Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Hamilton profite de sa chance avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Wacey Hamilton (à gauche) et Jakob Silfverberg surveillent l’action pendant un match simulé lors du camp de perfectionnement des Sénateurs au Bell Sensplex. Hamilton a été mis sous contrat par Ottawa à titre de joueur autonome en mars (Club de hockey Les Sénateurs d’Ottawa).
Il y a beaucoup d’espoir et de rêves dans le cœur de chacun des participants au camp de perfectionnement des Sénateurs d’Ottawa.


Cependant, personne n’est peut-être aussi reconnaissant de l'occasion qui se présente cette semaine que Wacey Hamilton, un garçon des Prairies qui avait beaucoup de raisons de se demander si la Ligue nationale de hockey lui avait fermé la porte pour de bon. Le natif de 20 ans de Cochrane, en Alberta, a été ignoré dans trois assises du repêchage de la LNH, un dénouement des plus décourageants pour tout jeune joueur de hockey.

Mais au début de mars, les Sénateurs ont lancé une bouée très appréciée au capitaine des Tigers de Medicine Hat et ils lui ont fait signer un contrat de trois ans. Hamilton a qualifié ce moment de « plus beau jour de ma vie » et a admis qu’il a poussé un soupir de soulagement.

« C'est frustrant, c'est certain », a déclaré Hamilton au sujet de l'attente avant d’obtenir l’appel des Sénateurs. « Quand j'avais 17 ans, j'étais qualifié (pour le repêchage), mais tout le monde m’a dit de ne pas accorder trop d'attention à ces classements. Même si l’on essaie de ne pas le faire, c’est difficile, mais au bout su compte, ils avaient raison. Le classement ne veut vraiment rien dire.

« Le fait d’avoir été ignoré trois fois fut difficile, mais en même temps, j'ai senti que cela me motivait encore plus pour l’année de mes 20 ans afin de rebondir et de vraiment montrer aux gens ce que je pouvais faire. Ce fut en quelque sorte ma dernière chance. »

Hamilton a obtenu des résultats, en produisant des sommets en carrière au chapitre des passes (53) et des points (73) pour mener les Tigres à la finale de l’Association de l'Est de la Ligue de hockey de l’Ouest. Il a aussi accumulé 113 minutes de pénalité, démontrant qu’à 5’10’’ et 177 livres, qu’il est plus que capable de jouer un style intransigeant.

« Il est un excellent joueur dans les deux sens de la patinoire, il est très responsable (défensivement), il est fougueux, il est robuste, il est prêt à jeter les gants s'il le faut, mais il est juste un bon joueur de hockey », a déclaré le directeur général adjoint des Sénateurs, Tim Murray. « Il est un type qui se développe un peu sur le tard. »

Cela étant dit, Hamilton sait qu'il va toujours avoir à répondre aux questions au sujet de sa taille. C'est ce qu'il a entendu à maintes et maintes reprises chaque fois qu’une équipe de la LNH a choisi de ne pas le sélectionner au repêchage.

« Ils ne savaient pas si j’étais capable de rivaliser avec les joueurs plus imposants et tout ça », a déclaré Hamilton aujourd'hui après une séance d’entraînement sur glace au Bell Sensplex. « J'ai été un petit garçon toute ma carrière et j’ai réussi bien faire. Je pense donc que c'est juste un autre défi que je vais devoir surmonter. »

Les Sénateurs, toutefois, voient en Hamilton comme étant un précieux collaborateur potentiel au fil du temps.

« Nous savons qu'il est un travailleur acharné, donc peu importe ce qui se retrouvera en face de lui, nous savons qu'il va l’accepter, a déclaré Murray. En cours de route, idéalement, il pourrait être un centre de troisième trio qui nous aidera à gagner. Il gagne ses mises en jeu, il joue sur les unités spéciales et il est difficile de jouer contre lui. C'est ce que nous espérons (obtenir) de lui. »

Hamilton a ajouté : « Ils veulent juste que je prenne les choses une journée à la fois et de tenter de devenir un joueur efficace dans les deux sens de la patinoire. Si vous voulez faire des comparaisons, disons un gars comme (l'ancien Sénateur) Chris Kelly ou quelque chose du genre. Un joueur de troisième trio qui pourrait se porter à l’attaque, jouer en infériorité numérique et être vraiment responsable en zone défensive. »

Et si la prochaine étape pour Hamailton devait être dans Ligue américaine de hockey avec les Senators de Binghamton cet automne, alors pas de problème. Compte tenu de ce qu'il a vécu pour en arriver à ce point, il est clair qu’il s‘agit d’un type qui est prêt à tout pour réaliser son rêve de jouer dans la LNH.

« J'ai vraiment besoin de quelques ajustements », a-t-il dit à l’idée de se joindre à une équipe qui va entreprendre la saison 2011-2012 à titre de champion défendant de la Coupe Calder. « J'ai besoin de trouver mon jeu chez les pros et je ne serais pas surpris si je commence dans la Ligue américaine pour mon apprentissage. Vous avez vu ce qu’ils (les B-Sens) ont fait dans les séries éliminatoires. Cela démontre qu'ils ont une bonne profondeur, un bon entraîneur et qu’il est tout simplement passionnant de faire partie de cette organisation.

« Mais j’espère que plus tôt que tard, je vais être rappelé (dans la LNH). »


En voir plus