Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

« Il peut aider cette équipe de hockey »

par Staff Writer / Ottawa Senators
La direction des Sénateurs d’Ottawa est déterminée à ne pas laisser le dossier Dany Heatley envenimer l’objectif de l’équipe cette saison, soit de se classer pour les séries éliminatoires.


En fait, le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, ainsi que le directeur général, Bryan Murray, ont tous deux indiqué aujourd’hui qu’ils croient que Heatley – qui a demandé à être échangé à une autre formation de la Ligue nationale de hockey –  pourrait encore être un atout pour la cause d’Ottawa si Murray ne parvenait pas à dénicher une proposition acceptable pour le marqueur de 50 buts.

« S’il n’y pas d’autres options, il faut se rendre à l’évidence qu’il est un marqueur de 50 buts et s’il peut en marquer 50 pour nous, je souhaite le revoir », a déclaré Melnyk après une conférence téléphonique avec plus de 1 200 détenteurs d’abonnement de saison des Sénateurs, qui a été diffusée aujourd’hui à Sens TV (Murray, le président des Sénateurs Cyril Leeder ainsi que le gardien Pascal Leclaire ont aussi participé à la conférence).

Le sentiment de Murray demeure le même alors que le camp d’entraînement doit se mettre en branle le 12 septembre à la Place Banque Scotia et qu’il n’y a aucun signe d’une entente possible avec Heatley. Il voit en lui un joueur qui, peu importe l’endroit où il évoluera, travaillera fort dès le premier match afin de prouver qu’il mérite un poste dans l’alignement d’Équipe Canada, en vue des Jeux olympiques d’hiver 2010 à Vancouver.

« Je n’ai aucun problème avec Dany Heatley, a déclaré Murray. Il travaillera fort afin de se tailler un poste aux olympiques. Je n’ai jamais dit que je voulais me débarrasser de lui d’aucune façon. Nous l’avons mis sous contrat (pour six ans) dans l’intention qu’il puisse aider notre équipe à aller de l’avant. Je crois qu’il est ce type de joueur.

« Je dis depuis le début que je suis seulement déçu qu’il ait demandé de s’en aller évoluer sous d’autres cieux. Mais je pense qu’il peut aider cette équipe de hockey. »

Murray ne croit pas que le retour de Heatley causera une importante distraction au sein du vestiaire de l’équipe, malgré les vives réactions que cela occasionnera certainement chez les amateurs et dans les médias.

« Je peux vous assurer que les joueurs et la direction ainsi que l’équipe qui entoure la direction n’en auraient jamais fait un cirque de cette histoire, a dit Murray. Je pense sincèrement qu’il peut revenir jouer ici et qu’il s’intègrera très facilement au sein de l’équipe. Je crois essentiellement que les joueurs apprécient Dany et qu’ils croient qu’il est un bon joueur. Je ne vois pas de problème ici. »

Mais Melnyk est d’accord du fait que le dossier de Heatley, qui a hanté les Sénateurs pendant la majeure partie de la saison morte, a compliqué le travail de Murray dans sa quête pour bâtir son équipe en vue de la prochaine saison. Malgré la mise sous contrat de l’attaquant et joueur autonome Alex Kovalev en juillet, l’incertitude sur le statut de Heatley a mis des bâtons dans les roues de Murray, alors que ce dernier voulait ajouter d’autres joueurs dans la formation.

« Tout le monde veut tourner la page et se demande ce qu’il arrivera ensuite, a déclaré Melnyk. Bryan est dans une situation difficile, car des joueurs ont été échangés et qu’il a raté des occasions, sans oublier les problèmes reliés au plafond salarial.

« Nous espérons passer à autre chose et trouver des solutions. »

Même si Murray n’a pas abandonné la possibilité d’échanger Heatley, il a admis qu’il devra songer à se préparer pour la saison en fonction de la présence de l’attaquant dans l’alignement des Sénateurs.

« Nous devrons, dans un avenir rapproché, statuer que, dans l’éventualité qu’il n’y ait pas de transaction, que Dany se présentera au camp d’entraînement et se rapportera aux Sénateurs, a dit Murray. Je tente toujours (d’effectuer une transaction). Je poursuis les pourparlers, mais rien ne semble avancer. C’est la même situation depuis le repêchage (en juin dernier). Des équipes ont démontré un certain intérêt – quelques équipes seulement – mais nous n’avons pas été en mesure de parvenir à une offre que je considère raisonnable. Présentement, je ne suis pas très optimiste.

« Il aurait peut-être été sage de déterminer une date limite et arrêter d’essayer par la suite. Cependant, je dois agir pour le meilleur intérêt de l’organisation et je continue à travailler ainsi. Dans l’éventualité où quelque chose que nous estimons raisonnable se présente, nous allons alors accommoder le joueur et son désir. Toutefois, nous devons envisager le camp d’entraînement qui approche à grands pas et je veux que les joueurs et les entraîneurs soient au fait qu’un groupe de joueurs s’amènera. »


En voir plus