Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Il faudra créer beaucoup de circulation devant Brodeur

par Staff Writer / Ottawa Senators

Les Sénateurs causeront beaucoup de circulation devant le gardien des Devils du New Jersey, Martin Brodeur (ci-dessus), en 2e ronde des séries éliminatoires. Photo : Getty Images

Par Todd Anderson

Les Sénateurs d'Ottawa se mesureront à un autre candidat du trophée Hart en deuxième ronde des séries éliminatoires. Après avoir éliminé le meilleur marqueur de la LNH, Sidney Crosby, et les Penguins de Pittsburgh la semaine dernière, les Sénateurs affronteront maintenant le gardien étoile Martin Brodeur et les Devils du New Jersey en demi-finale de l'Association de l'Est.

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Bryan Murray, affirme que Brodeur ne montre pas de signe de fatigue, lui qui a connu une brillante carrière jusqu'à maintenant.

« Il s'est bâti une réputation de gardien de premier plan, qu'il maintien encore aujourd'hui, a dit Murray. Il est un des meilleurs cerbères du circuit. Il faudra trouver une façon de le déjouer. »

L'adjoint au capitaine des Sénateurs, Wade Redden, croit qu'il sera important de rendre la vie difficile à Brodeur devant son filet.

« Les Devils se concentrent à l'extérieur de leur zone, particulièrement lorsqu'ils profitent d'une avance d'un ou deux buts. Martin arrête généralement les lancers qui viennent de loin. Ils sont patients et ne donnent pas beaucoup d'espace. Il faudra donc mettre de la pression dans leur territoire. »

Mais Brodeur n'est pas parfait.

« Quiconque a suivi la série contre Tampa (les Devils ont éliminé le Lightning de Tampa Bay en première ronde, 4-2) sait qu'il n'arrêtera pas tous les tirs, a déclaré le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson. Il faudra lancer souvent en sa direction et de mettre des joueurs devant lui. Faudra lui rendre la vie difficile. »

Le gardien Ray Emery, des Sénateurs, ne s'attend pas à un duel contre Brodeur.

« J'aimerais avoir le meilleur sur mon vis-à-vis mais comme vous l'avez constaté dans notre série précédente, nous jouons vraiment en équipe actuellement. Il faut que cela demeure un effort collectif et non pas des batailles individuelles. »

En voir plus