Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Konopka et les Sénateurs : le bon jumelage

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après une saison chez les Islanders de New York, l’ancienne vedette des 67's d’Ottawa Zenon Konopka a opté pour un retour aux sources en acceptant un contrat d’un an avec les Sénateurs (Photo par Paul Bereswill/Getty Images).
Pour la carrière de hockeyeur de Zenon Konopka, il s’agit d’un retour au bercail.


Et le principal intéressé est loin d’être déçu de ce dénouement.

L'ancien capitaine des 67’s d'Ottawa a signé un contrat d'un an avec les Sénateurs mardi, permettant à Konopka de revenir dans une ville dans laquelle il renouera avec certains de ses plus beaux souvenirs de hockey. La mise sous contrat ne fait qu'ajouter un élément à la relation déjà particulière qu’entretient le joueur de 30 ans de Niagara-on-the-Lake (Ont.) avec la capitale nationale.

Son académie annuelle de hockey Zenon Konopka est actuellement en cours au Centre récréatif Jim Durrell – il a pris une pause de cette école d'enseignement pour signer son contrat avec les Sénateurs à la Place Banque Scotia hier après-midi – et il travaille en étroite collaboration avec Paul Lawson, un entraîneur de patinage qui œuvre dans la banlieue d’Arnprior.

« Beaucoup de facteurs ont joué en faveur de cette décision et l’un de ceux-là fut mon séjour dans le hockey junior ici, sans oublier mon école de hockey », a déclaré Konopka, qui réside toujours à Niagara-on-the-Lake. « Cette ville a quelque chose qui me touche profondément. J'ai mon entraîneur de patinage qui vit à proximité (d’Ottawa), et je lui dois beaucoup pour mon amélioration de mon niveau de jeu.

« J'ai déjà passé environ quatre semaines ici avec lui (Lawson), donc cela réitère définitivement le fait que je me sens bien ici et que j’aime les gens de la région. Je suis très heureux d'être de retour et de faire partie à nouveau de cette communauté. »

La réputation de Konopka va certainement le suivre à son retour à Ottawa. Il fut le meneur de la Ligue nationale de hockey au chapitre des minutes de pénalité au cours des deux dernières saisons, dont 307 avec les Islanders de New York en 2010-2011, la plupart furent écopées à la suite de combats. Mais Konopka est aussi très efficace lors des mises au jeu, alors qu’il a terminé au quatrième rang dans la LNH à ce chapitre il y a un an. Il est enthousiasme à l’idée de faire profiter ces deux aspects aux Sénateurs.

« C'est quelque chose que j'aime faire », a déclaré Konopka sur ses habiletés de bagarreur. « Ça va être agréable d'avoir quelques autres gars sur la même longueur d’onde. Je pense que ça va être amusant pour les amateurs aussi. Ce sera une saison excitante pour les partisans, pour l'organisation et pour moi.

« Je retire une fierté lors des mises en jeu et des situations en infériorité numérique. Je suis heureux de pouvoir amener ces aspects chez les Sénateurs. »

Dans l'esprit du directeur général Bryan Murray, Konopka est exactement le joueur qu’il faut pour son équipe, alors que sa formation devrait être passablement plus jeune lors de la prochaine saison. Le nouvel entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, est entièrement d’accord avec ce propos.

« Paul et moi avions parlé précédemment de la possibilité d’ajouter ce type de joueur, a déclaré Murray. Premièrement, il est compétitif chaque soir. Deuxièmement, il peut fournir un certain leadership sur la glace et, troisièmement, il gagne ses mises en jeu et il apportera cette dimension à notre club de hockey. Nous aimons être en possession de la rondelle et Paul était catégorique sur cet aspect. J'espère que nous avons résolu cela, du moins, en amenant Zenon.

« Nous espérons qu'il va apporter, avec d’autres joueurs sur son trio, une réelle combativité au sein de notre alignement. Nous croyons qu'il peut être utilisé en infériorité numérique. Un certain nombre de joueurs obtiendront cette occasion et il va certainement faire partie de cette liste. »

Avec Konopka qui s’ajoute à la lignée des Chris Neil, Matt Carkner et Zack Smith, les Sénateurs estiment qu'ils ont la dose nécessaire de fougue et d’habiletés dans leur alignement.

« Il faut donner aux jeunes joueurs – en particulier, les joueurs de talent –une certaine protection ou des occasions d’évoluer sans être totalement bousculés, a déclaré Murray. Nous avons un bon mélange de joueurs qui vont maintenant aider les jeunes, mais qui seront aussi être capable de jouer et de collaborer. »

Konopka portait l’uniforme des 67’s lorsque ces derniers ont remporté la Coupe Memorial à Ottawa en 1999. Mais ce dont il est encore plus fier est le dénouement qui était survenu deux ans plus tard, lorsque les 67’s ont causé une surprise en remportant le titre de la Ligue de hockey de l'Ontario et de refaire le coup au tournoi de la Coupe Memorial à Regina.

« Cela devait être une année de reconstruction pour les 67’s, a déclaré Konopka. Mais nous avons surpris toutes les équipes et nous avons remporté le titre de la LHOntario. C’était une période très spéciale. Lance Galbraith (un ancien coéquipier) travaille à mon camp de hockey, tout comme Jon Zion. J’ai gardé un contact avec plusieurs joueurs de cette époque, donc c'est assez particulier de conserver ces liens et de l'avoir fait dans cette ville. »

Maintenant, il estime que « tout est en place » pour poursuivre sa carrière à Ottawa.

« Au bout du compte, tout était prédisposé à cette situation et je me sentais à l’aise avec cette décision, a déclaré Konopka. Il s’agit d’une grande organisation. Nous avons fait nos devoirs et c'est une organisation de première classe. Cela a été un autre facteur important dans ma décision. Il y a un bon groupe de jeunes joueurs. Il a un grand leader en la personne du capitaine (Daniel Alfredsson). On y retrouve aussi l'un des meilleurs fabricants de jeu dans la ligue (Jason Spezza).

« On y retrouve probablement le meilleur dur à cuire du circuit en Carkner, ainsi que deux gars comme Neil et Smith. Tous les astres semblaient alignés, donc c'est excitant. »


En voir plus