Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Journée payante pour Spezza

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Alors qu'il fut choisi au 2e rang au total par les Sénateurs, Jason Spezza y a vu là une occasion de célébrer, lors du repêchage de 2001 (Photo par Bruce Kluckhohn/NHLI via Getty Images).
À l’époque, tout ce que Jason Spezza savait était le « quand ».


Mais où? La sensation du hockey junior n’était pas entièrement certaine de la réponse lorsqu’il s’est présenté, avec sa famille, au National Car Rental Center à Sunrise, en Floride, pour le repêchage amateur de 2001.

« Nous avions une idée que mon nom sortirait au deuxième rang », a déclaré le centre des Sénateurs d’Ottawa, qui fut effectivement choisi tout de suite après Ilya Kovalchuk, le talentueux joueur russe qui avait été sélectionné au tout premier rang par les Thrashers d’Atlanta.

« J’ignorais à quel endroit je devais me retrouver, car ils y avaient des tractations en vue d’une possible transaction (avec les Islanders de New York, qui détenaient alors le deuxième rang de sélection).

« Lorsque j’ai su que ce serait à Ottawa, j’étais très emballé. »

Le même sentiment était partagé par les amateurs de hockey dans la capitale nationale à ce moment et pendant plusieurs années subséquentes, car ils ont réalisé que les Sénateurs avaient conclu l’une des plus importantes transactions de leur histoire. Les Islanders avaient acquis les services du centre Alexei Yashin, le premier joueur à avoir été réclamé en tête de liste du repêchage dans l’histoire des Sénateurs, en retour du défenseur Zdeno Chara, de l’attaquant Bill Muckalt ainsi que du deuxième choix au repêchage, qui s’est avéré être Spezza.

Le Torontois ne pouvait être plus ravi de la tournure des événements, en se retrouvant avec une équipe prometteuse dans un marché canadien friand de hockey.

La délégation qui accompagnait Spezza était importante, avec de nombreux membres de sa famille et des amis, afin de célébrer ce moment.

« Mes grands-parents étaient présents, tout comme mon frère, ma sœur et mes parents, dit-il. Quelques-uns de mes amis étaient aussi en ville. J’ai aussi des amis qui avaient été repêchés ce jour-là, donc c’était plaisant de nous retrouver tous ensemble. »

Avec du recul, Spezza se rappelle ces deux journées excitantes dans le sud de la Floride.

Nous avions une idée que mon nom sortirait au deuxième rang. J’ignorais à quel endroit je devais me retrouver, car ils y avaient des tractations en vue d’une possible transaction (avec les Islanders de New York, qui détenaient alors le deuxième rang de sélection). Lorsque j’ai su que ce serait à Ottawa, j’étais très emballé. - Jason Spezza
« Les choses se déroulent si vite lors de la journée du repêchage, dit-il. Vous êtes accueilli (après avoir été choisi) et le tout est suivi d’une séance de photos de deux heures. Ensuite, il y a une petite réception en soirée pour rencontrer les autres joueurs repêchés.

« C’est un véritable tourbillon pendant quelques jours. »

Mais chaque joueur constate que, malgré toute cette frénésie, la journée du repêchage signifie le début du parcours menant à une carrière dans la Ligue nationale de hockey. Mais cela ne signifie pas nécessairement une question de vie ou de mort pour les espoirs.

« Le repêchage, c’est excitant, de dire Spezza. C’est surtout amusant. Lorsque tout est terminé et que l’heure sera venue de sauter sur la patinoire, le repêchage perd de son lustre. Pour plusieurs, cela semble une étape importante et beaucoup d’espoirs sont fondés pendant l’événement.

« Mais si les choses ne se passent pas comme prévu pour certains joueurs (ce jour-là), il ne faut pas perdre espoir. Il faut s’amuser et avoir du plaisir. »


En voir plus