Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Kelly se prépare pour une nouvelle saison

par La rédaction / Ottawa Senators
Une chronique de 'Les Sénateurs Cette Semaine" pour les branché

Chris Kelly, en action contre Buffalo lors de la finale de l’Association de l’Est en mai, a participé à tous les matchs des Sénateurs en saison régulière au cours des deux dernières années. Photo: André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC
À l’âge de 26 ans, Chris Kelly entre désormais dans le cercle des vétérans de la LNH.

Mais le joueur de centre des Sénateurs d’Ottawa ne reste pas assis sur ses lauriers pour autant à l’approche d’un autre camp d’entraînement.

« J’en serai à ma troisième année dans le circuit et j’apprends toujours », a déclaré la semaine dernière le Torontois, qui se prépare pour la prochaine campagne.

L’athlète de six pieds et 199 livres est l’un des rares joueurs des Sénateurs à avoir passé l’été dans la région de la capitale nationale, une saison estivale qui fut particulièrement courte, étant donné qu’Ottawa a participé à la finale de la coupe Stanley en juin, pour s’entraîner dans un aréna local ou dans une salle de musculation.

« J’ai décidé de rester ici car la saison morte est si courte cette année », a-t-il dit, sans se plaindre du congé écourté. « Lorsque tu joues en juin, cela signifie que tu as bien fais les choses. »

À ses deux premières campagnes complètes dans la LNH, Kelly, qui a aussi disputé quatre matchs lors de la saison 2003-2004, a fait de bien belles choses.

En 2006-2007, il a récolté des marques personnelles en carrière au chapitre des buts (15), des aides (23), des points (38) et du différentiel (plus-28) en saison régulière. De plus, il a pris part à tous les 82 matchs du calendrier régulier, pour une deuxième année de suite. En séries éliminatoires, il a participé à toutes les 20 rencontres des Sénateurs, récoltant trois buts et quatre mentions d’aide.

Pendant les semaines qui ont suivi après les séries, Kelly a pris une pause bien méritée et il a fait le point sur les succès de la dernière campagne.

« Lorsque j’ai eu l’occasion de passer quelques semaines hors de la patinoire et de penser à ce que j’ai accompli, je constate que nous avons connu une plaisante saison », a dit Kelly.

Ensuite, ce fut le retour au travail. De nouveaux défis se dresseront pour Ottawa, alors que le visage changeant de l’Association de l’Est en raison notamment de la valse des joueurs autonomes, comme les Rangers de New York qui ont soutiré de gros noms tels Scott Gomez et Chris Drury aux rivaux traditionnels des Sénateurs, soit les Devils du New Jersey et les Sabres de Buffalo, respectivement.

« La compétition sera féroce dans l’Est », a déclaré Kelly, qui est déjà de retour sur patins pour participer à des séances d’entraînement avec un groupe de joueurs de la LNH de la région d’Ottawa, organisés par l’ancien des Sénateurs et actuel centre des Thrashers d’Atlanta, Todd White.

À environ deux séances par semaine initialement, le groupe entend accroître ce nombre à cinq fois par semaine.

« Nous augmentons la cadence », de dire Kelly, qui a récemment paraphé un nouveau contrat d’un an avec les Sénateurs.

Kelly était l’un des trois joueurs autonomes sans compensation qui ont obtenu de nouvelles ententes avec les Sénateurs, avec le gardien Ray Emery et le défenseur/attaquant Christoph Schubert, question de ne pas chambarder l’alignement pour espérer terminer la besogne et gagner la Coupe Stanley.

« Je suis heureux de revoir autant de joueurs qui étaient avec nous l’an dernier », de conclure Kelly.

En voir plus