée à l’entraînement. « Dans l’ensemble, il sera important de se dérouiller au cours des prochains jours et d’être en forme, car les matchs arriveront à grands pas. »

Kovalev ne croit pas que le fait qu’il s’aligne avec une nouvelle équipe dont il doit encore faire ses preuves. Du moins pas d’après ses statistiques en carrière, avec un dossier de 394 buts et 941 points en 1 151 matchs de saison régulière.

« Je me suis prouvé des choses depuis 17 ans, a-t-il dit. Je n’ai plus rien à prouver. Je veux simplement faire de mon mieux pour aider cette équipe. »

Ses nouveaux coéquipiers seront certainement d’accord avec ce point de vue. Ils meurent d’impatience de voir le talentueux Kovalev contribuer à la formation.

« Il y aura beaucoup de plaisir à jouer avec lui à l’entraînement et pendant les matchs, a déclaré le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson. Nous savons ce qu’il peut apporter. Il est l’un des rares joueurs qui peuvent décider de l’issu d’un match uniquement avec son talent.

Rien de mieux que de gagner une coupe Stanley. Lorsque vous vous amenez dans une équipe… à quand remonte la dernière conquête de la Coupe Stanley? (19)27? Je me souviens à quel point c’était excitant de gagner la Coupe Stanley à New York (en 1994) après 54 ans. Imaginez quand cela arrivera ici (de gagner la coupe à Ottawa) après… je ne peux m’imaginer depuis combien d’années? J’ai vraiment hâte de connaître du succès sur cette équipe. - Alex Kovalev
« Il est l’un de mes joueurs préférés à observer – il est probablement l’un des deux ou trois meilleurs attaquants de la ligue. Nous amateurs auront beaucoup de plaisir à le voir évoluer et nous aurons du plaisir à jouer avec lui. »

L’attaquant Nick Foligno a ajouté : « J’ai hâte de le voir à l’œuvre. Il est un joueur exceptionnel et j’ai hâte de voir ce qu’il nous apportera. Je crois qu’il possède un dynamisme qui sera certainement très utile certains soirs – la majorité des matchs – et je pense qu’il est content d’être ici, après avoir conversé avec lui. Nous aurons du plaisir à la voir jouer avec les autres. »

Lorsque le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a mis Kovalev sous contrat en juillet dernier, il était convaincu que ses recherches pour dénicher un autre attaquant de premier plan étaient terminées. La profondeur chez les attaquants a pris encore du volume à Ottawa samedi, alors l’acquisition de Milan Michalek et de Jonathan Cheechoo des Sharks de San Jose en retour de Dany Heatley.

Kovalev est l’un de ces joueurs qui sont intrigués par les nouvelles possibilités qui s’offrent dorénavant à l’attaque.

« C’est toujours emballant, dit-il. Plus que nous avons de joueurs, meilleure l’équipe sera. Afin de connaître une bonne saison et du succès en séries éliminatoires, nous avons besoin d’une formation complète – au moins deux ou trois bons trios – et je pense que c’est ce que nous aurons.

« Jusqu’à présent, nous pourrons envisager quatre bons trios qui seront très compétitifs. Les gars ont vraiment hâte d’amorcer les matchs. Nous nous entraînons avec intensité et je souhaite d’avoir une bonne équipe. »


En voir plus