Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Heatley ne ralentit pas longtemps

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Même lorsque la chance lui sourit moins, Dany Heatley ne se laisse pas traîner dans une séquence léthargique.


Maintenant qu’il a retrouvé sa touche, l’ailier des Sénateurs d’Ottawa qui a réussi deux saisons de 50 buts n’entend pas non plus se laisser emporter par un élan d’émotion.

Le franc-tireur sait toujours que c’est une question de temps.

« Lorsque je ne marque pas, les gens se demandent pourquoi je ne compte pas », a déclaré Heatley après la séance d’entraînement de lundi matin, à la Place Banque Scotia. « Je me concentre à lancer et à obtenir des chances. Parfois la rondelle pénètre dans le filet, parfois non. Je m’y fais à cette situation. »

Récemment, la rondelle semble définitivement rouler en faveur de Heatley. Grâce à deux buts marqués lors du match de samedi, remporté par Ottawa 7-3 sur les Thrashers d’Atlanta, Heatley est devenu le premier joueur des Sénateurs à marquer au moins deux buts dans trois parties consécutives. Son deuxième but était son 200e en carrière dans la LNH, dont 120 qui ont été inscrits dans l’uniforme des Sénateurs.

Pour Heatley, cette poussée aide à paver la voie pour une troisième saison consécutive de 50 buts. Mais lorsqu’on lui demande ce qui a changé chez lui au cours de cette séquence faste, la réponse vient assez rapidement.

« Rien de spécial. Je ne me soucie pas vraiment lorsque je ne marque pas pendant quelques matchs, lorsque j’obtiens des occasions », a expliqué Heatley, qui a connu une disette de six matchs sans but à la mi-novembre. « Je ne crois pas que j’ai eu davantage de chances inouïes lors des trois dernières parties que lors de la semaine précédente. Mais lorsque tu décoches quelques bons lancers et que tu profites de quelques rondelles déviées (par des défenseurs), tu parviens à marquer quelques buts. Cela n’est que de la chance et le fait de générer de l’attaque. »

Ceci étant dit, l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, est d’accord du fait que Heatley – qui est le meneur de la LNH avec un différentiel de plus-27 – joue très bien à l’heure actuelle.

Ce n’est pas tout à fait une coïncidence, alors que les Sénateurs sont dans une séquence de cinq victoires de suite et que Heatley, ainsi que son indispensable partenaire, Jason Spezza, qui est le meilleur du circuit au chapitre des aides (30), connaissent une production accrue. Heatley a récolté six buts et deux aides au cours des cinq derniers matchs; Spezza a obtenu quatre buts et sept mentions d’aide, incluant sa 200e mention en carrière, samedi soir.

« Nous tentons de lui donner (à Heatley) la rondelle », a dit Spezza après la victoire de samedi. « Nous nous attendons à ce qu’il compte mais nous n’en faisons pas un plat lorsqu’il dispute un match ou deux sans réussir à marquer. Nous savons qu’il va être constant. »

Le duo s’attend à un gros test mardi soir, alors que les Sénateurs rendront visite aux Bruins et leur ancien coéquipier Zdeno Chara au TD BankNorth Garden à Boston (19 h, Rogers Sportsnet, 104,7 FM). Les Bruins constituent la plus grosse surprise en début de saison dans l’Association de l’Est, avec une fiche de 18-11-3 qui les place à seulement six points des Sénateurs (21-7-3), meneurs au classement.

« Ce sera un bon défi pour eux (mardi), a dit Paddock. Ils n’ont jamais connu beaucoup de succès contre Zee à forces égales. Nous affronterons une formation qui joue bien défensivement. »

Les Sénateurs entreprennent un périple de deux matchs à l’étranger – ils seront aussi à Atlanta jeudi – sans le centre Mike Fisher, qui a subi une élongation musculaire samedi soir. Ottawa doit aussi se passer des services de l’attaquant Patrick Eaves (dislocation de l’épaule) et du défenseur Anton Volchenkov (doigt fracturé).

Mais Fisher, qui a bon espoir de revenir sur la glace « dans quelques jours », croit que ses coéquipiers pourront très bien se débrouiller sans lui.

« Nous avons énormément de profondeur, dit-il. Nous avons connu une situation semblable l’an dernier et nous nous sommes très bien tirés d’affaire. »

Le défenseur Andrej Meszaros a quitté l’entraînement lundi avec une blessure à un pied, mais Paddock croit qu’il sera dans l’alignement pour le match contre les Bruins.


En voir plus