Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Heatley est fin prêt

par Staff Writer / Ottawa Senators

Heatley contourne Armin Helfer lors du match remporté par Équipe Canada, 7-2, contre l'Italie à l'ouverture du tournoi de hockey masculin des Jeux Olympiques de Turin. Photo: A. Bello/Getty Images/NHLI

Par Karl Samuelson | correspondant NHL.com
 
Certains éléments sont incontournables afin de gagner des matchs de hockey : du patinage rapide, des passes précises, une solide défensive, un bon gardien de but et remporter les mises en jeu importantes. Mais l'élément le plus important est de marquer des buts. Ce sera toujours ainsi.

L'importance de « la mettre dedans » a été authentifié par les exploits de Phil Esposito, le héros d'Équipe Canada dans la légendaire Série du siècle de 1972 contre l'Union Soviétique, et le premier joueur à marquer 76 buts dans une seule saison (1970-71).

 « Au hockey, il faut marquer des buts, » affirme Walt McKechnie, un vétéran de 16 saisons dans la LNH et ancien coéquipier de Esposito. « Il y a eu plusieurs équipes qui en arrachaient avec de bons porteurs de disque, mais pas de joueur pour mettre la rondelle dans le filet. À l'opposé, il y a eu plusieurs soirs où l'équipe ne devait pas gagner, mais  Espo était là pour faire le travail. »

Il y a un tir pour chaque occasion. Les meilleurs tireurs disposent de plusieurs façons de lancer. Les bonnes équipes possèdent dans leurs rangs au moins un joueur qui peut lire plus facilement le jeu et trouver une occasion de marquer, que ce soit par un lancer lors d'une ouverture ou lors d'un retour. L'édition actuelle d'Équipe Canada possède ce genre de joueur en la personne de Dany Heatley.

Comme cela s'est produit à de nombreuses occasions cette saison à la Place Banque Scotia d'Ottawa, les nombreux buts marqués ont attiré les amateurs et provoqués des soulèvements de foule. Peu importe si le tournoi des Jeux Olympiques de Turin soit une compétition axée sur l'offensive ou sur la robustesse, soyez assuré que Heatley sera très impliqué.

« J'ai très hâte, » dit le franc-tireur de 25 ans, natif de Freibourg, en Allemagne, mais qui a grandit à Calgary, en Alberta. « C'est un privilège de représenter ton pays et je suis emballé. J'ai joué beaucoup au niveau international, mais il s'agira de ma première expérience olympique. Les matchs seront intenses et tous les pays ont de bonnes équipes. Je veux faire de mon mieux pour aider l'équipe. Je suis un joueur offensif avec une réputation de lancer fréquemment au but, mais je suis prêt à accepter le rôle que les entraîneurs me confieront, peu importe lequel. C'est ce qui a caractérisé Équipe Canada au fil des années, avec les succès qu'on lui connaît. »

L'entraîneur d'Ottawa Bryan Murray peut témoigner du rendement de Heatley qui est devenu un joueur accompli avec les Sénateurs. Il est prêt à tout pour aider l'équipe, peu importe la situation.

« Dany est un joueur très dévoué, » d'affirmer Murray. Il veut devenir le meilleur et lorsque tu as le talent et la volonté pour le faire, tu deviens le meilleur joueur. Il est devenu un meilleur joueur cette année à cause des responsabilités qu'il doit assumer en raison de son jeu. Il ne m'a rien dit verbalement, mais par son rendement, il doit avoir plus de responsabilités et plus de temps de glace. Dany évolue sur le premier trio et je l'expédie avec les gars du quatrième trio à l'occasion. Son attitude me permet d'agir ainsi. Il est un joueur encore plus accompli. Il a peut-être marqué beaucoup de buts dans le passé, mais il apprend maintenant à joueur dans les deux sens, et comment devenir un joueur accompli. Lorsque tu peux joueur autant sur le jeu de puissance qu'en désavantage, cela aide ton jeu. »

Toutefois, Heatley est d'abord et avant tout un marqueur. Et pas un marqueur ordinaire. Il peut varier ses tirs, inférieurs et supérieurs, entre les jambières ou dans les extrémités du filet, et il est dangereusement précis. Si un gardien se trouve un peu loin du filet, il peut effectuer une feinte, mais si le cerbère se repli devant son but, il se positionnera. Comme tout bon marqueur, Heatley a toujours un truc pour pousser la rondelle là où elle doit aller. Il peut le faire des deux façons, soit déjouer ou battre le gardien.

Heatley, qui est reconnu pour son immense talent sur la glace, espère briller sur la grande scène olympique.

« Heater soutire la rondelle rapidement et peut marquer d'une seul lancer, d'expliquer le gardien des Sénateurs Ray Emery. Dany voit bien le jeu et il peut joueur autant offensivement que défensivement, en échec arrière et de s'impliquer en défensive. Il est tout à fait imprévisible. Il est si rapide avec la rondelle qu'un gardien a de la difficulté à s'en rendre compte. Dany peut simplement lancer à un endroit où tu ne t'y attends pas. Il y a toujours cet élément de surprise. »

Heatley ne marque pas toujours dans la finesse. Il marque souvent dans des situations ardues et serrées qu'il doit confronter chaque soir. Il est un de ces rares joueurs à jouer de finesse mais qui réussit également à soutirer son épingle du jeu et marquer une quinzaine de buts supplémentaires.

« Dany a de la facilité à trouver le fond du filet, affirme son coéquipier Chris Kelly. Il déniche une ouverture et aussitôt qu'il reçoit la rondelle, il l'a dirige dans le but. Il va dans les coins et il fait preuve de combativité chaque soir. Ce n'est pas tous les joueurs vedettes qui agiraient ainsi. Dany amène cet aspect physique en plus de ses qualités offensives. Il va frapper, aller dans les coins, se démarquer dans la mêlée et inscrire des buts. »

« C'est un attaquant de puissance, de dire l'ailier Chris Neil. Dany est fort, imposant, peut changer de tactique et il possède tout un lancer. C'est un marqueur polyvalent et il ne s'en laisse pas imposer. Il m'impressionne à chaque match. Il fait preuve de leadership sur notre trio et il fera de même au sein d'Équipe Canada. »

De quelle façon les adversaires s'y prendront contre l'arme fatale d'Équipe Canada?

« Ce ne sera pas facile, estime le défenseur des Sénateurs Brian Pothier. Dany est talentueux et très physique à la fois. Il est un grand gaillard avec une grande portée, un bon lancer et il possède une facilité pour se positionner au bon endroit afin de marquer. Lorsqu'il parvient à bien se positionner, règle générale, il marque un but. Pour un défenseur, il dispose d'un seul choix, soit celui de se mettre sur son chemin. Tu ne peux gagner la rondelle contre Dany. Si tu ne peux gagner la rondelle, places-toi entre lui et le filet. Les joueurs l'observent dans un périmètre car Dany peut s'enfuir facilement avec la rondelle et se diriger vers le gardien. »

En voir plus