Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Karlsson reprend du rythme

par Chris Lund / Ottawa Senators



Lors de la dernière visite des Sénateurs à Pittsburgh, une bonne partie de l’attention a été consacrée au rendement d'Erik Karlsson. Non seulement il a effectué moins de présence sur la patinoire qu’à l’habitude (le match où il a été le moins utilisé cette saison), mais il était visiblement frustré autant sur la glace que sur le banc. Il ne répondait pas aux attentes établies pour un gagnant du trophée Norris, sans parler de ses propres attentes.

Lors du troisième match de la série, Karlsson a rebondi à la manière d’un joueur étoile dans la LNH. Il a utilisé sa vitesse en zone neutre, il a joué avec la rondelle sur son bâton, il a même osé un drible spectaculaire comme au soccer et tenté une passe qui a passé bien près de devenir un but pour les Sénateurs.

En somme, Karlsson a démontré ce flair qui l’a si bien servi et fait de lui l’un des meilleurs défenseurs du hockey et la pierre angulaire des Sénateurs d'Ottawa.

La preuve? Au cours des trois périodes réglementaires et deux prolongations, les Sénateurs ont effectué 98 tentatives de lancer au but, 11 de plus que les Penguins. Karlsson était sur la glace pour 42 pour cent de ces tentatives. Si un peu moins de la moitié des efforts offensifs survient de par la présence d’un seul joueur sur la glace, ils font très bien leur travail. Bien que Karlsson était sur la patinoire pour le seul but des Penguins, Pittsburgh n'a pas eu beaucoup de temps d’exécution avec la rondelle lorsque le numéro 65 était sur la ligne bleue.

Comme nous l’avons vu, si vous gardez la rondelle hors de leur portée, vous allez bien vous en sortir.

Malgré que la quatrième rencontre ne s’est pas bien passée pour les Sénateurs, Karlsson a amélioré son jeu. En plus du talent naturel qu’il apporte tous les soirs, Ottawa a dirigé 63 lancers au but et Karlsson était sur la glace pour environ 46 pour cent des tentatives. Le résultat final n’était certainement celui souhaité par les Sénateurs, mais la façon dont leur meilleur défenseur a rebondi est certainement encourageante.

Avant le début des séries éliminatoires, on disait que le sort des Sénateurs serait inévitablement lié à celui de Karlsson. Si les Sens devaient se présenter pour leur cinquième match contre les Penguins avec un retard de deux matchs et avec un Karlsson toujours mal en point, la panique aurait pu être justifiée. Cependant, avec Karlsson qui reprend graduellement son rythme après des hauts et des bas depuis son retour au jeu, les Sénateurs peuvent avoir confiance en sachant que le 65 ne veut rien savoir d’une élimination hâtive.

« J’aimerais jouer un mois ou deux de plus. Je pense que l’ensemble de l’équipe commence à mieux jouer, surtout en début de match. Nous avons plus de facilité à entamer les rencontres, a déclaré Karlsson. Nous nous sentons toujours très bien, même si nous avons perdu. Nous devons juste continuer à jouer. Ce n’est pas encore fini. »

L’une des solutions pour les Sénateurs sera la capacité d’expédier la rondelle vers le filet adverse. Le but de Kyle Turris au quatrième match a souligné l'importance de ce qu’un petit lancer anodin au but par Karlsson, alors que Turris est finalement parvenu à envoyer la rondelle dans le filet. Les rebonds sont là. Il suffit de terminer le travail.

Il est impératif de trouver des façons de pénétrer la défensive des Penguins, qui a bloqué 32 tirs au cours des deux derniers matchs. La solution n'est pas toujours évidente, mais c'est un défi important en séries éliminatoires.

La première étape pour les Sénateurs sera d’opter pour une approche offensive pour exécuter de manière cohérente. Karlsson a dit que l’équipe a eu des difficultés pour décider si oui ou non elle devait se contenter de dégager la rondelle ou de transporter la rondelle en temps de possession.

« Je pense que nous devons simplement travailler fort, a déclaré Karlsson. Nous devons décider si nous voulons sortir la rondelle ou jouer avec elle à travers la zone neutre, la conserver et espérer que cela fonctionne. »

Si cela fonctionne, ils auront la chance de s’emparer de rondelles libres et obtenir des chances supplémentaires de qualité de marquer. Les Sénateurs ont obtenu plusieurs « deuxièmes chances », mais ils n’ont pas été en mesure de récupérer le retour.

Réussir à obtenir ces lancers et atteindre la cible constituera la première étape vers une victoire au cinquième match.

« Nous avons eu beaucoup de lancers et beaucoup de rebonds qui auraient pu se retrouver sur nos bâtons, mais ce n’est pas arrivé. Il s’agit d’un aspect dont nous devons regarder, a déclaré Karlsson. Nous avons besoin de ces rebonds et quelqu'un pour l’expédier dans le filet lorsque ce dernier sera ouvert. »

La bonne nouvelle pour les Sénateurs est que leur défenseur étoile semble avoir retrouvé son rythme. Avec 40 pour cent ou plus des rondelles expédiées au filet de Pittsburgh provenant du numéro 65, cela pourrait donner la chance aux Sénateurs de ramener cette série à la Place Banque Scotia.


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
En voir plus