Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Karlsson veut un poste

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'espoir des Sénateurs Erik Karlsson observe ses résultats de conditionnement physique au premier jour du camp annuel des recrues de l'équipe à la Place Banque Scotia (André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
Le moment qu’il attendait depuis si longtemps est enfin arrivé.


L’heure est maintenant venue pour Erik Karlsson de réaliser son rêve de hockeyeur.

Alors que le camp annuel des recrues des Sénateurs d’Ottawa s’est mis en branle samedi matin à la Place Banque Scotia, le moment de vérité a débuté pour le défenseur suédois de 20 ans, qui est en quête d’un poste au sein de l’alignement partant de l’équipe.

Un moment excitant pour le jeune friand de hockey? Certainement.

« J’ai attendu ce moment depuis si longtemps », a déclaré Karlsson, le premier choix des Sénateurs (15e au total) au repêchage de 2008. « La saison morte fut très longue pour moi. Je suis très heureux de pouvoir commencer à disputer quelques matchs (pendant le tournoi des recrues, la semaine prochaine à Kitchener). »

Karlsson et 22 autres espoirs ont subi une batterie d’examens médicaux et de condition physique aujourd’hui avant de sauter sur la patinoire du Bell Sensplex en après-midi. Après la conclusion d’une autre séance d’entraînement sur glace dimanche matin, ils quitteront à destination de Kitchener pour le tournoi des recrues duquel participeront aussi les meilleurs espoirs des Penguins de Pittsburgh, des Bruins de Boston et des Maple Leafs de Toronto.

Tandis que les attaquants Zack Smith et Peter Regin seront de sérieux aspirants pour un poste à l’ouverture du vrai camp d’entraînement des Sénateurs, qui se mettra en branle le 12 septembre, les dirigeants de l’équipe surveilleront particulièrement Karlsson. Le directeur général Bryan Murray a déclaré cette semaine que le Suédois se verra offrir « toutes les chances possibles » pour commencer la saison à Ottawa.

Karlsson sait que cela n’en tient qu’à lui de saisir l’opportunité.

« Je vais faire de mon mieux, dit-il. Je veux jouer du mieux que je peux afin de mettre toutes les chances de mon côté pour faire l’équipe. Je veux tout faire pour me tailler un poste.

« Je rêve de cela (jouer dans la Ligue nationale de hockey) depuis mon enfance, mais je n’avais pas réalisé l’ampleur de cela avant cet été, disons, que j’aurais la chance de le réaliser. La balle est dans mon camp. À moi de prouver que je peux y parvenir. »

Le petit gabarit de Karlsson, qui mesurait 5 pieds 11 pouces et pesait à peine 156 livres lors de la journée de sa sélection au repêchage il y a 14 mois, a toujours été une source d’inquiétude. Maintenant, il fait osciller la balance à 172 livres et il a pris du muscle et du poids, tout en maintenant son agilité qui caractérise son jeu offensif.

« Il n’est pas un joueur imposant et il ne le sera jamais, mais il apportera une dimension particulière à notre formation, a dit Murray. Il possède un tir foudroyant et il est très intelligent avec la rondelle, notamment en supériorité numérique. S’il parvient à maîtriser les aspects psychologique et physique au camp d’entraînement, il aura certainement une chance de jouer ici. »

Karlsson a dit : « J’ai travaillé fort pour gagner du poids, mais pas trop de livres supplémentaires. Donc, je n’ai rien perdu de mon agilité et tout le reste. Je pense que j’ai accompli cela pendant les entraînements hors glace. Maintenant, reste à voir si cela suffit afin de performer à la hauteur de mes attentes. »

Même pendant des matchs improvisés avec quelques joueurs des Sénateurs, le gardien Pascal Leclaire a remarqué que Karlsson une confiance hors du commun.

« Ce qui est impressionnant pour un jeune joueur est, même s’il s’agit que de matchs improvisés en ce moment et non pas du hockey à l’état pur, qu’il parvient à démontrer du calme, de dire Leclaire. Il semble toujours maîtriser la situation et il ne se laisse pas distraire. Il ne joue pas à la hâte. Lorsqu’un joueur agit ainsi, il le fait aussi habituellement pendant les vrais affrontements.

« Il semble être capable de contrôler le jeu lorsqu’il est en possession de la rondelle. Il est très intelligent et je suis certain qu’il connaîtra un bon camp d’entraînement. »

J’ai attendu ce moment depuis si longtemps. Je vais faire de mon mieux. Je veux jouer du mieux que je peux afin de mettre toutes les chances de mon côté pour faire l’équipe. Je veux tout faire pour me tailler un poste. Je rêve de cela (jouer dans la Ligue nationale de hockey) depuis mon enfance, mais je n’avais pas réalisé l’ampleur de cela avant cet été, disons, que j’aurais la chance de le réaliser. La balle est dans mon camp. À moi de prouver que je peux y parvenir. - Erik Karlsson
Karlsson est revenu à Ottawa il y a deux semaines pour ses derniers préparatifs avant le moment fatidique. Il estime qu’il est « bien préparé pour ce qu’il l’attend », alors qu’il a aussi eu la chance de patiner avec des vétérans des Sénateurs, ce qui lui a permis d’avoir une bonne idée de ce qu’il faut faire pour espérer faire l’équipe.

« Vous pouvez constater à quel point ils sont talentueux, de dire Karlsson. Même s’il s’agit seulement que de matchs simulés dans une atmosphère détendue, on peut quand même constater qu’ils possèdent quelque chose de plus que les autres. Ce fut bénéfique pour moi d’être témoin de cela. »

Déjà, il a l’impression qu’il pourra bien s’intégrer avec le reste de l’équipe.

« Je crois qu’ils (les joueurs vétérans) m’apprécient. À moins qu’ils me mentent », a plaisanté Karlsson. « Mais je ne crois pas que c’est le cas. Tout le monde a été très gentil. »

Leclaire ne doute pas que les autres joueurs des Sénateurs soient ravis de la contribution de Karlsson au sein de la formation, que ce soit cette saison ou un peu plus tard.

« Je suis convaincu qu’il (Karlsson) veut montrer qu’il a sa place, a déclaré Leclaire. Je crois qu’il est déjà bien accepté par les gars dans le vestiaire. Il arrive tôt, il travaille fort et il veut s’améliorer. Il écoute les conseils des autres donc il fait déjà preuve d’ouverture et de détermination.

« Il semble posséder beaucoup de talent et cela nous aidera certainement dans le futur. »


En voir plus